99 vues

Prague en 5 jours en amoureux ; un émerveillement : mes sites coups de coeur

0


Il y a deux ans, mon copain et moi avons choisi Prague pour une évasion de 5 jours en amoureux. Je rêvais de Prague depuis longtemps et l’occasion s’est présentée de découvrir enfin cette ville de Bohème dont j’avais entendu le plus grand bien. Nous n’avons pas été déçus. Prague en 5 jours en amoureux a été probablement notre plus belle expérience de city trip en Europe et son romantisme a été bien au-delà de nos espérances.

Reconnaissons le d’emblée. Prague est devenue très touristique et pour ceux qui ont eu la chance de la connaître il y a quelques années, elle évolue beaucoup et pas toujours en bien, en raison du tourisme de masse. Les touristes du monde entier s’y pressent toute l’année à ce point qu’il n’y a quasiment jamais de basse saison, mis à part peut-être entre janvier et mi février et en mars. Ils adorent Prague à raison, car impossible de ne pas tomber sous le charme de cette magnifique capitale de la République Tchèque, située en Bohème centrale, qui regorge de merveilles et de richesses à tel point que ce serait une gageure de devoir toutes les citer. Nous avions prévu de visiter Prague en trois jours lors d’un week end prolongé. Nous n’avons pas regretté d’avoir pu explorer Prague en 5 jours et encore que nous avons eu l’impression de n’avoir vu qu’une toute petite partie de tout ce que la ville peut offrir comme sites à visiter, activités à faire et ambiances à dénicher en sortant des sentiers battus pour être davantage au contact des locaux et pas uniquement avec d’autres touristes.

Quand je suis allée à Prague pour la première fois, j’ai immédiatement compris pourquoi tant de touristes évoquaient sa beauté, son romantisme. C’est une ville qui en impose et qui marque, séduit, charme, et même, osons le dire, qui m’a envoûtée. En choisissant un voyage à Prague pendant 5 jours en amoureux, je ne connaissais pas grand chose de cette ville, si ce n’est qu’elle était l’une des plus belles capitales d’Europe centrale et orientale et qu’elle était dotée d’un impressionnant patrimoine historique, culturel et artistique. Je savais qu’on la surnommait “la ville aux cents clochers” et peut-être est-ce d’ailleurs un euphémisme, car j’ai eu l’impression qu’elle en comptait des centaines. Prague condense une foule de musées, de galeries d’art, d’églises, de palais et de châteaux. Elle est tour à tour gothique, baroque, rococo, Art Nouveau, moderne. Ses styles architecturaux témoignent d’une histoire pluriséculaire et d’une rare capacité à condensé des influences sans que jamais on ait le moindre sentiment de fautes de goût.

Prague compta longtemps 10 anciens districts et on dénombre aujourd’hui 22 districts administratifs et municipaux.  Mais quand on débarque à Prague pour la première fois avec pour objectif de cocher toutes les cases que veulent valider les touristes, on réalise que l’essentiel des sites incontournables se concentrent entre trois ou éventuellement quatre districts qui sont les plus centraux. Je ne pense pas que vous choisirez les districts au-delà de 7 ou 8 pour découvrir Prague pendant un court séjour, car plus on s’éloigne de Prague 1, 2 et 3, malgré les bons transports en commun, plus on perd de temps dans les transports au détriment des visites.

Pour repérer ces quartiers historiques, on peut dire pour faire simple qu’il faut visiter Stare Mesto, le plus ancien, d’où son nom de Vieille ville. Mala Strana, le petit côté où a vécu la communauté allemande de Prague très nombreuse pendant des siècles. Hradcany, le quartier du château autour de la cathédrale et du palais. Ce n’est pas ce que j’ai préféré mais reconnaissons que c’est une étape à ne pas manquer pour découvrir un peu l’histoire de la Bohème en Europe. Il y a Josefov. C’est l’ancien quartier juif qui pendant des siècles fut un ghetto d’où les Juifs de Prague ne pouvaient pas sortir. Prague était une ville très cloisonnée et chaque quartier historique en témoigne. On y retrouve l’empreinte des communautés ethniques, religieuses, culturelles qui occupaient ces zones entre Prague  1 et Prague 2. Et évidemment si on quitte cette zone, on atteint une ville de Prague plus moderne où on croise encore des touristes, mais aussi et enfin des Praguois! La ville de Novo Mesto signifie ville nouvelle. Je lui ai trouvé moins de charme.

