142 vues

A travers l’Europe, l’aventure continue, en l’Italie…

1

Ils s’appellent Fabriny et Valter et ils se sont lancés pour défis de parcourir l’Europe à pied. Un périple qui devrait les conduire dans 25 pays. Après avoir découvert le Portugal, dès le mois de Juin, leur aventure se poursuit dans la botte italienne, où nombre de rencontres et de visites les attendent…

Souvenez-vous, C’était le 09 juin 2010, nous étions partis au Portugal pour démarrer une aventure hors du commun, un tour d’Europe à pied à travers 25 pays. Et aujourd’hui, l’aventure continue, en Italie…

En effet, après un bref retour en France, nous sommes repartis sur les routes de l’Europe le 14 Octobre 2010. Traversant tout d’abord le Sud de la France, à travers ses paysages provençaux et ses montagnes Alpines, nous avons empruntés le chemin de Saint Jacques de Compostelle, de Saint-rémy de Provence à Montgenèvre, en passant par Cavaillon, Sisteron, Apt, Gap et Briançon. Notre route fut pleine de belles rencontre et remplis d’aventures ainsi que de mésaventures, mais qu’importe, c’est ce qui fait la richesse de notre voyage.

nous

Aujourd’hui nous voilà en Italie, où nous sommes arrivés le 03 Novembre 2010. Nous avons déjà visité de belles villes telles que Turin, Alessandria, Genes, les cinques terres, Pise, Florence et Sienne, jongleant entre les routes, les nationales et la fameuse via Francigena, traversant des paysages plus magnifiques les uns que les autres,  et découvrant un pays à travers son patrimoine, son histoire, sa langue, mais aussi à travers la chaleur des ses habitants. Et bien entendu, nous ne nous sommes pas privés de goûter aux spécialités qui font la renommée de ce pays, telles que les pâtes, les pizzas, les Cappuccino et j’en passe.

Vernazza

Mais l’aventure n’est pas encore terminée et tant de choses nous attendent encore ici. Actuellement nous nous trouvons à Rome, la capitale qui une très belle ville où se mélangent des siècles d’histoire. Ensuite nous continuerons de descendre vers le sud en direction de Naples, où nous avons étés invités à passer noël chez une famille Napolitaine. Après ça peut-être allons nous aussi faire un petit tour en Sicile, avant de prendre le bateau pour la Grèce, où d’autres aventures nous attendent.

Mais d’ici là, nous allons encore profiter de ce beau pays qu’est l’Italie, et comme toujours, nous vous invitons à voyager avec nous à travers notre blog dans lequel beaucoup de nouveautés ont étés ajoutés, notamment des épisodes vidéos, ainsi que des mini visites des villes que nous découvrons. Alors suivez-nous à la découverte de l’Europe et que l’aventure continue!!!

Fabriny & Valter, “a travers l’Europe”


Benvenuti in Italia!!


Et oui il faut se mettre à l’italien car, vous l’aurez deviné, nous sommes en Italie, enfin!! Ici commence réellement cette aventure, hors de la France, hors de nos us et coutumes. Donc voilà notre premier article en Italie en direct de Oulx, un petit village situé à 20 km de la France, et à 80 km de Torino, notre prochaine étape. Mais vous vous doutez bien qu’on ne va pas se farcir 80 km en une journée, donc beaucoup de choses nous attendent sur le chemin, ainsi que beaucoup de marche.

 

 arrivée en Italie

Nous sommes donc arrivés en Italie le 03 Novembre 2010 à 16h30 à Clavière exactement, premier village après la frontière. Nous y dégustons notre premier cappuccino, qui était délicieux, prenons contact pour la première fois avec les Italiens, et commençons tout de suite à pratiquer notre Italien, que nous avions déjà commencés à apprendre un peu avant de venir. Et il faut avouer que l’on ne s’en sort pas trop mal pour une première approche. Et d’ailleurs cela fait très plaisir au Italiens de nous voir essayer d’apprendre leur langue, cela dégage une image plutôt positive. En effet, ils n’ont pas trop l’habitude de voir des gens venant de France essayer d’apprendre leur langue. Du coup, partout où l’on passe, les gens se trouvent très coopératifs à améliorer notre Italien.

