872 vues

Les Maramures : l’une des régions les plus pittoresques de Roumanie

2

La Roumanie est une destination idéale pour les voyageurs en quête d’authenticité et de ruralité, mais aussi de découvertes de traditions et d’un patrimoine culturel. Destination les Maramures, l’une des régions les plus pittoresques située dans le Nord de la Roumanie…

C’est les Maramures, berceau d’une ancienne civilisation, avec des traditions inaltérées préservées jusqu’à nos jours. Parmi les éléments de ce trésor spirituel, le travail du bois – véritable art mélangeant le sens pratique et celui pour la beauté – est omniprésent. Cette maestria est visible tant dans les portails monumentaux que dans les objets ménagers, dans les outils ou même les installations plus complexes tels les moulins à eau. Mais l’on remarquera par-dessus tout les églises en bois de la région, avec leur corps spécifique, sous forme de navire, et la tour terminée par une flèche s’élançant vers le ciel. Beaucoup de ces lieux de culte sont des monuments historiques d’architecture figurant au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Sapanta Maramures cimetiere joyeuxD’ailleurs, le Maramures historique est une zone avec un potentiel touristique extraordinaire, qui exploite tant les attractions culturelles et anthropiques que les attractions naturelles. Les touristes peuvent aussi découvrir et connaître le Maramures en visitant les musés locaux. Patricia Hanganu, directrice d’une agence de voyages de la contrée, nous accompagne dans notre présent voyage.
« Je mentionnerais ici le Musée du Maramures de Sighetu Marmatiei, avec toutes ses sections, ethnographie, musée en plein air, le Musée de la culture juive, la Synagogue de Sighet. Le Maramures est renommé, surtout parmi les touristes étrangers, pour le Gai cimetière de Sàpânta ; ils peuvent s’arrêter aussi pour visiter le monastère de Peri, qui est, dit-on, la plus haute église en bois d’Europe, avec une tour de 72 m. Le monastère de Bârsana est aussi très connu ; il existe une centaine d’églises en bois, construites avec maestria par les maîtres charpentiers, de véritables artistes, qui ont forgé ces chefs-d’œuvre ».

Huit églises en bois du Maramures, des XVIIe – XVIIIe siècles, de véritables monuments d’arechitecture, sont inclus au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les célèbres portails du Maramures relèvent aussi de l’art de façonner le bois ; aux côtés des églises, ils sont une carte d’identité du paysage de la région. Vous trouverez encore des maisons en bois aux portails traditionnels, ornés de motifs zoomorphes et antropomorphes. Notre invitée nous en dit davantage :

«Bien qu’ils aient disparu presque partout en Europe, les calvaires (des croix qui marquent l’endroit où commence un village) ont survécu miraculeusement au Maramures et y sont très bien conservés. En plus, la zone attire par ses superbes paysages. Le Maramures compte plus de 33 objectifs naturels protégés, un parc naturel (Les Monts Maramures) et un parc national (Les Monts Rodnei). Le massif de Pietrosul Rodnei a été déclaré réserve de la biosphère par l’UNESCO. Il convient également de mentionner quelques-unes des aires naturelles protégées de la contrée, qui abondent en beaux paysages, rivères et animaux : la Grotte aux Os, les Gorges du Tartare, le Lac Morarenilor (le lac des meuniers). Au Maramures il existe également plus d’une centaine de sources d’eau minérale. Les stations thermales de Ocna Sugatag et de Costiui sont déjà connues pour les différentes cures qu’elles proposent aux touristes».

Maramures détail d'un portail

A part les cures thermales, la contrée de Maramures est connue pour ses traditions, un héritage culturel d’une valeur inestimable, transmis de génération en génération. Vous pouvez les découvrir en participant aux festivals organisés dans la zone tout le long de l’année.

Voilà, donc, autant de raisons pour vous rendre un jour au Maramures, dans le nord de la Roumanie. Bon voyage !

Auteur :  Daniel Onea ; trad. : Ligia Mihăiescu, Valentina Beleavski



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

2 commentaires

  1. J’ai le coeur qui est incapable de choisir entre les Maramures et le Nord de la Roumanie, et la Croatie, le Montenegro, la Serbie, la Bosnie et l’Albanie, pour mon voyage qui débute lundi… J’étais à l’origine partie sur la Roumanie, mais je pense que finalement, ce sera les Balkans. Certes, les choix sont tous intéressants, mais je regrette déjà… de ne pas pouvoir allier les deux. Comme mon activité de conseillère sur IDEOZ me contraint à beaucoup renseigner sur la Croatie, j’ai opté pour ce choix afin de mettre à profit mes récentes expériences pour mieux informer les voyageurs…

    Quels sont les lieux que tu as visités?

  2. Nous avons passé une petite semaine dans cette région et en gardons un souvenir émerveillé, voyage dans le temps aussi, on monte encore les meules de foin à la main, le marché aux chevaux est très vivant…et la chaleur de l’accueil est extraordinaire; sans parler de la musique!

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!