Gastronomie et Cuisine hongroise

Le paprika ou toute l’âme de la cuisine hongroise

Par Sandrine Monllor (Fuchinran), le Juin 8, 2014, mis à jour le Fév 1, 2019 - Cuisine hongroise, Cuisines d'Europe centrale
paprika

paprika hongrois

Comme le poivron, le paprika (fruit mûr du poivron) est emblématique de la cuisine hongroise. En Hongrie, il y a en effet des poivrons partout, sous toutes les formes : frais, séchés, conservés au vinaigre, en poudre… Il est présent dans beaucoup de plats ce qui explique que parfois, les touristes aient l’impression que la cuisine hongroise est relevée, même s’il existe du paprika doux, idéal pour les saveurs.


Si vous allez en Hongrie, ne manquez pas de  ramener dans vos valises un sachet de paprika en poudre. Sachez que édes signifie doux et erös fort. Le paprika est à un tarif très raisonnable (environ 1,50€ à 2,50€ selon les marques et la quantité pour un sachet de paprika en poudre.

A savoir : probablement rapporté des Amériques après le voyage de Christophe Colomb, contient des vitamines B1, B2 et C (0,49%), de minéraux et de fibres. Il faut savoir que la vitamine C, a été isolée la première fois dans les cosses mures de paprika par le chimiste hongrois Albert Szent Györgyi (ce qui lui valut un prix Nobel). Il en existe un grand nombre de variétés, de taille et de couleur très différentes : le poivron jaune sucré, le poivron orange fruité, le paprika tomate qui arrache la gorge…

Hé oui ! le Poivron, qu’on appelle ici Paprika, et qu’on met à toutes les sauces en Hongrie !

thiany Maison décorée de paprika en Hongrie

 1,170 Visites au total,  1 aujourd'hui

Sandrine Monllor (Fuchinran)

Je m’appelle Sandrine Monllor. J’ai créé IDEOZ, guide de voyage sur l’Europe communautaire,  élaboré à partir des expériences de voyageurs aux profils variés. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation, depuis plus de 10 ans, j’essaie de faire de ce projet mon métier en partageant conseils et expériences et de préserver un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. De mes voyages, je conserve surtout les souvenirs intimes de petits riens, des chemins de traverse où je me suis perdue ou engagée au hasard, des rencontres et des expériences plutôt que celui des visites si incontournables soient-elles. Je suis une voyageuse résolument curieuse de tout, qui fonctionne à l'instinct. Je suis passionnée en particulier par l’Europe balkanique, centrale et orientale ; des terres dans lesquelles je me retrouve parfois, tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. Routarde voyageant uniquement à l’aventure sans jamais rien préparer, ni fixer de destinations, j’aime appréhender les frontières visibles et invisibles entre les peuples et je privilégie les séjours transfrontaliers. Je suis une gourmande en quête des gastronomies locales, attachée aux échanges avec les habitants et sensible à l’histoire et aux traditions. Me contacter par mail?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.