Claviere et cappucino

Nous partons ensuite en direction d’un petit chemin de randonnée qui avait attiré notre attention en arrivant ici. En effet, au cours de celui-ci, on peut traverser le pont suspendu le plus long d’Europe (360m) parcourant les gorges de San Gervasio. Malheureusement le pont était fermé, alors nous avons passés la nuit à ses cotés, près d’un petit cabanon, à la belle étoile. Le lendemain, nous parcourons quand même quelques mètres qui étaient accessibles sur le fameux pont, et ensuite nous reprenons notre route en direction de Oulx où nous sommes arrivés dans la soirée. Nous y dégustons notre première pizza Italienne, et franchement, c’était trop bon!! Une pâte bien croustillante, cuite juste comme il faut, et énorme! Mamamia!! Troppo delicioso!!!

première pizza en Italie

Nous décidons de passer la nuit dans une auberge, afin de nous caler un peu histoire de bien préparer notre séjour ici en Italie.


En route vers Torino

Nous avons marché durant quatre jours, traversant des petits villages ici et là, à travers les Alpes italiennes; Salbertrand, Exilles et son fort, Susa, Villar Focchiardo… Sur notre route nous avons rencontré Giordano, un retraité avec qui nous avons discuté durant une pause casse-croûte. Très aimable, celui-ci s’en va faire un tour chez lui avant de revenir avec un sac de pommes ainsi que deux bouteilles de vins à nous offrir. Et attention le vin! Du 14°! y a rien là!? Qui a dit qu’on a pas besoin d’un petit peu de carburant quand on marche, hein?? 🙂

 

premières nuits en Italie dans le Piémont

Bref, une fois tous ces kilomètres (ainsi que quelques gorgées de vin) avalés, nous sommes finalement arrivés aujourd’hui à Torino en fin d’après-midi. Quelle est grande cette ville! En plus nous avons été obligés de la traverser d’un bout à l’autre, et cela nous à pris un sacré temps. Mais c’est le prix à payer pour rejoindre Marta, une jeune que nous avons contactée sur couchsurfing et qui a accepté de nous héberger, mais qui habite à l’autre bout de la ville.

Arrivée à Torino

Donc voilà, nous sommes en ce moment chez celle-ci, et nous y resterons deux jours, ce qui nous permettra de visiter un peu la ville le lendemain. 


Torino, un accueil à l’italienne

Nous étions donc arrivés Lundi soir chez Marta et Mara, des filles super sympas, très accueillantes et très drôles aussi. Ce sont nos premiers hôtes ici en Italie, et pour une première nous ne sommes vraiment pas déçus. J’espère que tous les Italiens sont comme elles, mais d’après moi, ce sont les meilleures!!  Nous avons même eu droit aux pasta de la mama, et elles étaient délicieuses, aldente!! Voilà un rêve de réaliser, voir une Italienne, une vraie, nous faire la cuisine! Que du bonheur!

Couchsurfing à Torino chez Mara et Marta

Le lendemain nous partons visiter Torino pendant que les filles sont en cours. Cela fait un peu bizarre de se retrouver à nouveau dans une grande ville, ça faisait longtemps. Qu’ils sont loin maintenant les paysages provençaux, et ses champs de lavandes. Mais où sont passés les montagnes Alpines et ses petites campagnes perdues. Tout ça est derrière nous,  maintenant place aux large avenues, aux voitures qui filent à toute vitesse et à la foule, bref place à la ville, du moins, pour le moment. Nous passons donc toute la journée à visiter Torino, cette grande ville avec ses grandes places, ses rues en arcades, et ses monuments, dans un style baroque prédominant.

Une fois la visite terminée, et la nuit tombée, nous rentrons au KGB, où le frère de Mara nous a rejoins. Une fois que les filles sont rentrées, celles-ci se mettent à la préparation d’un bon risotto que nous dégustons tous ensemble. Ensuite nous partons boire un verre dans un pub avec Marta et Mara, qui nous ont fait goûter quelques spécialités de la région du Piémont. Après tout ça, retour à la casa, et dodo.

dans la rue à Torino et chez Mara et Marta

 

Le lendemain nous quittons Torino, et maintenant nous allons commencer à descendre vers le sud de l’Italie. Mais avant tout nous aimerions remercier Marta et Mara, qui ont étés des hôtes d’exception! Merci à Mara, pour sa cuisine délicieuse, et tous ses produits faits maison par sa mama, mais aussi pour nous avoir aidés dans l’apprentissage de la langue. En effet, celle-ci parlait aussi français, et nous traduisait à chaque fois qu’on ne comprenais pas quelque chose, et grâce à elle, notre Italien se perfectionne.

