1 383 vues

Voyage Bulgarie : Samokov, Govedartsi, Blagoevrad, Dobrinishte et Velingrad

9

Voyage en Bulgarie en itinérant à travers un pays qui renvoie parfois des impressions étranges. Celles d’une atmosphère d’un autre temps, remontant à quelques décennies, à l’époque du communisme… Après deux jours à Sofia et une randonnée dans la région des 7 lacs, découverte d’une Bulgarie rurale ….

Samokov

Nous voici dans le bus pour Samokov. Nous avons eu 1h pour nous reposer, en se laissant bercer par le ronron du camion. Il n’est prévu ici qu’un courte pause, le temps d’attendre nos hôtes de la nuit prochaine à la gare. Nous en profitons pour faire un bref tour dans la ville.

Une étrange atmosphère règne ici. Nous avons découvert une ville qui porte les stigmates de ses divers occupations : ottomane par sa magnifique mosquée, devenue vestige tenu par une vieille dame à grosses lunettes, puis communiste par ses bâtiments décharnés. Nous découvrons une petite ville vivante, animée par une population présente dans l’espace public, et de tous les âges et tous les styles, occupant une ville qui s’écaille comme les façades de ses murs.



Govedartsi

Nos hôtes sont arrivés. Nous rejoignons leur maison, dans le petit village de Govedartsi. Nous avions trouvé leur adresse au préalable dans un guide de b&b. La maîtresse de maison parle un français presque parfait et lui parle anglais. Nous serons reçu dans cette charmante famille comme des invités de la maison. Avant un bon repas, nous profitons des derniers rayons du soleil pour faire une petite promenade. Pas de doute, nous voici bien dans la Bulgarie rurale… avec ses paysages magnifiques et sa nature généreuse.




 

Blagoevrad


Nous avions prévu cette journée de repos. Nous avons bien fait car après deux jours de marche intensive, quelques tendinites et autres douleur se sont faites sentir. Nous avons donc fait un peu de tourisme dans cette ville plutôt bien configurée pour l’errance piétonne (beaucoup de places et d’espaces publics accueillants bien que vieillissants ) même si son architecture n’a rien de spectaculaire.





Nous nous attarderons un petit peu dans le vieux village situé juste à côté pour finalement nous reposer l’après-midi durant les pieds dans la rivière non loin de là.


Blagoevrad-Dobrinishte-Velingrad-Sernica

Cette journée fût la plus éprouvante de tout notre voyage. Après un réveil très tôt, notre hôte nous accompagne gentiment jusqu’à la gare routière pour rejoindre ensuite le petit village de Dobrinishte. Nous nous séparons également chaleureusement, le remerciant encore mille fois pour leur hospitalité. Le couchsurfing nous réserve pour l’instant que de très bonnes rencontre…
Nous longeons les sommets enneigés du Pirin. Nous regrettons de ne pas avoir pu y aller mais il fallait faire des choix.


Nous rencontrons dans le bus une jeune fille de 16ans, qui, réjouie de nous entendre parler français, entame la discussion avec un français très corrects. Elle nous raconte qu’elle apprend avec assiduité et passion notre langue pour espérer jour être boursière et voyager dans notre beau pays… Elle nous invite chez ses parents à Bansko, mais nous sommes obligés de décliner. Sa marque de sympathie sera de signaler notre arrêt au chauffeur. Décidemment…

Une fois arrivés au village, nous achetons notre petit déjeuner : une sorte de crêpe bien grasse fourrée au fromage. Pas mauvais mais personnes au régime s’abstenir !
Nous prenons ici notre train jusqu’à Velingrad. C’est parti pour environ 3h de petites gares, voies ferrées engoufrées dans la montagne… Quel beau trajet pittoresque !






Puis nous arrivons à Velingrad. Nous souhaitions à l’origine aller jusqu’à Batak pour ensuite rejoindre la ville de Devin. Or notre guide qui nous indiquait une fréquence de 4 bus par jour était déjà dépassé, tout comme l’heure de notre bus… Dépités, nous nous aventurons à rejoindre un autre village, celui de Sernica, qui nous semble t il, allait nous rapprocher. Il n’y avait plus qu’à parier qu’il y ait une correspondance.


