8 305 vues

Visiter Prague – Josefov ; sur les traces des Juifs de Prague…

4


josefov visiter prague juive josefov visiter prague juiveVisiter Prague, c’est notamment partir sur les traces des Juifs de Prague dans l’ancien ghetto juif de Josefov. L’un des quartiers juifs les mieux préservés d’Europe centrale même si la majorité des Juifs de Prague périrent au cours de la Shoah…

Difficile de comprendre la complexité de Prague‬ sans prendre le temps de découvrir la Prague juive dans Josefov qui rappelle des siècles d’histoires entre enfermement, stigmatisation et autarcie… Même si on n’est pas de confession israélite, une balade dans ce quartier raconte beaucoup sur l’esprit praguois et le judaïsme principalement ashkénaze qui s’est développé dès le 10ème siècle dans la capitale tchèque… Josefov, l’ancien ghetto remanié dès la fin du XIXème siècle avant d’être décimé lors de la Shoah est l’une des mémoires d’un monde disparu : le yiddishland…

Je vous invite à visiter Prague au travers de l’histoire passionnante de l’une des trois communautés de Prague et découvrir les mystères de l’envoûtant ancien ghetto juif de Josefov… Parcours sur les traces du quartier qui vit notamment naître Kafka ou encore le légendaire Golem, géant protecteur de la communauté… D’ombres en lumières… de légendes en mythes… De pierres en esprits, se dévoile une culture millénaire.

 

  • Josefov ou le souvenir de la Prague Juive

    Que peut-on visiter  à Josefov?
    ➭ Synagogue Vieille-Nouvelle
    ➭ L’hôtel de ville
    ➭ Le musée juif
    ➭ La synagogue Espagnole
    ➭ La synagogue Klaus
    ➭ La synagogue Maisel
    ➭ La synagogue Pinkas
    ➭L’ancien cimetière juif
    ➭ La synagogue Haute

    S’introduire dans le ghetto juif de Prague, c’est oser entrer dans un monde à part, parfois hors du temps, en suspens ou entre parenthèse, dont tous les lieux ont un charme si particulier que même les mots ne lui rendraient pas justice. Bien sûr, les bâtiments modernes construits à la fin du XIXème et au début du XXème siècle peuvent faire regretter que Josefov ait perdu de son authenticité.

    Comme à Cracovie, 200 Juifs à peine demeurent en ces lieux, survivants de la Shoah qui ont voulu préserver à peine l’héritage du judaïsme à Prague, au-delà de toutes les oppressions et les horreurs et en dépit de tous les commerces qui sont faits autour. Ces hommes, ces femmes, ces rares enfants et jeunes sont à peine visibles dans les rues et pour la plupart, ce sont des ultra orthodoxes qui s’efforcent de conserver une culture millénaire en péril en Europe orientale et centrale. Il ne donc reste pas beaucoup de Juifs sur les 400 à 500 000 qui vécurent dans cet espace réduit que constitue le ghetto.

    Quand on commence à visiter Prague Josefov, on est saisi par ce sentiment étrange où se mêlent mémoire, héritages et tragédies…

    Josefov, l’un des quartiers juifs les mieux préservés d’Europe

    Josefov et ses aménagements au fil de l’histoire…

    Sur 37 synagogues, on en compte désormais six, dont une fondée par les Juifs qui ont fui l’Espagne en 1492. La toute première a disparu, elle daterait du XIème siècle, période attribuée par les historiens pour l’installation des premiers Juifs qui ne tardèrent pas à subir en 1096 un 1er Pogrom. En 1389, plus de 3000 Juifs furent massacrés pendant la Pâque. Ce fut aussi le pire Pogrom contre cette communauté en Bohème, avant qu’une relative prospérité marque le ghetto jusqu’au retour de l’antisémitisme politique de la grande Marie Thérèse d’Autriche et de nouvelles obligations de fuites.