Circuler dans Prague à pied ou en transports en commun

Retenez néanmoins que les transports en bus, métro et trams sont très bien développés, circulent presque 24h/24, 7 jours sur 7 Ils sont ponctuels, sûrs et pas chers du tout. Ils seront inclus dans la Welcome Prague card ou la Oh City Card si vous faîtes le choix de cette option pour visiter Prague ou vous pourrez acheter un pass Prague pour les transports de 1 à 7 jours pour avoir les transports illimités à Prague (entre 4,50 et 15€).

Le système des transports en commun à Prague n’est pas compliqué même pour des étrangers qui découvrent tout de la ville et ne parlent pas un traître mot de tchèque. Il y a beaucoup d’informations en allemand, anglais et même en russe. Mais ne cherchez pas du français, car vous n’en trouverez pas beaucoup.

A notre grande surprise, nous avons très peu utilisé les transports en commun, car Prague est une capitale de taille moyenne et on peut aller facilement d’un district à l’autre à pied quand on est bon marcheur.

L’une des rares exceptions où nous avons emprunté les transports en commun de Prague, cela a été pour aller jusqu’à la colline de Petrin, au château de Troja et admirer les beaux sites de Prague sur les traces du Tram Nostalgie. Je vous le recommande absolument car nous avons un peu vu l’essentiel de ce qu’il fallait voir selon le Guide du Routard au cours de ce trajet!

 

 

 STARE MESTO ; le point de départ de toute visite à Prague

C’est ce qui est recommandé dans les divers guides de voyage et je ne peux que le confirmer. Son histoire et son charme, ses vieilles pierres expliquent pourquoi la seule découverte de la Vieille Ville Stare Mesto peut suffire à justifier un séjour à Prague … La Vieille Ville est blottie au coeur d’un coude de la Vltava et vous ne pourrez faire autrement que de commencer votre visite par la Place de la Vieille Ville

☺☻ La Place de la Vieille Ville ☺☻

Prague place vieille ville eglise du tyn

C’est le cœur de la cité touristique de Prague. Il a abrité un grand nombre d’événements historiques.
Ce n’est probablement pas en août qu’on l’apprécie le mieux, mais c’était la période que nous avions choisie. Nous l’avons vue envahie de touristes de toutes origines, se pressant, se bousculant parfois sans trop se soucier des autres. Il faut reconnaître que c’est une belle place et à cette saison, elle est cernée par un nombre incalculable d’accueillantes terrasses de café où l’on peut déguster un café, ou siroter un verre sans se ruiner, même si c’est la zone la plus chère de Prague. C’est leur place de la Comédie à eux !!! Accordez vous une pause pour comprendre ce qu’est le touriste lambda à Prague. Les serveurs ne sont pas forcément sympathiques, ils sont froids, servent vite et sans se préoccuper des clients. Ils ne rendent pas toujours la monnaie ce qui a été étonnant. Nous avons donc payé dans les 3€ un café servi avec un verre d’eau, mais vu l’attractivité du lieu, c’était plus que correct.

horloge astronomique prague vue depuis la tour sur stare namesti

En son centre, trône une statue de Jan Hus en bronze. Qui est Jan Hus? Un théologien réformateur religieux tchèque, mort supplicié et brûlé vif à Constance. J’ai découvert ce personnage historique dont j’ignorais tout, comme la majorité des touristes, qui en général en font l’un de leurs points de vue photographiques préférés sans se demander qui est l’illustre homme représenté. C’est aussi le point de départ des calèches tirées par des chevaux qui vous proposeront de découvrir la ville autrement.

Statue de Jan Hus sur staro namesti à Prague

Cette place est de plus entourée par de superbes façades. Moi qui ne suis pas particulièrement fan d’architecture, je suis restée émerveillée par cette série de façades, toutes uniques, superbement décorées, qui donnent ainsi à la place son style inimitable et son charme romantique. Certaines façades relèvent du style Renaissance, baroque ou rococo, style Empire, Art nouveau, … Les étudiant en architecture doivent être comblés !

