303 vues

Nochrich (Leschkirch) ; village saxon et église fortifiée de Transylvanie

1

Parmi les villages saxons et les églises fortifiées de Transylvanie, découvrez Nochrich, dont le nom allemand est Leschkirch… Nochrich n’est pas le village saxon le plus connu de Transylvanie, c’est même un lieu assez perdu, qui s’efforce de se faire connaître auprès des touristes et qui mérite d’ailleurs une visite lors de vos vacances en Transylvanie, en Roumanie …

Dans le guide tourisme Roumanie – destination Nochrich, une excellente idée d’excursion depuis Sibiu!

nochrich village saxon transylvanie roumanie

Village saxon de Nochrich – Transylvanie – Roumanie

Située à 32 km de la déjà célèbre ville de Sibiu, capitale européenne de la culture en 2007, l’église fortifiée saxonne de Nochrich a une histoire de plus de 7 siècles. Au fil du temps, elle a eu plusieurs noms. Mais sa première attestation remonte à 1263, lorsqu’un document mentionnait une localité fondée par les colons saxons, soutenus par les rois de Hongrie. En 1349 était mentionnée la localité de Leschkirch, un nom qui signifie «l’église couverte de joncs». Ce qui est intéressant, c’est que l’église est plus neuve que ses fortifications. Les murs de défense ont été érigés aux 16e – 17e siècles, mais l’église actuelle a été bâtie entre 1803 et 1806 sur l’emplacement d’une ancienne église en style romain qui avait existé au 13e siècle et qui a été démolie pour faire place au nouvel édifice. Sur la photo ci-dessus, on peut voir un bastion et un mur de défense. Les autres fortifications n’existent plus. A l’intérieur il faut remarquer la chaire décorée de motifs dorés.

Pour ce qui est de la localité de Nochrich, je dois vous dire qu’aujourd’hui c’est un coin plutôt oublié de la Roumanie. Ce n’est plus qu’un petit village perdu au cœur même du pays, avec un peu plus d’un millier d’habitants, la plupart étant des ethniques roms. Les Saxons n’y vivent plus. La localité tente toutefois de sortir de l’anonymat. Par exemple, l’année dernière, un Suisse s’y est établi pour élever des vaches. Son but : «rééquilibrer un peu la balance des importations de viande en Roumanie. Ici on importe trop de viande, alors que le pays a beaucoup de ressources qu’il devrait mettre à profit», expliquait le Suisse au début de son aventure roumaine.

Un autre exemple des tentatives de Nocrich d’attirer l’attention sur ses beautés : une colonie de vacances organisée cette année par des scouts de Roumanie à l’aide de moniteurs américains. Cette colonie est destinée exclusivement aux jeunes filles, étant censée développer leurs capacités de leader.

On ne saurait oublier non plus le fait que c’est à Nochrich qu’est né Samuel von Brukenthal (1721 – 1803), gouverneur de la Transylvanie entre 1777 et 1787. C’est grâce à lui que la ville de Sibiu s’enorgueillit aujourd’hui d’une riche collection de peintures, réunies sous le toit du palais-musée qui porte son nom.



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!