    josefov prague 1890Ce qui frappe, ce n’est pas tant la beauté, pas toujours évidente, mais la puissante évocation des pierres, ces endroits traversés par les siècles et survivants d’une population fascinante, si longtemps persécutée et stigmatisée. Les Juifs cantonnés dans le ghetto devaient porter un chapeau jaune haut de forme pour sortir du ghetto, exceptionnellement pour faire du commerce. Le ghetto a été détruit au XIXème s pour des mesures sanitaires, il a été reconstruit dans le style de l’époque pour lutter contre les épidémies, l’insalubrité. Il fallut attendre le 3ème quart du XIXème siècle pour que les Juifs puissent sortir du ghetto. A une époque, ce quartier était peuplé de la population la plus pauvre de Praha et surtout subissait un fort taux de criminalité.

    Malgré le début de la destruction, le ghetto souffrait encore en 1900 de la pauvreté, de la misère humaine, de conditions sanitaires déplorables et d’épidémies variées et constantes. Choc de deux mondes aux valeurs antagonistes : les uns véhiculant les références occidentales et la modernité, les autres restant attachés à leur culture orientale et à leurs traditions ancestrales. Le yiddish est leur point d’union : c’est une langue vieille de 1000 ans qui fut longtemps le lien unificateur entre les juifs d’Europe. C’est un amalgame d’hébreu, d’allemand, de russe, de français…

    Attention, Shabbat oblige : aucune visite possible le samedi

    Pour éviter l’attente qui à certaines périodes peut être longue : vous pouvez réserver un billet en ligne pour visiter l’ancien quartier juif de Josefov (35€) et ses principaux sites, synagogues, musées et cimetières

    L’hôtel de ville juif de Josefov

    prague mairie josefov horloge hebraiqueLe quartier possède une certaine autonomie avec sa mairie juive, datée du milieu du XVIème ! Le richissime Mordechai Maisel commanda et paya la construction de l’hôtel de ville juif (ainsi que celle de la synagogue Haute attenante) en 1570-1577. Remaniée dans le style rococo en 1763, elle a été agrandie en 1908. L’hôtel de ville juif a joué un rôle important dans la défense du pont Charles au moment de l’invasion suédoise de 1648, et en remerciement la municipalité de Prague autorisa la construction d’un clocher surmonté d’une flèche verte. A noter aussi une énigmatique horloge dont les aiguilles tournent de droite à gauche.

    A quoi ressemble aujourd’hui le ghetto? Bâtisses de la rue Parizska, Siroka et Maiselova, qui ont été construites dans un style moderne, début XXème, suite aux travaux d’assainissement et de rénovation du ghetto:

    La rue Parizska a été convertie en artère prestigieuse, qui accueille toutes les boutiques de marques de luxe… comme Cartier, Vuiton…

    Vous ne pourrez pas sortir indemne de votre visite à Josefov. Une émotion étrange vous submergera, parfois un sentiment oppressant fait de tiraillements, d’arrachements, de peurs et de foi inébranlable. Il restera toujours dans vos pensées des souvenirs, des ombres, des images flottantes qui incarnent plus de 2000 ans d’une histoire en Europe. C’est un hymne à la mémoire, à une culture sans cesse mise en péril mais dont les survivances restent les plus fortes.

    rues josefov prague plan

  • Les synagogues de Josefov à Prague

    Visiter Prague Josefov, c’est bien sûr explorer les synagogues qui ont façonné le quotidien et la religiosité du ghetto juif, au cours des sièckes. Les six synagogues (dont 5 visitables) qui ont subsisté à la destruction du ghetto sont le passage obligé pour découvrir la Prague Juive.

     

    • Synagogue Vieille-Nouvelle

    La synagogue Vieille-Nouvelle (Alt-neu Shul en yiddish, Altneuschule, Altneusynagoge en allemand ou Staronová synagoga) qui remonterait au XIIème siècle (1270) et aurait été en fait bâtie sur une synagogue datée du XIème !