C’est autour de cette place que vous découvrirez l’église Notre-Dame du Tyn, qui illustre beaucoup des cartes postales et des sites de voyage vendant Prague, l’église St Jacques et l’église St Nicolas.

prague stare mesto notre dame du tyn

Prague église saint Nicolas depuis la tour de l'horloge astronomique

N’oubliez jamais que Prague est surnommée “la ville aux 100 clochers”, et le meilleur moyen de comprendre à quel point elle mérite ce surnom est de monter en haut de la tour de l’hôtel de ville, d’où vous embrasserez du regard les toits de Prague ainsi que ses innombrables clochers. De là on comprend  à quel point Prague est envahie de touristes à certaines périodes, surtout entre les vacances de Pâques et septembre et lors des fêtes de fin d’année. D’en haut, on croirait que la place est remplie de fourmis qui bougent dans tous les sens.

 

Surveillez également votre montre pour ne pas manquer le spectacle offert par l’horloge astronomique à heure pile, de 9h à 21h.
Il serait vraiment dommage de rater les 12 apôtres qui s’animent à heure fixe.
Le cadran du haut constitue l’horloge elle-même ; il indique l’heure, le jour, le mois et la température à ……. Moscou !!!! Il suit les mouvements du soleil et de la lune.
De chaque coté, des personnages baroques représentant la Vanité, la Mort, la Peur s’animent à chaque heure.
Au dessus de l’horloge, il y a 2 fenêtres où apparaissent les apôtres à tour de rôle et encore plus haut, un coq doré qui chante toutes les heures.
La sphère du bas représente un calendrier avec en son centre, le blason de la Ville de Prague.

Prague Horloge astronomique en gros plan

☺☻ La Celetna ☺☻

Empruntez ensuite la Celetna, la rue piétonne la plus élégante du quartier, elle vous mènera tout droit à la Tour Poudrière.

En chemin, ne manquez pas d’admirer demeures et palais qui la bordent, admirez les porches et fenêtres baroques, les façades festonnées et les balcons à encorbellement, …

La tour Poudrière est une grosse tour carrée et massive qui abrita un dépôt de munitions au XVIIIème siècle, d’où son nom.
Elle a été édifiée sur le modèle de la Tour du pont Charles et c’est la seule tour qui ai été conservée aprés l’agrandissement de la ville.
La montée en colimaçon demande un certain souffle, mais de là-haut, un vue extraordinaire s’offre à vous sur les toits et les clochers de la ville.

☺☻ JOSEFOV ☺☻

prague mairie josefov horloge hebraique

C’est l’ancien quartier juif de prague jusqu’à la Shoah; longtemps fermé pour éviter que les Juifs qui y habitaient quittent cet espace. Le ghetto n’existe plus depuis la fin du XIXème siècle pour des raisons d’aménagement et d’assainissement. Il est donc méconnaissable par rapport à ce qu’il a été et en même temps, il reste sûrement le mieux préservé d’Europe. On peut y retrouver encore plusieurs synagogues, un musée juif qui ont survécu à la Shoah et le vieux cimetière juif qu’on considère comme le plus grand et ancien au monde.

Sa visite est incontournable et prend une bonne demi-journée.
Un ticket général est disponible au prix de 35 € environ et permet de découvrir la Synagogue Vieille-Nouvelle, la synagogue Pinkas et le cimetière juif, la synagogue Klaus, l’ancienne salle de cérémonie, la synagogue Maïsel ainsi que la synagogue espagnole.

Consacrez quelques minutes à l’hôtel de ville juif, à sa tourelle et à son clocher, ainsi qu’à sa double horloge dont les aiguilles tournent dans un curieux sens !

Josefov Prague Vieux cimetiere juif.

☺☻ Le musée du Communisme ☺☻

Ce musée retrace l’histoire du communisme tchacoslovaque de 1921 à 1989 et permet de découvrir une Bohême d’un autre temps.
On y decouvre tous les aspects de la vie quotidienne, politique et sociale : école, sport, propagande, tarvail, armée, … à travers des objets exposés d’époque.
On apprend ainsi que les magasins d’alimentation pratiquaient le troc…

☺☻ La rue KARLOVA ☺☻

C’est la portion la plus célèbre de la voie royale. Cette voie était appelée ainsi car c’est cette route qu’empruntaient les futrurs rois pour se faire couronner à la cathédrale Saint Guy.
Il parait que le convoi partait de la tour poudrière, empruntait la rue Celetna, traversait la place de la Vieille Ville puis suivait la rue Karlova pour traverser le pont St Charles pour arriver au chateau, dont on parlera plus tard et atteindre la cathédrale.

Cette rue aussi abrite des curiosité architecturales : ici, deux angelots qui tiennent une couronne, là, le palais Glam-Gallas et ses 4 atlantes baroques qui supportent l’édifice.
Un peu plus loin, admirez la façade Renaissance de la maison Au Puits d’Or, puis un serpent doré où fut ouvert le premier café de la ville. En continuant, pensez à lever la tête pour voir le funambule traverser la rue sur son fil !

