DÉCOUVRIR ET VISITER DUBROVNIK EN PRATIQUE

Préparer votre séjour à Dubrovnik

Pourquoi aller à Dubrovnik en Croatie? Parmi les villes du littoral Adriatique, Dubrovnik reste la référence pour beaucoup de touristes. En dépit d’une évolution vers un tourisme de masse depuis quelques années, l’ancienne cité médiévale dont la beauté n’est pas exagérée, devrait faire partie de tout premier séjour en Croatie.

Osez être un voyageur curieux à Dubrovnik : Vivez l’expérience de Dubrovnik à votre mesure …

Visiter Dubrovnik, c’est flâner dans le centre historique d’une ville fortifiée où chaque maison, chaque édifice, chaque église est source d’émerveillement tout comme les vues panoramiques depuis les remparts. De nombreuses visites culturelles et activités vous attendent mais aussi d’agréables excursions depuis Dubrovnik en direction du Konvale, du comitat de Dubrovnik-Neretva, du Montenegro ou de la Bosnie Herzégovine.

 Le charme de ses vieilles pierres empreintes d’histoire se traduit à travers ses maisons et bâtisses, ses ruelles étroites, pavées et souvent pentues, ses églises et autres monastères. Mais ce « joyau » de la Croatie a un prix et le coût de la vie à Dubrovnik s’en ressent surtout en été, tout est 20 à 50% plus cher selon les domaines. Privilégiez un séjour au printemps ou entre septembre et octobre. On peut trouver hors saison un vol au meilleur prix vers Dubrovnik autour de 120-150€.

Certes, les millions de touristes parfois peu respectueux des lieux et très concentrés pendant la saison estivale et printanière font flamber le coût de la vie et peuvent aigrir l’humeur des locaux, ce qui se ressent sur l’accueil et les services. Mais Dubrovnik reste une expérience à condition de sortir aussi des sentiers battus!

Visiter les villes croates et leur culture sans rester touriste

10 bonnes raisons de découvrir et visiter Dubrovnik toute l'année

  • 1 – Un musée à ciel ouvert à la beauté qui s’impose d’emblée!
  • 2 – Le climat méditerranéen  clément toute l’année
  • 3 – Son environnement maritime et naturel
  • 4 – Beaucoup d’activités sportives
  • – Nombreuses excursions variées ; côté villes, îles et nature
  • 6- Vie nocturne animée en été
  • 7 – Des milliers d’hébergements en tous genres et de toutes catégories
  • 9 – Un aéroport international de petite taille à 20 km
  • 10 – Vol direct depuis Paris en 2h15 environ
Stradum à Dubrovnik depuis les remparts
tourisme de masse à Dubrovnik France 24

Et les bémols de Dubrovnik alors?

Dubrovnik se paie au prix fort sans que la qualité suive! 

Dubrovnik, c’est la jungle, il n’y a plus de règle respectée

Insécurité et petits délits croissants

Trop de tourisme tue le charme et l’authenticité ; la limitation à 5000 touristes simultanés maximum par jour reste théorique et ne permet pas d’empêcher les foules de se presser

Des autochtones peu disposés à l’égard des touristes

Une cuisine peu authentique et de plus en plus “internationale”

Une position excentrée par rapport à la Dalmatie.

Desserte limitée au niveau des transports en commun

Dubrovnik sans touriste, c'est possible!

Vous vous demandez quelle est le meilleur moment pour admirer Dubrovnik dans la quiétude? A moins de découvrir la ville hors saison en hiver quand il y a peu de monde, rien ne vaut de se balader à Dubrovnik au lever du soleil, entre 6 et 8h du matin, quand on ne croise que quelques uns des 500 habitants qui profitent du calme avant l’agitation et se montrent avenants et intarissables sur leur ville!

Incontournables remparts

Dubrovnik, l’une des villes fortifiées les mieux préservées de l’Adriatique…

La perle de l’Adriatique, ancienne Raguse, puissance maritime et cité commerciale pendant des siècles tour à tour sous influences romaine, byzantine puis vénitienne, s’est convertie en reine du tourisme en Croatie et éblouit la majorité des visiteurs. Fière de ses fortifications résistantes malgré les sévères destructions à l’issue d’un tremblement de terre en 1667, les affres des invasions, multiples convoitises et de la récente guerre d’indépendance de la Croatie (1991-1995), Dubrovnik compte sur son héritage culturel, religieux et archéologique exceptionnel classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1979.

Dubrovnik remparts
Remparts de Dubrovnik

Faîtes absolument le tour des remparts de Dubrovnik en réservant bien le billet en ligne en haute saison pour couper les files décourageantes dès 10h. A certaines périodes, les accès prioritaires aux groupes et aux croisiéristes obligent à attendre encore plus, donc l’achat de son billet facilite la visite, mais cela ne vous dispense pas de devoir échanger le voucher auprès du bureau de la Široka ulica. 