    Cette synagogue d’obédience ultra orthodoxe, la plus stricte, fut celle de Jehuda Lew ben Bezabel, le rabbin Löw, créateur du légendaire Golem – un géant né d’un mélange de terre et d’argile, destiné à protéger la communauté juive de Prague.

    Prague synagogue vieille nouvelle Staronova Synagoga

    Prix de l’entrée de la Synagogue Vieille Ville: 7€ (200 CZK) / personne.

    Interdiction de faire des photographies. Cette visite n’est pas comprise dans les “tours” touristiques.

    Cervená 2 Praha 1 – Staré Mesto/Josefov 110 00 Ouvert d’avril à octobre, du dimanche au vendredi, de 9h30 à 18h. Ouvert de novembre à mars, du dimanche au jeudi, de 9h30 à 17h, et le vendredi de 9h30 à 14h

     

    • Synagogue Maisel

    La synagogue Maisel (Maiselova Synagoga) est la plus riche avec de nombreux et variés trésors en argent offerts par un richissime habitant qui lui donna son nom. D’un style néo gothique Renaissance, elle fut reconstruite après sa destruction par un incendie. Elle abrite une exposition sur l’histoire des Juifs de Bohème Moravie entre le Xème et le XVIIIème siècle.

    Prague synagogue maisel

    Prix de l’entrée de la Synagogue Maisel (hors tour) : 5€/ personne

    Maiselova 10 Praha 1 – Staré Mesto/Josefov 110 00 Téléphone: 221 711 511 Fax: 222 310 681  – → Site Web

     

    • Synagogue Pinkas

    La synagogue Pinkas (Pinkas(ova) Synagoga) a été érigée en 1535 par Aron Meshullam Horowitz qui choisit sa situation entre le vieux cimetière juif et sa maison “Aux armoiries” U erbů. On y a fondé un mémorial pour les victimes du nazisme : vous y découvrirez une exposition permanente pour les 77 297 victimes de la Shoah. Sur plusieurs pans de mur, sont inscrits les noms de toutes les victimes de Bohème et Moravie pendant l’Holocauste… Dans le mémorial, la 19ème section est réservée aux fameux dessins d’artistes Juifs retenus dans le camp de concentration, mais aussi d’enfants victimes.

    prague synagogue pinkas

    Siroká 3 Praha 1 – Staré Mesto/Josefov 110 00 Phone: 222 326 660 E-mail: zmp@ecn.cz →  Site Web

    • Synagogue Klaus

     

    La synagogue Klaus (Klausová synagoga, Klaus synagoga, Klausen synagogue) bâtie en 1680 abrite des manuscrits et de vieux ouvrages hébreux.

    U Stareho hrbitova 1; 110 00 Prague 1

     

    • Grande Synagogue

    La grande Synagogue est datée du milieu du XVIème. Y sont sont exhibés de nombreux objets dont de riches tissus.

     

    •  Synagogue Haute

    La Synagogue Haute  (Vysoka synagoga) reste un lieu de culte dans Josefov, mais il n’est plus possible de la visiter. Elle abrite un ensemble d’objets précieux et de tissus synagogaux, provenant des communautés juives bohémienne et morave. Elle est située derrière l’Hôtel de ville, rue Cervena et on peut voir également un vieux cimetière. Le bâtiment actuel date de 1892.