MALA STRANA

Celà signifie “petit coté” par opposition à l’autre coté de la rivière (Vieille Ville).
Cette partie de la ville fut construite au XIIIème siècle pour être remaniée aux XVII et XVIIIème siècle.
Alors laissez-moi vous la faire découvrir et emprunter ses ruelles, escaliers passages multiples et jardins secrets…

☺☻ KARLUV MOST☺☻

prague pont charles

Plus connu sous le nom du pont Charles, il date de 1347 et fait le trait d’union entre la Vieille Ville et Mala Strana.
Large de 10 mètres, long de 500 mètres, il est entièrement piétonnier.
En se penchant par dessus le parapet, on voit 16 énormes piliers servant à casser le courant et les énormes troncs sont destinés à protéger le pont des blocs de glace l’hiver.
Au dessus de chaque piliers, des statues ont été érigées retraçant toute l’histoire religieuse de la ville.

Le pont est un peu l’équivalent de la Place du Tertre à Paris, tant sont nombreux les artistes, caricaturistes, photographes, marionnettistes et autres musiciens installés là tout le long, pour le plus grand plaisir des touristes.

Coté Vieille Ville, la Tour STARE MESTRO, vous savez, celle qui a servi de modèle à la tour Poudrière !
Elle faisiat partie d’une ceinture de remparts qui protégeaient la Vieille Ville.
A l’extérieur, on peut voir les statues de St Venceslas et Charles IV avec au centre saint Guy, et tous les écussons des différents royaumes.

Traversons maintenant la Vltava pour atteindre Mala Strana.

 

☺☻ L’île KAMPA ; des canaux rappelant Venise sur la Vltava☺☻

Juste au bout du pont, sur la gauche, se trouve ‘île de Kampa. Une petite rivière, la Certovka, enlace l’île où un moulin retapé tourne doucement. Le pont Legii vous y ménera.
Difficile de penser que nous sommes au coeur d’une capitale européenne tant l’endroit est calme et reposant, loin de l’animation.

☺☻ La rue MOSTECKA ☺☻

C’est le prolongement du pont St Charles, et elle aussi, abrite de patites merveilles architecturales. Si vous n’avez pas encore compris, à Prague, ne quittez pas des yeux les façades des maisons, chacune est unique, et la rue Mostecka n’échappe pas à la règle !!!

☺☻ L’église St NICOLAS ☺☻

Ne vous fiez pas à sa façade assez quelconque, St Nicolas est en fait considéré comme l’un des chef-d’oeuvre du baroque fou. C’est tout dire !
Tout dans sa décoration va dans le sens de la richesse, de l’éxubérance et de l’excès.
Entrez et remarquez la voute de la nef qui représente l’apothéose de St Nicolas, les colonnes et la chaire en faux marbre et la coupole, puis l’orgue à 2500 tuyaux où joua Mozart et finissez par le clocher.
En 1 mot, grandiose ou imposant !!!

☺☻ Le jardin du palais Wallenstein☺☻

Son entrée est gratuite et le jardin est caché derrière un long mur d’enceinte.
Le palais est l’un des plus grands de la ville puisque sa construction a nécéssité la destruction de pas moins de 23 maisons pour lui faire la place nécessaire.

Le palais étant le siège du Sénat, nous ne pouvons pas le visiter, par contre, nous sommes libre de déambuler à travers les jardins à l’italienne et la loggia de style Renaissance qui abrite l’été, concerts et pièces de théatre.

Sachez que tout le quartier est truffé de palais devenus aujourd’hui soit des ambassades soit des administrations. Alors ouvez l’oeil car chacun possède son petit truc à lui qui le rend unique.

☺☻ La colline de Petrin ☺☻

C’est un grand parc qui surplombe Prague et qui offre ainsi une vue imprenable sur la ville.
Empruntez le funiculaire et pénétrez dans cette foret de hêtres, de marronniers et de chênes.
C’est là que Charles IV fit édifier le “mur de la faim” durant la famine du XIVème siècle : pour donner un travail aux plus pauvres, il fit édifier ce mur totalement inutile par ailleurs.

