22 vues

Marchés de Noël à Innsbrück : l’âme et traditions du Tyrol durant l’Avent

0

Quand on songe aux marchés de Noël en Autriche, les Christkindlmärkte du Tyrol et notamment ceux de la capitale Innsbrück viennent rapidement à l’esprit des voyageurs. Il n’y a pas un marché de Noël, mais bien six marchés de Noël à Innsbrück. Chacun cultive sa différence et met à l’honneur sa vision de l’art de vivre, des savoir-faire et de l’identité tyroliens, tout en conservant un même fil conducteur.

Mis à part la différence de localisation à travers Altstadt, le long de la fameuse avenue de Marie Thérèse, à proximité de la rivière Inn sur l’esplanade du marché ou au sommet du funiculaire d’Hungerburg, où l’on prend de la hauteur pour mieux s’imaginer déjà dans les montagnes, tous les marchés de Noêl d’Innsbruck semblent portés par la même ambition : cultiver l’esprit de Noël spécifique au Tyrol. Faire rêver les petits et grands et les aider à patienter pendant l’Avent jusqu’à la naissance de l’enfant Jésus, en présentant des produits de l’artisanat et de la gastronomie régionaux et en privilégiant des animations et spectacles issus des traditions du Tyrol et du folklore local.

Marchés de Noël d’Innsbrück ; 6 ambiances mais un même esprit de l’Adventzeit alpin

Du 15 novembre au 6 janvier, Innsbrück présente depuis plus de 20 ans, son éventail de marchés de Noël où se rencontrent l’art, l’artisanat et de spécialités culinaires tyroliennes. Entre la place du marché, les quartiers de Wilten, de Sankt Nikolaus et d’Hungerburg, les Christkindlmärkte développent leur vision de Noël typique du Tyrol.  Première évidence, deux visions du marché de Noël  à Innsbrück se rencontrent et se côtoient sans s’opposer.

Innsbruck à Noel sapin illuminé dans la vieille ville

Autour du Petit Toit d’or, l’un des bâtiments les plus fameux de la capitale du Tyrol dans la Vieille ville, on admire le sapin somptueux tout droit venu des Alpes voisines et décoré avec des ornements et illuminations à l’ancienne. Le Tyrol s’exprime dans toute sa splendeur entre le 15 novembre et le 23 décembre. Le manège à Carrousel, très ancien, est l’une des attractions incontournables des enfants, ainsi que le calendrier de l’Avent, géant et vivant. Mais ce sont deux moments qui transforment le marché de Noël historique de la vieille ville d’Innsbrück et ses rues adjacentes en expérience mémorable. Tout d’abord l’arrivée de Saint Nicolas avec ses cadeaux et son cortège de Krampus.  Le défilé s’effectue le 5 décembre depuis le parvis de l’église Sankt Nikolaus jusqu’à la cathédrale Domkirche. Et surtout le 16 décembre, date à laquelle se déroule une cérémonie en l’honneur des bergers dans l’attente de la naissance de l’enfant Jésus. Ils défilent dans la ville avec leurs agneaux et moutons, d’autant qu’un cortège d’anges scintillants les accompagnent et font le bonheur des petits et des grands!

Au Tyrol on aime se faire peur à Noël : entre contes, démons et esprits

D’étranges personnages se donnent rendez-vous aux quatre coins de la ville pendant les 20 jours précédant Noël. Les créatures et esprits viennent raviver les croyances portées par le folklore tyrolien à travers des parades perchtenlauf, qui tirent leurs origines des régions alpines d’Allemagne et d’Autriche. Le 6 décembre, dans la Marien Theresien Straβe, se rejoignent des créatures inquiétantes à l’occasion du Innsbrucker AlpenTuifl, sorte de défilé un tantinet horrifique où des Krampus, vêtus de peaux et armés de cornes prolongent l’arrivée de Nicolas et jouent les Père Fouettard. Ils sont accompagnés des Perchten, qui se distinguent en deux catégories : les Schiachperchten, des créatures avec des masques et queues fourchues représentant des démons et autres fantômes dont le plus laid est le Diable et des Schönperchten, les beaux Perchten, venus chasser les méchants et apporter richesse et bonheur aux populations.

Dans le même esprit, des personnages ornent les murs d’Altstadt pour restituer quelques unes des scènes des contes les plus célèbres. 