     

    • Synagogue Espagnole de Prague

    La synagogue espagnole (Spanelská synagoga, Spagnola synagoga) de style mauresque, d’inspiration arabo-andalouse, est incontournable. Elle a été fondée en 1868 par Vojtěch Ignátz Ullmann, à la place de la Stara Shul, la “Vieille Synagogue”, détruite en 1867. Elle doit son nom aux Juifs qui ont fui l’Inquisition en Espagne dès l’arrivée des rois catholiques au pouvoir en 1492.Prague synagogue espagnole

    Cette synagogue est probablement l’une des plus impressionnantes sur le plan architectural, un peu comme on est saisi par la plus grande d’Europe à Budapest. Mais ces effusions stylistiques, à image de celles qui ornent les tombes des Séfarades dans les cimetières juifs de Prague, donnent à l’ensemble de la visite une impression moins touchante que celle qu’on éprouve face à l’austérité, au dénuement de la synagogue ultra orthodoxe Vieille-Nouvelle. Bien sûr, la synagogue abrite aussi de magnifiques pièces en argent, en bronze et en or et une exposition consacrée aux Juifs de Moravie et de Bohème qu’il ne faut pas râter si l’on veut revivre le passé du Judaïsme dans l’ancienne Tchécoslovaquie, notamment pendant la 2ème Guerre mondiale. On y donne de nombreux concerts, souvent œcuméniques.

    Prague Synagogue espagnole

     

    Dusní 12/Vezenská 1 Praha 1 – Staré Mesto 110 01 Tél. (00420) 224 819 464 Ouvert du 29 octobre au 24 mars, du dimanche au vendredi, de 9h à 16h30. Ouvert du 26 mars au 27 octobre, du dimanche au vendredi, de 9h à 18h.

    Prix de l’entrée (hors circuit) : 5€/ personne

    La culture juive à Prague a dépassé les murs du ghetto, comme en témoigne cette synagogue Jubilaire.

    • Synagogue jubilaire

    Jeruzalémská synagoga ou Jubilejní synagoga est la plus récente, elle a été construite entre 1905 et 1906, dans Novo Mesto, la zone moderne de Prague et son style est du néo mauresque.

    Jeruzalémská 1310/7 Praha 1 – Nové Mesto 110 00 Téléphone: 222 319 002

    Prague synagogue jubilaire

     

  • Le Musée juif et expositions Obradni sin

    Au musée juif, vous découvrirez la salle des cérémonies de la Confrérie du Dernier Devoir. Une salle de cérémonie où sont rappelés les grands moments de la vie sociale dans la religion juive avec des objets et des scènes du quotidien.

    Dans la rue Cervena, qui mène au hall de cérémonie, on trouve quelques camelots qui vendent de l’artisanat juif et notamment des statuettes de Juifs

     

    Cimetières juifs ; la mémoire de la Prague Juive depuis le Moyen Age

    Visiter Prague Josefov sans découvrir l’un des plus anciens cimetières juifs au monde, que l’on soit croyant ou non, semble impossible.

    Le vieux cimetière de Prague ; le plus ancien d’Europe

    Au bout de la rue U Stareho hrbitova, le plus vieux cimetière Juif d’Europe Stary zidovsky hrbitov avec la tombe de Rabbi Low qui serait le créateur de la statut du Golem est un lieu extrêmement fréquenté par les flots de touristes qui se pressent pour voir ces pierres séculaires, dont certaines rappellent des personnages éminents de Josefov.

    Tombes du plus vieux cimetière juif d'europe à PragueFondé dans la première moitié du XV ème siècle, le plus ancien tombeau est celui de Avigdor Kara qui date de 1439. Il s’agit de l’un des plus remarquables cimetières au monde si ce n’est le plus remarquable ; il est la mémoire de 8 siècles de Judaïsme en Europe. Il a été fondé au XVème siècle, redéveloppé entre 1893-1913 avant d’être fermé, car il ne permettait plus d’accueillir de nouvelles tombes. 12 000 pierres tombales pour plus de 100 000 morts. Les tombes sont souvent si anciennes qu’on peut à peine lire ce qui est gravé sur les pierres… Un lieu de recueillement appelant au respect malgré les curieux.

    vieux cimetière juif de Prague

    La tradition orthodoxe veut que l’on dépose des petits cailloux pour signifier que l’on a adressé nos pensées à ceux qui reposent ! Nulle fleur, nulle plaque. Tout se vit dans la discrétion et la simplicité, même si l’arrivée des Juifs Séfarades a vu fleurir des tombeaux plus imposants avec une véritable recherche esthétique et une volonté de montrer sa richesse et son pouvoir!