Non, vous ne révez pas, c’est bien une Tour Eiffel !
Elle fut réalisée en 1891 et ne mesure que 60 mètres, mais cette hauteur ainsi que l’élévation du terrain, lui permettent de voir son sommet exactement à la même altitude que celui de la Tour Eiffel parisienne.
N’hésitez pas à y monter, la vue est superbe !!!!

HRADCANY

C’est l’une des anciennes citées à l’origine de Prague,a vec au centre de cette colline, le château royal.

prague vue de la Vltava et du château

☺☻ Le château royal☺☻

Sa visite demande une bonne demi-journée.

Commencez par la première cour dont l’entrée est fermée par une immense grille encadrée par 2 énormes piliers sur lesquels 2 Maures armés d’un poignard et d’un gourdin sont prêts à tout pour défendre le château.
C’est dans cette cour que le drapeau vous indiquera sur le président est dans le pays ou pas.
C’est dans la seconde cour, que vous pourrez acheter vos billets d’entrée.

Vous pourrez alors accéder à la galerie du château devenue une galerie de peintures parmi lesquelles certaines oeuvres de Rubens (c’est le seul que je connaisse un tant soit peu !).

☺☻ La cathédrale St Guy ☺☻

L’entrée à la cathédrale St Guy est comprise dans le prix de la visite du château, mais l’accès à la partie historique (le coeur et les chapelles, les tombes des rois de Bohême et la tour du sud), est payante.
Pour la petite histoire, son édification dura 6 siècles, jusqu’en 1929, interrompue à plusieurs reprises par les incendies, les guerres, les bombardements, les pillages, et même la foudre !!!

Sa façade arbore une énorme rosace de prés de 100 mètres.

A l’intérieur, admirez la nef et sa voûte à nervures, la chapelle St Venceslas dont les murs sont une véritable bande dessinée, la chapelle de la Sainte Croix d’où l’on accède à la crypte.
Si vous vous sentez d’attaque, montez les quelques 287 marches en colimaçon du clocher de la cathédrale qui mènent à l’horloge astronomique.

cathedrale saint guy à prague

☺☻ L’ancien Palais royal ☺☻

il fut habité par les rois de Bohême jusuqu’à ce que les Habsbourg le désertent. Aujourd’hui, il est utilisé notamment pour la proclamation des élections présidentielles dans la salle Vladislas.

Cette salle servait autrefois aux banquets royaux et même aux tournois de chevalerie. Elle est tout bonnement immense !!!

La basilique St Georges accueille aujourd’hui des concerts de musique de chambre. Elle abrite le tombeau de Sainte Ludmilla.

Le musée du couvent du même nom abrite tout ce qui concerne l’art baroque du XVIIème siècle.

Adossée à la muraille d’enceinte du château, la ruelle d’or fut percée pour abriter les gardes du château.
Au XXème siècles, artistes et écrivains, dont Kafka, mirent ce lieu à la mode.

Enfin, ne partez pas sans visiter les jardins royaux . Ce sont de grands jardins de style Renaissance italienne et sa fontaine chantante et plus loin, le belvédère.

Bien évidemment, certains diront que je n’ai pas mentionné bien des quartiers, bien des musées, mais je ne parle ici que de ce que j’ai pu visiter en 5 jours.

Oui, nos journées furent bien remplies et nos nuits récupératrices, mais je n’oublierai jamais cette ville qui m’a complètement séduite par son identité, son histoire, son harmonie, son charme, … bref, son âme !!!

J’ai adoré les petites ruelles étroites et pavées de la Vieille Ville et de la romantique Mala Strana, la magie et l’animation du pont Saint Charles, l’émotion de JOSEFOV.

J’ai admiré ces innombrables façades qui font de chaque édifice un exemplaire unique et qui donnent leur identité à chaque quartier.
Il est impossible de vous promener dans Prague et d’observer 2 fois le même spectacle. Les détails sont tellement nombreux qu’il est impossible de les découvrir tous au premier coup d’oeil, ainsi vous aurez beau arpenter 10 fois la même rue, c’est avec un oeil nouveau à chaque fois que vous découvrirez de nouvelles décorations, de nouveaux détails selon que vous marcherez à gauche ou à droite, à l’aller ou au retour, …
Votre perspective change à chaque passage contribuant à faire de Prague une capitale magique, ensorcelante, … et surtout, INOUBLIABLE !!!

Pour préparer votre séjour à Prague en amoureux ou pas, je vous recommande ces sites :

Vous préparez votre voyage en République tchèque?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur Prague ou les brochures officielles gratuites de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la République tchèque vous répondent!




Partager

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.