Comptez entre 1h et 1h30 si vous les parcourez avant 10h quand il y a peu de monde encore ; entre 1h30 et 2h pour parcourir les 2,5km de remparts, jusqu’à 3h en très haute saison aux heures de pointe entre 10h et 18h. Privilégiez le matin, dès 8h30-9h  quand il y a encore peu de monde pour pouvoir circuler de façon fluide, faire des photos sans être trop gêné et éviter surtout la chaleur souvent exténuante. Prévoyez des bouteilles d’eau!, car elles sont hors de prix.

Vieille ville de Dubrovnik depuis les remparts

Malgré le coût assez élevé de la balade (27€ soit 200 kunas ou 7€ soit 50 kn pour les enfants de 7 à 18 ans) seul (compris dans la Dubrovnik card) ou en compagnie d’un guide si vous préférez, la balade depuis les hauteurs des remparts révèle Dubrovnik avec ses toits, ses clochers, ses ruelles en perspectives, vraiment magnifiques. On obtient de belles photos et bien sûr, on admire l’environnement avec la vue sur l’Adriatique, le port, l’île de Lokrum et même les îles Elaphites. 

La Dubrovnik card, le pass touristique incontournable pour visiter la ville

S’il y a bien un achat très utile quand on souhaite vraiment visiter Dubrovnik, c’est la Dubrovnik card. Tous les monuments, musées et sites étant aujourd’hui payants à Dubrovnik, la  Dubrovnik card permet de réduire les coûts des visites, en incluant des sites essentiels comme les remparts, le musée de la ville et le musée maritime, mais aussi des trajets de bus. Elle s’amortit dès la deuxième visite. Le pass pour 1 jour à Dubrovnik est suffisant si vous optimisez bien vos visites pour profiter des principales entrées. On peut acheter la carte touristique sur place dans les bureaux d’informations ou par internet avec une remise de 10% ou sur Ticketbar.

Un patrimoine d'exception et une harmonie de vie

Une cohabitation harmonieuse : saint Blaise, protecteur de Dubrovnik ; d’églises en synagogue, des siècles d’histoire vous contemplent…

Le charme des vieilles pierres est qu’elles racontent toujours la grande Histoire de la ville, mais aussi des histoires plus méconnues, qui ont aussi uni les populations plutôt que de les opposer.

Dubrovnik est un modèle de cohabitation de communautés religieuses. Son remarquable patrimoine religieux confirme à quel point Dubrovnik était une ville tolérante. Placée sous la protection de  Saint  Blaise,  – évêque mort en martyr en au IIIème siècle ap JC., Dubrovnik ne fait pas que célébrer son patron et ses reliques, le 3 février, le 5 juillet ou le 3 mai lors des célébrations de la Festa del Altera pendant trois jours. Partez à la découverte des nombreuses églises (cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie, église saint Blaise, église Saint Sauveur, Eglise de l’annonciation) et monastères catholiques, franciscain et dominicain. Le monastère dominicain abrite d’ailleurs la plus ancienne pharmacie de Dubrovnik datant du 14ème siècle, qui recèle des plantes et des livres rares de recettes de médicaments et produits de soins variés. L’église orthodoxe serbe et le musée des Icônes précieuses rappellent la présence de la communauté serbe de Croatie.

et aussi la Dubrovnik juive

Si vous vous intéressez à l’histoire du judaïsme dans les Balkans, ne manquez pas la visite de la Synagogue datant de 1352. La Synagogue de Dubrovnik n’a pas échappé aux bombardements serbes lors de la guerre d’indépendance. Elle a fait l’objet de restaurations et réaménagements. Sur 3 étages, on y découvre des objets cultuels, des couvre-lits et autres matières typiquement séfarades d’origine ibérique. Pour rappel, une partie des Juifs de Croatie se sont installés notamment dans la république de Raguse, après les  ordonnances des rois catholiques d’Espagne (et de France), exigeant leur expulsion. D’autres vinrent au cours du XVème siècle de Hongrie, Grèce, Albanie, puis plus tardivement d’Italie.

La présence des Juifs à Dubrovnik est attestée depuis six siècles et s’appréhende au fil des salles du musée et de la synagogue ; la deuxième plus ancienne synagogue séfarade en Europe et toujours en activité lors des célébrations des fêtes juives. S’il ne reste qu’une poignée de Juifs dans la communauté depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la venue de touristes juifs du monde entier permet d’organiser le Minyan, (choeur de 10 hommes) lors duquel sont récitées les prières des diverses cérémonies. Ne ratez pas le musée juif et la rue Žudioska Ulica qui incarne le quartier juif dans la vieille ville. Si une visite guidée en français vous tente, vous pourrez la faire avec Femica qui connaît bien l’histoire de la communauté.