    Plus d’informations pratiques sur le vieux cimetière juif de Prague

    Stareho hrbitova 3a; 110 00 Prague 1

     

    Cimetière de Zizkov

    A Zizkov, on retrouve un autre cimetière. Daté de 1680, il fut particulièrement rempli par plus de 40 000 personnes au cours du XVIIIème siècle et fut utilisé jusqu’en 1890, date à laquelle il fut déplacé dans le district de Strasnice. Beaucoup de tombes sont laissées à l’abandon et les plus vieilles et mieux entretenues sont celles des plus éminentes personnalités telles que le rabbi Landau, Eleazar Fleckeles qui en entreprit la restauration, le physicien Jonas Jeiteles, son fils Baruch Jeiteles, l’historien David Podiebrad qui firent partie de l’intelligentsia juive. On y trouve également les premiers entrepreneurs du quartier – Joachim Popper et des personnages de Jerusalem, les familles Pribram et Dormitzer. Il réunit des tombes du style Baroque, Empire et Romantique. En ce lieu git aussi le primat de la cité juive Mordechaï Maïsel décédé en 1613, David Gans, savant de la Renaissance, historien, mathématicien et astronome décédé en 1613 et enfin le Rabbin collectionneur de manuscrits et d’incunables hébraïques, David Oppenheim décédé en 1736.

     

    Il existe un troisième cimetière juif qui est situé en dehors de Josefov.

    Cimetière Oslany

    Le nouveau cimetière juif Oslany ouvert au XIXème siècle pour palier le manque de place des cimetières centraux : il se nomme Nový židovský hřbitov situé à Prague-Strachnitz (environ 10 ou 15 min du centre par les transports en commun).

    Le cimetière donne une réelle impression étrange et parfois dérangeante d’abandon… Sauvage, peu ou mal entretenu, on y trouve des allées d’imposants monuments, appartenant aux familles juives aisées qui côtoient une majorité de tombes plus modestes et oubliées. Rappelons que la communauté juive de Prague, qui était l’une des plus importantes d’Europe a été quasiment éliminée avec la Shoah. Moins de 200 Juifs vivraient aujourd’hui à Prague.

    Entrée gratuite, don recommandé.

  • Comment visiter Prague Josefov sans évoquer Kafka? La Prague de Kafka est intimement associée à la topologie du ghetto de Josefov, bien qu’il put en diverses occasions, en quitter les frontières…

    kafka

    Prague Kafka à Josefov

    La maison natale de Kafka

    Kafka est né dans la Vieille ville de Prague et non dans le quartier Juif de Josefov, où il vécut l’essentiel de sa vie, en dépit de quelques mois passés à Berlin, avant de mourir dans un sanatorium de Vienne. Vous pourrez dons découvrir la maison natale de Kafka « U veze » (A la tour), tout près de l’Eglise Saint Nicolas.

    Maison natale de Kafka à Prague

    Le Café Kafka

    Franz Kafka Kavarna est un lieu incontournable pour les touristes qui viennent y découvrir ou redécouvrir ce génie de la littérature au détours de portraits d’époque, de photos de l’ancien ghetto, notamment à l’époque de Kafka. Il est ouvert de 10h à 22h et la légende des touristes lui prête le fait qu’il serait hanté par le fantôme de Kafka, ce qui lui vaut une réputation énigmatique la nuit et ajoute un supplément d’intérêt à son ambiance étrange.

    café franz kafka

    Široká 12/64, Praha 1, Metro: Staroměstská/Tram 17, 18

    La statue de Kafka ; hommage de Prague à Kafka

    statue Kafka PragueLa Statue de Kafka à Prague se situe au coin des rues Dusni et Vezenska ; un lieu éminemment symbolique, puisqu’il marquait bien la frontière topographique et mentale entre la Vieille Ville chrétienne et la ville juive “médiévale”. Bien que cela puisse sembler curieux aux touristes, cette statue équestre” en bronze n’a pas plus de 4 ans! D’une hauteur de 4 mètres, elle vient clore un hommage à Kafka pour les 120 ans de sa naissance, en 2003.