Schönperchten Belle Perchten protégeant Innsbruck

Les jolis chalets du marché de Noêl plus traditionnel vendant surtout des décorations et des produits de l’artisanat se concentrent ici sur la place principale d’Altstadt, alors qu’en d’autres lieux le long  de la Maria-Theresien-Straße,  la place est faite pour les snacks et étals qui proposent de manger et boire les mets traditionnels de Noël. On sirote au passage un punsch (au rhum) à la bergamote et aux agrumes ou le vin chaud à la cannelle comme on l’aime au Tyrol. On ne rate sous aucun prétexte le Ziach-Kiachl; sorte de beignet paysan servi avec de la choucroute que les locaux s’arrachent et mangent dès le petit-déjeuner avec un café. Mais rassurez vous, si votre audace culinaire ne vous pousse pas à tester l’habitude du terroir, leur version sucrée, à la confiture ou/et au sucre, saura vous rassasier.  Sans oublier la dégustation des charcuteries, du lard, des fromages de montagne qu’on apprécie dans l’esprit des “tapas” avec quelques châtaignes grillées… Sur fond de musiques et de contes ancestraux, on se balade dans les rues dont les arbres sont illuminés et parés de cristaux…

Sur le marché de Noël de Wiltener Platz, l’artisanat tyrolien est encore plus mis à l’honneur qu’ailleurs, avec l’exclusivité des produits uniquement faits mains sculptés, taillés ou travaillés dans les matériaux issus de la nature alpine et des produits alimentaires très typiques. Les petits chalets blancs au toit vert s’alignent et entretiennent une atmosphère cosy vu que le marché de Noël de Wiltener est le plus confidentiel. Son charme  et sa convivialité ne doivent pas qu’à sa petite taille. Quand la nuit tombe, des chandelles et des lanternes illuminent la place pour reproduire une tradition spécifique au Tyrol qui ne se limite pas à la célébration de la Sainte Lucie.

 Hungerburg est le marché le plus élevé de la ville, à tel point qu’il faut emprunter un téléphérique pour l’atteindre. Ici, on est un peu comme dans une station des Alpes autrichiennes. Ni tout à fait en ville, ni vraiment dans les massifs, le marché de Noël d’Hungerburg permet de s’évader, de prendre de la hauteur et réserve une vue panoramique sur la ville d’Innsbrück. Les enfants l’apprécient tout particulièrement car on peut y rencontrer les marionnettes du Théâtre de Guignol et  s’amuser en admirant et caressant des animaux.

Sur les rives de l’Inn, le marché plus “moderne” de la Place du Marché ne renonce pas aux chalets mais se définit autour d’un sapin de lumières en cristaux de Swarovski transparents qui sciait en majesté. L’oeuvre éblouit avec ses quelques 17 000 cristaux éclatants dans la nuit d’Innsbrück.

Saviez-vous d’ailleurs que le village de Wattens près d’Innsbrück abritait le musée des mondes du cristal de Swarosksi dont proviennent les cristaux du sapin de la place du marché. N’hésitez pas à consacrer quelques heures à la découverte de cet univers de la cristallerie de Swarovski qui fait encore plus rêver pendant les fêtes de Noël quand des créations spéciales pour l’occasion sont exposées aux yeux des visiteurs.

Excursion avec transport et visite des Swarovski Kristallwelten à Wattens

Le Christkindlmarkt am Marktplatz est très familial et convivial. C’est une synthèse réussie entre les traditions de l’artisanat destinées à la décoration de la maison et du sapin et les tendances des jouets et cadeaux qu’on déniche entre quelques dégustations des spécialités de Noël. Impossible de ne pas se laisser tenter à la pause goûter par les Scnheeballen, ces boules de pâte sablée venues de Bavière qui semblent avoir conquis les Tyroliens (entre 2€ et 2,5€ la pièce) et par les tasses généreuses de vin chaud fumant ou d’un Punsch !  On ne coupe pas davantage au Törggelen, puisque c’est une évidence dans tout le Tyrol.

schneeballen sur le marché de Noël d'innsbrück

vin chaud fumant sur le marché de Noël d'Innsbruck

Une petite vidéo des marchés de Noël d’Innsbrück si vous n’avez pas encore trouvé assez d’arguments pour embarquer pour la capitale du Tyrol lors de l’Avent :



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!