En prendre plein la vue à Dubrovnik

Moins confidentiel que la balade très matinale, mais non moins beau : le coucher du soleil depuis les remparts et surtout depuis les hauteurs (spectacle gratuit en optant pour la route vers Cavtat), ou depuis le mont Srdj, même si le prix du funiculaire pour 4 min d’ascension est prohibitif. Descendez à pied si vous êtes marcheur pour réduire le coût.

Nos recommandations de guides francophones à Dubrovnik

Dénichez les secrets et légendes de la vieille ville avec Femica

FEMICA guide à dubrovnik

Femica, guide franco-croate en Dalmatie du sud,  vous guide entre sites immanquables et moins connus de Dubrovnik, elle aime faire découvrir l’histoire et l’art de vivre des autochtones et les sites de tournage de Game of Thrones, aux touristes du monde entier.  Son point fort? Des visites privées ou partagées toujours personnalisées en fonction des envies et des goûts des voyageurs!

Ana Mrsic vous fera aimer Dubrovnik, le cinéma et game of Thrones

Ana mrsic guide à dubrovnik

Ana Mrsic est guide professionnelle parfaitement francophone à Dubrovnik et vous propose des visites guidées dans la Vieille ville de Dubrovnik  en français ou en anglais. Sa bonne connaissance de Game of Thrones et du cinéma, qui a souvent choisi Dubrovnik comme décor, en font un bon choix si vous êtes passionné par la série et les films historiques.

Plusieurs approches de Dubrovnik

Voyage dans le temps à Dubrovnik…

Outre le palais des recteurs, essentiel pour comprendre la vie de Dubrovnik au fil des siècles, ne manquez pas le musée maritime situé dans les remparts, qui raconte comment la cité fut une grande puissance grâce à l’Adriatique au temps de la république de Venise.

Plongez également dans les traditions et les modes de vie ancestraux de la Dalmatie en faisant un petit tour dans le musée ethnographique de Rupe, d’où la vue sur la ville vaut le détour!  On y découvre des objets, vêtements, décors et autres éléments de folklore, reproduisant la manière dont on vit en Dalmatie.

red history museum dubrovnik

Sur le chemin des souvenirs de la guerre de Croatie et de la Yougoslavie

Dubrovnik fut convoitée pendant deux millénaires et cette république de Raguse n’a pas échappé à la guerre d’indépendance de Croatie… N’hésitez pas à choisir cette voie pour comprendre aussi comment la guerre a été vécue notamment en ce 6 décembre 1991 quand pendant 10h la ville subit les bombardements serbes en continu, quelles traces elle a laissé? Vesna et Ana sauront vous accompagner dans cette ville dont elles ont connu les tourments pendant la guerre. 

Les fans d’histoire découvriront quels sont les lieux qui renvoient à l’époque de la Yougoslavie socialiste comme le Red Museum de Dubrovnik, tout nouveau et fondé dans le quartier de Gruz. Ce petit musée résolument moderne et éducatif est ludique ; il plonge en un instant au temps de la Yougoslavie de Tito avec des reproductions de décors, d’objets d’époques, enrichis d’informations et de dispositifs de réalité augmentée.  

Kupari hotel Goricina urbex à dubrovnik

Mémoire des lieux abandonnés à Dubrovnik

Si vous raffolez d’urbex, vous aimerez l’ancien hôtel  Goricina à Kupari, complexe touristique destiné à l’élite militaire et leurs familles et à l’accueil de certains visiteurs de pays amis. Dans le cadre de rêve de la riviera, dont les plages attirent toujours les foules de baigneurs, l’hôtel Goricina à l’abandon dénote et fait partie des 6 établissements similaires construits dès les années 60 par Tito et détruits lors de la guerre de Croatie : Pelegrin, Kupari, Goricina I, Goricina II, Grand Hotel et Mladost.

Femica guide à Dubrovnik

Sur les lieux de tournages de Game of Thrones

 Le succès mondial de la série de HBO Game of Thrones a attiré un nouveau public international qui souhaite découvrir les lieux   qui ont servi de cadre et de décoration à leur série fétiche… Femica est une très bonne connaisseuse qui a même tourné comme figurante!

décors de game oh Thrones à Dubrovnik

Rencontrer des personnalités atypiques qui font Dubrovnik

Igor Hajdarhodzic est une figure pittoresque et engagée, confectionnant des maquettes de bateaux miniature ou grandeur nature et dont l’atelier recèle des trésors, tout comme son appartement Colombo (très prisé mais disponible à la location) où l’on admire de multiples modèles suspendus partout sur les murs! 