    La création a été réalisée par le plasticien Jaroslav Rona, qui confie ce dont il s’est inspiré : “J’ai voulu que la statue exprime le déchirement, la division intérieure que l’on trouve dans les textes de Kafka. Alors j’ai décidé de faire deux personnages. Je me suis inspiré de sa nouvelle ‘Description d’un combat’. C’est l’histoire de deux personnes, qui font connaissance dans une soirée, quelque part près de Petrin à Prague. Ils se promènent, traversent le pont Charles et dans la Vieille-Ville, celui qui s’appelle K. monte soudainement sur les épaules de son interlocuteur jusqu’à présent admiré. Ils l’apprivoise et le prend pour un cheval. Ils traversent des paysages imaginaires, qui naissent dans l’esprit du cavalier.”

    Statue de Kafka à Prague

  • Présentation courte du quartier juive de Prague

    Un diaporama pour se convaincre de visiter Josefov

    Vieux cimetière juif de Prague en vidéo :

    Reportage sur l’histoire de Josefov en 4 parties : (en anglais)

Pour découvrir les restes d’une culture pluriséculaire ; la culture juive essentiellement ashkénaze mais aussi séfarade (dès le 16ème s), le tour proposé par l’agence de tourisme juive est proposé à 480 CZK par personne avec visite en anglais de 4 synagogues, du musée Zizkow, du vieux cimetière.

L’entrée dans la Synagogue Vieille-Nouvelle me semble chère pour ce qu’on y voit!

Un tour “Kafka” est proposé mais il est aussi décevant pour le coût (+ de 15€ par personne pour 1h). Vous vous contenterez de découvrir quelques ruelles où se baladait probablement Kafka, sa maison natale et le musée qui lui est dédié.

Pour aller plus loin :

“Théoriquement, il existe une possibilité de bonheur parfait: croire à ce qu’il y a d’indestructible en soi et ne pas s’efforcer de l’atteindre.” (Kafka)

Vous préparez votre voyage en République tchèque?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur Prague ou les brochures officielles gratuites de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la République tchèque vous répondent!




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

4 commentaires

  1. Pingback: Prague en hiver ; Souvenirs d'une balade sous la brume

  2. Pingback: Quel est le meilleur quartier où loger à Prague? - IDEOZ Guide voyage en Europe

  3. Bonjour,

    Nous partons dans quelques jours à Prague et nous voulons visiter Josefov. A votre avis, combien de temps demande une bonne visite des lieux que vous conseillez? Faut-il prendre un guide pour vraiment connaître mieux le quartier? Y a-t-il des lieux à éviter? Connaissez-vous le prix du billet pour le cimetière qui semble le site le plus important à visiter?
    Merci pour votre aide!

  4. Un petit saut en arrière de quinze ans ! J’ai reconnu plusieurs images et mon souvenir est toujours bien présent. Ce voyage m’avait marqué car cette ville a véritablement un âme, elle n’a jamais été détruite et malgré bien des horreurs, elle a conservé bien des témoignages de son histoire que Joseph II n’a pas pu détruire.

    Pour ceux qui voudrait comprendre cette ville, penser aussi à lire Jiri Weil qu’on a u peu oublié et qui avait organisé un faux suicide pour pouvoir survivre à Prague pendant la guerre. Lire notamment :

    – Mendelssohn est sur le toi
    – vivre avec une étoile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.