610 vues

Les annonces matrimoniales en Inde

2

indiablognote90*90

L’une des bonnes illustrations de la complexité de la société indienne (religions, castes) est les annonces matrimoniales. Les journaux du dimanche publient ces annonces sur deux à quatre pages ; celles-ci sont classées par religions, castes ou par villes. Ce n’est jamais le garçon ou la fille qui parle de lui dans l’annonce, c’est toujours la famille qui propose une alliance pour sa fille ou son garçon. Analysons ensemble quelques unes de ces annonces… Le mieux est de vous traduire en français le texte de l’annonce avec quelques explications.

am1Une famille Sikh aisée et éduquée, ayant une affaire avec des établissements à Delhi, Ahmedabad, Mumbai, recherche une alliance de même niveau pour leur fille mignonne et mince de 27 ans, 5 pieds 6 pouces, éduquée dans une école religieuse (convented educated), avec un ingénieur diplômé d’une grande école (université) américaine, de nature douce, intelligent, esprit de famille.
Le garçon doit être bien éduqué, grand, beau, progressiste, bien établi professionnellement avec de bonnes perspectives d’avenir, habitant dans une grande ville indienne ou en Angleterre ou aux USA, et doit appartenir à une famille bien établie dans les affaires. La caste n’est pas un critère (caste no bar).

Dans cette annonce, le moins qu’on puisse dire est que la description du prince charmant est assez précise.

Le terme “caste no bar” que l’on retrouve très souvent (la caste n’est pas un critère) est assez étonnant quand on sait que c’est justement un critère important…

Voici une annonce plus courte:am2

Pour une jolie fille qualifiée professionnellement et ayant l’esprit de famille, une alliance est proposée avec un beau garçon, titulaire d’un MBA et travaillant pour une multinationale, 5 pieds 6 pouces, 29 ans, Brahmane d’une famille bourgeoise basée à Mumbai. (pas de préférence de caste).

Toujours le terme “cast no bar” mais on précise quand même qu’il s’agit de la caste des brahmanes, le haut du panier…

Voici une troisième annonce :am3

Alliance pour un beau garçon de la caste Agarwal, installé en Nouvelle Zélande, 26.5 ans, 5 pieds 6 pouces, titulaire d’un MBA américain Kellogg (+ISB d’Hyderabad), avec un salaire annuel de 30 Lacs (50 k€ / an), dont le père est très bien établi dans les affaires (propriétaire de son affaire). La famille a des proches qui sont haut fonctionnaires au sein du gouvernement central de l’Inde. Cherche une jolie fille mince de bonne éducation. Pas de préférences de castes. Répondre avec photo récente et données personnelles.

L’ISB est l’India School of Business, une école réputée en Inde.

Dans cette annonce, on n’hésite pas à dire le salaire du garçon et que  la famille compte des hauts fonctionnaires au sein du gouvernement central.



Partager

A propos de l'auteur

Nous sommes expatriés à Bombay depuis juillet 2008 et nous partageons sur notre blog notre découverte et maintenant notre passion pour l'Inde. Nous regard sur l'Inde est très varié : films, lectures, société, civilisation indienne, les français dans l'histoire de l'Inde, recettes de cuisines, insolite, vie quotidienne, bonnes adresses de Bombay.

2 commentaires

  1. Régis Toubkal on

    Bonjour,
    J’ai beaucoup apprécié votre article. Merci pour toutes ces informations. J’ai constaté l’absence “étrange” de la femme indienne… Dans la rue, j’ai vu beaucoup plus d’hommes que de femmes !!!
    Dans les services pour les commerces, pour les restaurants ou pour les hôtels, la femme était absente !
    Je me demandais : “Mais où est-elle, et que fait-elle ??? Et, tout cela me rendait perplexe…

    Mon dernier périple en Inde datait de 2004, au Gujarat. Je n’ai pas constaté d’amélioration.

    Je suis, quand même, tombé par hasard sur une manifestation de femmes dans la ville de Pune. Peut-être pour contester leur condition de vie ?
    En tous cas, c’était multicolore, superbe, et c’est apparu comme un “flash” dans ce monde indien.
    J’ai remarqué aussi une chose inquiétante : Un grand nombre de femmes musulmanes portant le voile intégral !!!
    Il y a 6 ans, c’était quasiment inexistant.

    Régis.

  2. C’est amusant, il n’y a pas très longtemps, Ye Lili nous parlait des annonces matrimoniales en Chine, avec une place dédiée dans une ville, qui était réservée aux ouvriers chinois….

    Petit rappel technique : les photos doivent être centrées de préférence dans le corps du texte, la dernière d’un texte doit l’être impérativement pour éviter le bug et chevauchement avec le module des notes.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!