Igor Hajdarhodzic personnalité folklorique à dubrovnik

Avis aux amateurs d’Art ; laissez vous surprendre par les ateliers et galeries

Dubrovnik compte quelques galeries d’art (principalement contemporain mais pas seulement). Accordez un moment à la découverte de la galerie d”Art naïf croate, qui dévoile de magnifiques oeuvres de maîtres du genre.

Il suffit d’errer dans les ruelles pour pousser les portes de ces ateliers étonnants et discuter avec ces artistes talentueux comme Stjepko ou Lena Kramanić dont les contemporains ornent aussi des chambres de palaces se caractérisent par un réel engagement féministe. La galerie Sebastian, gérée par Karolina est une belle surprise, tout comme la galerie d’art “real” Talir, tenue par la famille Cetinic, qui saura vous conseiller dans l’achat de tableaux et de sculptures.

marché de dubrovnik dans la vieille ville

Marchés à Dubrovnik

Profiter aussi tous les jours entre 8h et 13h du marché matinal de Stara Luka, où les poissons sont les rois, du petit marché de Trznica sur la place Gundulic, près de Stradun. Hélas, on n’y trouve plus toujours ces bons produits vendus par quelques habitants “résistants” attachés au bio et à leurs productions locales. Des commerçants proposent surtout des produits d’artisanat dont la provenance n’est hélas plus forcément croate.  Rien ne vaut de s’y balader dès son installation… Les vendeurs sont encore disponibles pour échanger avec les voyageurs et pas seulement motivés pour leur vendre un souvenir à  prix spécial “touristes”…

Si vous avez envie de retrouver une ambiance moins touristique, n’hésitez pas à quitter les murs de la vieille ville pour vous rendre dans le mini marché de Lapad (jusqu’à 13h) et le marché en plein air alimentaire du quartier de Gruz  (du lundi au samedi jusqu’à 12h) que fréquentent les habitants de Dubrovnik. Une expérience plus authentique et des prix plus conformes au coût de la vie croate.

Profitez des plages à Dubrovnik

En haute saison, rien ne vaut de quitter Dubrovnik pour apprécier le calme des petites criques de la riviera de Dubrovnik ou de Cavtat, les plages des îles Elaphites comme la plage de Šunj. Si l”île Lokrum  abrite la plage de Cava, paradis des naturistes dans la région de Dubrovnik, les îles de Lastovo  ou de Mljet, réputée pour sa baie de Saplunara, sauront satisfaire les touristes en quête d’émotions balnéaires. Mais lors d’un court séjour,  inutile de quitter Dubrovnik ; vous appréciez d’associer visites et plages dès la fin du mois de mai jusqu’à la fin octobre…

30

June 2018

Plages et activités maritimes à Dubrovnik

Eau turquoise à la plage de Banje à Dubrovnik

Oubliez les plages de sable à Dubrovnik, mais si vous aimez les rochers, empruntez la petite porte dans les remparts près de la cathédrale et vous adorerez tester la plage de Buza au pied des fortifications, et vous attabler au Mala Buza bar (littéralement “petit trou dans le mur”) pour siroter un rafraîchissement. Vous apprécierez aussi les plages de galets qui se caractérisent pour leur ambiance familiale en journée et festive la nuit, à l’instar de la plage de Copacabana.

Aborder Dubrovnik par la mer en mode farniente à travers ses plages...

Alors que la célébrissime plage de Banje attire la majorité des touristes avec sa vue sur la vieille ville, la plus confidentielle plage de Sveti Jakov vous réserve sa crique aux eaux couleurs émeraude et turquoise. A condition d’accepter d’affronter les nombreuses marches (158!) permettant l’accès et de payer pour vous accorder une pause sur un transat (50 kn). 

Plage mala Buza bar dubrovnik

En kayak et mode actif le long des fortifications

Et pour les amateurs de vacances actives, que diriez-vous de découvrir les fortifications par la mer, en vous baladant à kayak et vous offrant une payse baignade sur les rochers?! Pour une super expérience, on choisit une excursion en kayak à Dubrovnik (encore plus agréable au coucher du soleil) et jusqu’à l’île de Lokrum..

dubrovnik kayaking

Séjour à Dubrovnik : Récits d'expériences et conseils pratiques

La Dubrovnik card est-elle utile?

Compte tenu de la hausse des prix des visites, Dubrovnik s'avère chère pour les visiteurs curieux. Le pass sera la solution la plus économique pour 1 à 7 jours...

se garer à dubrovnik parkings

Se garer à Dubrovnik : quelles solutions?

En été, se garer à Dubrovnik est une épreuve et le coût prohibitif à 11€ / heure (ou 150 € d'amende si vous ne payez pas) invite à bien s'organiser pour trouver une place à prix modéré.