Et bien sûr, un grand merci à Marta, car c’est vraiment une fille formidable. Elle nous a beaucoup conseillés sur les chemins, les lois, et les spécialités en Italie. Elle s’est vraiment beaucoup prise la tête à faire des recherches à droite et à gauche, afin que nos prochaines destination se passent bien. Elle nous a même invité chez sa famille à Naples pour passer noël ensemble, et j’espère qu’on y sera à temps, car cela nous ferait vraiment plaisir de la revoir car c’est une femme d’exception, c’est une Napolitaine, un vraie, et maintenant c’est notre guide officielle en Italie.  Grazzie le ragazze! 😉

Mara et Marta, Fabriny et Valter à TurinCeci dit, il nous faut continuer notre route, donc nous allons marcher en direction de  Genova, notre prochaine destination. Donc on vous laisse ici, et on vous dit à bientôt pour de nouvelles aventures.


 

De Torino à Asti

Maintenant nous marchons en direction de Genova. Sur notre route nous avons fait la connaissance de Pierrot et Silvia, des gens super sympas. En effet, en marchant pour aller à Asti, une voiture nous klaxonne (comme beaucoup d’ailleurs), puis quelques instant après, la même voiture revient dans l’autre sens, et s’arrête à notre niveau. A l’intérieur, Pierrot, qui parle un peu français (il parait qu’il a appris notre langue avec une vache Espagnole. 😆 ), et Silvia. Ils passent par Asti et proposent gentiment de nous y déposer. Nous, bien sûr, on ne demande rien, mais si on nous propose (ce qui est rare), on ne dit pas non. Et puis ça nous fera gagner une dizaine de kilomètres.

Camping sur la route d'Asti

Une fois à Asti, nous échangeons nos cartes de visite, et laissons Pierrot et Silvia continuer leurs chemins. Nous, étant donné que nous avons gagner un peu de temps, nous décidons de visiter la ville, sous les conseils de Pierrot. Mais tout à coup je me rends compte que j’ai oublié notre sac poubelle dans la voiture de celui-ci, la gaffe! Je lui envoie alors un message pour m’en excuser, et celui-ci me rappel de suite après pour me dire que ce n’est pas grave. Ouf!

Eglise d'Asti

Ceci fait, nous visitons la ville, par ci par là, le temps passe et la nuit commence à tomber. Nous décidons donc de rester sur Asti pour la nuit. Après avoir trouvé une Auberge, nous recevons à nouveau un coup de fil de Pierrot. Qu’est-ce que j’ai encore oublié?? Ah oui, mon bonnet, manquait plus que ça. Mais Pierrot, qui passe par Asti pour rentrer chez lui, se propose de me le ramener. Nous l’attendons donc devant l’auberge où il arrive quelques instants après, toujours accompagné de Silvia. Nous en profitons pour prendre une photo ensemble, puis les laissons rentrer tranquillement, en espérant n’avoir rien oublié d’autre. En tous cas merci à Pierrot et à Silvia, car ce sont vraiment des gens très sympas! Pour nous avoir déposés, et en plus de ça, m’avoir ramené mon bonnet, c’est vraiment gentille. Grazzie mille!!

sympathiser en faisant de l'autostop en Italie

Nous avons quitté Asti le 13 Novembre, et sommes partis en direction de la ville d’Alessandria. La première nuit nous plantons la tente, mais le lendemain, celle-ci est toute trempé à cause de la pluie qui est tombée pendant la nuit. Nous ne nous prenons pas la tête, la rangeons, et la sécherons plus tard. Décidément, la journée commence bien, et ce n’est pas prêt d’être terminée. En effet, toutes nos réserves d’eau sont épuisées, nous n’avons plus rien à bouffer, et comme si c’était pas suffisant, nous sommes Dimanche et tout est fermé. Nous sommes donc obligés de tenir jusqu’à Alessandria, et parcourir les 15 km qui nous séparent de celle-ci, sous la pluie. Une fois à Alessandria (où il pleut toujours) épuisés et affamés, nous décidons de passer la nuit à l’auberge, où nous en profitons pour faire sécher la tente et reprendre des forces.

