945 vues

L’hiver et les fêtes de fin d’année à Bran en Transylvanie

0
BRAN hiver

 

A la recherche d’une destination pour passer de bonnes fêtes de fin d’année? On ne pense pas forcément à la Roumanie. Pourtant, au coeur de la Roumanie, en Transylvanie, la région de Bran, où se situe le fameux château du comte Vlad Tepes, inspirateur de Dracula, est très agréable et offre un cadre parfait pour le tourisme hivernal et pour la célébration des fêtes de fin d’année… Un programme d’activités et de spectacles riche pendant toute la période entre l’Avent et le Nouvel An saura réjouir les touristes….


Bran, une destination idéale en hiver en Transylvanie

L’hiver est là et ses attraits annoncent déjà les fêtes de fin d’année. Au centre de la Roumanie, dans la contrée mirifique de Bran, située dans le couloir Rucăr-Bran, qui fait la liaison entre les anciennes provinces historiques de Transylvanie et de Valachie, ces fêtes sont profondément ancrées dans les traditions locales. La localité de Bran est connue notamment pour sa cité médiévale, datant de 1377-1378, qui se dresse au sommet d’un rocher escarpé. Au pied de la colline, un musée d’histoire et d’art médiéval attend ses visiteurs, tandis qu’à proximité du château de Bran s’égrènent de nombreuses pensions touristiques.

Ionela Bran, directrice et coordinatrice de l’ensemble folklorique « Poarta Dorului» raconte comment les habitants des parages se préparent pour les fêtes d’hiver : « Le 6 décembre, les jeunes hommes du village se rassemblent pour former le cortège qui va faire du porte-à-porte et adresser leurs vœux de Noël. Les cantiques qu’ils vont chanter à cette occasion, ils les répètent soigneusement. Habillés de beaux costumes traditionnels, sortis des coffres de dot de leurs grand-mères, ils se donnent rendez-vous dans la maison d’une vieille femme. Là, ils se mettent d’accord sur le répertoire des cantiques pour la veille de Noël et le Jour de l’An ».

De nombreux événements sont également organisés à l’approche des fêtes de fin d’année. Parmi eux, le Gala des prix du folklore musical roumain. Les 14 et 15 décembre, 25 ensembles de musique traditionnelle du pays se rendent au Château de Bran, pour un spectacle inoubliable. Plusieurs maisons situées à l’entrée de la Cité médiévale illustrent l’architecture paysanne des alentours. Elles sont toutes équipées d’objets ménagers et d’outils spécifiques de la zone.

Fin d’année à Bran : Un programme d’activités riche

Notre interlocutrice, Ionela Bran détaille le programme des événements consacrés à cette période de l’année: « Le château de Bran accueille également, du 6 décembre au 9 janvier, une exposition thématique qui se propose de familiariser le public avec les fêtes d’hiver du département de Brasov. Danseurs et groupes de chanteurs de cantiques animent l’atmosphère. Au mois de décembre, les visiteurs de passage par cette contrée peuvent assister au rituel du sacrifice du cochon et goûter aux plats traditionnels préparés expressément pour la fin de l’année : andouille, boudin, saucisses et autres cochonnailles».

Une fois à Bran, vous pourriez rejoindre les groupes de chanteurs faisant du porte à porte pour chanter des cantiques ou bien donner un coup de main aux maîtresses de maison qui vous initieront à la préparation du festin. Si chanter ou cuisiner ne vous disent pas grand chose, alors vous pourriez tout simplement profiter de vos vacances, un petit verre d’eau-de-vie de prunes ou de vin chaud à la main. Ou encore, vous mettre au courant des belles histoires et des traditions de chez nous.

Et pour vous faire une idée de ce qui se passe pendant cette période de fête, voici les suggestions de Ionela Bran : « La veille de Noël, les enfants vont de bonne heure chanter des cantiques et se voient offrir en échange pommes, bretzels, noix. Plus tard dans la soirée, des groupes de jeunes chanteurs se mettent à faire du porte à porte pour annoncer la Naissance de l’Enfant Jésus. Le soir du 24 décembre, on décore l’arbre de Noël et on se rend à la messe. Enfin, le jour de Noël, les membres de la famille se rassemblent autour de la table et récompensent les groupes de chanteurs qui annoncent la naissance du Christ par un cantique nommé « L’Etoile ». Le lendemain, la tradition veut qu’on rende visite à ses proches. Enfin, la fête continue le 26 décembre, jour de la Saint Etienne. La semaine entre Noël et le Nouvel An est marquée par une nouvelle série de préparatifs ; les jeunes fabriquent eux-mêmes des fouets pour la fête de « la petite charrue », ils confectionnent des tambours à friction – sorte de tonnelets recouverts d’une membrane en cuir au milieu de laquelle passe une mèche de crin de cheval. Autant de traditions à ne pas rater ! A ne pas oublier non plus les « sorcove » – petits rameaux décorés de fleurs en papier coloré. Munis d’un tel objets, le matin du premier janvier, les enfants vont d’une maison à l’autre faire des vœux de santé, de paix et de prospérité. La série de traditions n’est pas complète sans la danse de la Chèvre, originaire de Moldavie, vaste région couvrant l’Est du pays. Le 31 décembre, à la veille du Nouvel An, les jeunes du village prennent d’assaut les rues en tirant derrière eux une petite charrue ornée de fleurs, symbole de l’abondance. C’est par des coups de fouets et en faisant sonner des grelots qu’ils essaient de chasser les mauvais esprits. Le tableau des coutumes d’hiver s’enrichit d’une série de superstitions auxquelles les Roumains restent fidèles, surtout à la campagne : ainsi, pour que l’année soit bonne, la tradition dit que la première personne qui franchit le seuil de la maison le 1 janvier doit être un homme. A la fin, je vous souhaite Bonne fêtes à vous tous ! »

Comme vous voyez, Noël et Nouvel An s’accompagnent d’une série de traditions des plus jolies. Et si à cela s’ajoutent beaucoup de neige, promenades en traîneaux tirés par des chevaux ou randonnées en quad, le touriste sera bien servi. Les amateurs de sports d’hiver sont attendus eux aussi, puisque la station de Bran dispose d’une piste de ski à éclairage nocturne, dotée de télésiège. Que vouloir de plus ?

Daniel Onea ; Trad. : Mariana Tudose, Ioana Stăncescu



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!