Nous avons attendu 4h dans la ville (qui ne présente pas un grand intérêt hormis ses fontaines d’eau de source) puis nous nous sommes retrouvés dans le bus de Sernica (après quelques mésaventures). Arrivés là bas, nous n’étions absolument pas sûrs de trouver un hôtel. Heureusement, une personne ne parlant ni anglais ni français qui s’était pris d’amitié (ou de pitié ! :p) pour nous est allée demander et nous a indiqué la bonne direction. Ouf ! Sauvés, nous demandons tant bien que mal au patron s’il connaît un moyen d’aller à Devin. Négatif, dit il en faisant oui de la tête… Après quelques échanges, il arrive à nous trouver quelqu’un qui nous conduira le lendemain en voiture moyennant quelques euros. Vraiment nous avons soit du bol, soit tous les gens sont arrangeants avec les étrangers. Mais dans tous les cas, cela nous aura vraiment marqué.
Après une journée éprouvante, nous voici enfin rassurés.



Partager

A propos de l'auteur

9 commentaires

  1. Gem, les deux sont intéressants. Moi, j’habite à Gorni Okol, près de Samokov – Borovets et je peux vous dire que cette région est magnifique. Pour le repos, le calme et la nature, je n’ai besoin de rien d’autre. D’autant que dans mon village, il n’y a que 200 habitants. C’est dire qu’il y fait calme.

      • Oui, au printemps 2013. Pour l’instant, c’est plutôt la Bulgarie qui a la côte, surtout pour l’observation des oiseaux.

      • Il y a beaucoup de sites très intéressants pour l’observation ornithologique : Hutovo Blato en Bosnie, Ljonsko Polje, Kopački rit en Slavonie ou encore Vransko Jezero en Croatie ; les pélicans du lac Skadar au Montenegro, et évidemment l’un des sites les plus connus, le delta du Danube en Roumanie!

      • Si vous êtes fans d’oiseaux, n’hésitez pas un instant pleins de sites magnifiques sont à découvrir. Nous avons pu observer assez facilement certaines espèces que l’on ne trouve que dans ces régions, encore sauvages et permettant de préserver leur espace naturel. Bonne observation !

    • Bonjour Gem,

      Dans l’attente de la réponse éventuelle de l’auteur, si je puis me permettre de vous donner un avis puisque j’ai eu la chance de parcourir tous les pays d’Europe centrale ou orientale, je dirais que chaque pays est dominé par la montagne et offre des paysages assez sauvages, puisque la montagne n’est pas vraiment domestiquée dans les Balkans.

      Le Montenegro présente l’avantage d’être très petit, mais avec des prix encore attractifs. En revanche, pour la nature de montagne, il n’y a vraiment qu’à Durmitor et Biogradska Gora que l’on peut apprécier la nature dans les parcs nationaux. A titre personnel, je pense que la Croatie est vraiment supérieure pour ses parcs nationaux et naturels. Il y a plus de choix, plus de variété, un souci assez grand de la préservation de ces espaces mais aussi un corollaire moins pertinent, plus de touristes.

      La Bulgarie centrale est la destination que vous devrez choisir si vous aimez la montagne et le fameux massif du Balkan. Il y a pas mal de petits villages encore typiques et le côté traditionnel me semble plus sensible en Bulgarie. Une grande partie du Montenegro central reste assez désertique. Le Montenegro est surtout à découvrir pour son circuit de monastères.

      Il y a également une alternative, la Roumanie, où l’agrotourisme est très développé et les prix vraiment avantageux pour des touristes français.

    • Bonjour,

      Je ne connais pas le Montenegro mais pour avoir parcouru la Bulgarie au cœur des montagnes, beaucoup de sites magnifiques sauvages sont à découvrir. Beaucoup de forêts, mais aussi des hauts plateaux où vous pouvez admirer des chevaux très typiques de la région. En plaine, des lacs où viennent des centaines d’oiseaux à observer facilement mais aussi des villages reculés typiques et préservés du tourisme de masse ou la population y est la plupart du temps très accueillante. N’hésitez pas à parcourir mon blog pour y voir quelques images.

      Bon voyage !

      Sarah

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!