Alessandria sous la pluie
Le lendemain nous repartons en fin de matinée en direction de novi Ligure, et décidément, le mauvais temps persiste à vouloir nous décourager. En effet, la pluie est encore au rendez-vous, et c’est de pire en pire. Mais c’est pas ça qui va nous arrêter, donc nous marchons quand même toute la journée, sans nous arrêter, sauf pour manger. Puis nous reprenons la route, et commençons à nous demander ,où l’on va bien passer la nuit… Dans la tente sous la pluie? Et bien non! Voilà qu’une lueur d’espoir nous apparaît sous ce temps maussade. En effet, durant la route nous recevons un message. C’est Matteo, un couchsrfeur que nous avions contactés quelques jours auparavant, et bonne nouvelle, celui-ci accepte de nous héberger. Nous le rejoignons donc à Novi Ligure, où celui-ci vient nous récupérer à la gare, avant de nous emmener chez lui, où il vit avec ses Parents. Nous déposons nos affaires, puis le suivons à un match de basket avec ses amis. Une fois le match fini, nous partons manger un bout dans un snack, avant de rentrer à la maison.

Novi Ligure rencontre et repas

Le lendemain, après un bon petit déj, Matteo nous emmène à Décathlon faire quelques emplettes, et ensuite nous rentrons chez lui, où un bon repas nous attend. En effet sa maman nous a préparer de bonnes pâtes, avec un bon Beefsteak, ainsi qu’un peu de salade, et c’était délicieux. Puis ceux-ci nous font goûter un peu de vin ainsi qu’une bonne “Grappa” (du vin distillé à 41°) et quelques gourmandises tel les “Baccio della donna” (le bisou de madame). Nous tenons d’ailleurs à remercier ses parents qui sont vraiment des gens très sympas, et très accueillant, et quant à sa maman, elle est tout simplement adorable. Une fois le repas terminé, vers les environs de 13H30/14H00, Matteo nous dépose à Serraval, ce qui nous fait gagner une dizaine de kilomètres. Nous tenons donc à remercier ce jeune homme de 21 ans, très sympa, pour son hospitalité ainsi que pour sa patience. Matteo, quando venirai qui in francia, ti presenteramo delle ragazze Franchese! grazzie!  😉

Rencontre à Novi Ligure

Ceci dit, nous, il nous faut continuer notre route, et ce, toujours sous la pluie pour pas changer. Nous faisons donc route en direction de Genova, où nous espérons arriver Jeudi.

Genova la superbe ville de Ligurie

Nous avons quitté Novi Ligure ainsi que Matteo et ses parents le 16 Novembre, et sommes partis en direction de Genova, où nous sommes arrivés hier, après trois jours de marche. Bien entendu, le mauvais temps était toujours présent, et planter la tente sous la pluie, c’est pas marrant, mais la sécher le lendemain pour la démonter, c’est encore pire, et ça nous fait perdre du temps.

Arrivée à Genova

Mis à part ça, avant-hier sur la route nous avons subi notre premier contrôle papier par la gendarmerie Italienne. Les gendarmes avaient l’air plus intrigués par notre aventure plus qu’autre chose, mais cela ne les a pas empêchés de faire des aller-retours sur notre route. Peut-être voulaient-ils juste s’assurer de notre sécurité…? 

Vues de Genonva Enfin bref, nous voilà à Genova, une jolie ville portuaire bordant la mer Méditerranée, que nous avons visitée en un jour. On ressent tout son esprit à travers son centre historique, ses petites ruelles, ses grandes avenues bondées de monde, son vieux port, mais aussi ses palais, et ils sont nombreux, environ une quarantaine. Bien sûr, nous vous ferons partager tout ça dans notre rubrique spécial, mais en attendant, on vous dit à bientôt, à Pise certainement, notre prochaine destination. Ciao Ciao!!



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.