148 vues

Sortir dans le métro à Bucarest : une sortie à la mode par temps de canicule

0

La canicule sévit partout en Roumanie, la crise aussi et pourtant rester chez soi, surtout en été, cela risque de provoquer la détresse des Bucarestois avides de sortir en ville. Une idée serait de sortir des sentiers battus pour trouver d’autres lieux de rendez-vous. Alexandra Pop, de RRI en a trouvé un …

En partenariat avec RRI - http://www.rri.ro/

«Chérie, ce soir, je t’invite dans le métro» – annonçait un jeune homme à sa compagne en descendant les marches d’une des plus importantes stations de métro bucarestoises. Pas la moindre touche de moquerie dans ses propos – l’espace souterrain de « Universitate » ressemble désormais à un salon. En tissu coloré ou en cuir, plusieurs canapés longent la colonnade qui dessine une sorte d’espace carré et privatif au milieu du hall d’entrée de la station. La présence et les couleurs vives des canapés égaient l’ambiance austère de l’endroit, avec son carrelage grisâtre qui l’habille du sol au plafond. Récemment remis à neuf par la municipalité, il n’a pas, pour le moment, d’autres fonctions que celles de salle-tampon entre la rue et le métro, ainsi que de passage piéton, incontournable pour la traversée d’un carrefour routier des plus difficiles de Bucarest. Prévus par l’architecte, les espaces réservés aux boutiques restent vides faute de sous-traitant agréé par la mairie, qui ne veut voir aucun fast-food malodorant y mettre les pieds.

L’arrivée des canapés n’est pas due au hasard. A l’origine, ils devaient illustrer une campagne publicitaire qu’une grande enseigne suédoise de meubles en kit décline dans plusieurs villes européennes. Dans la capitale roumaine, cependant, la crise fait que cette exposition insolite esquissant l’histoire du produit soit décryptée un peu différemment par les Bucarestois. A l’heure où dans le pays on ne parle que de coupes salariales et des retraites, les gens saisissent cette opportunité pour passer une soirée en ville sans dépenser le moindre sou. A part la propreté de l’espace et l’air tendance des meubles, cette entrée du métro a également d’autres avantages – on se sent en sécurité sous le regard de plusieurs gardiens discrets, épaulés des caméras de surveillance ; on reste au frais, alors que la canicule sévit déjà dans la ville ; enfin, les samedis et dimanches, en tendant un peu l’oreille, on peut se délecter des concerts proposés par de petits orchestres dans le parc d’à côté. L’ambiance est bon enfant – lycéens, étudiants, intellectuels, ouvriers, retraités et badauds se cotôient tous sur ces canapés. Il n’est pas rare, d’ailleurs, de voir des gens attendre qu’une place se libère. En un rien de temps, le nouveau visage du passage piéton aux pieds de l’Université de Bucarest est entré dans le folklore urbain. Désormais, on ne se donne plus rendez-vous à « Universitate », mais « aux canapés ».
Alors qu’elle attend de voir les retombées de cet exploit sur ses ventes, la filiale roumaine du fabricant de meubles réfléchit à l’idée de laisser sur place les canapés. Toutefois, c’est la municipalité qui aura le dernier mot.



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!