Découvrir la Serbie ne se limite pas à des voyages touristiques. Bien sûr rien ne vaut une immersion, mais faute de pouvoir la vivre, les livres, les films, les morceaux de musique, les arts et traditions peuvent y contribuer. Pour comprendre un pays, il est essentiel de s’intéresser à sa culture et la culture en Serbie se révèle foisonnante.

Admettons le, la culture serbe (et globalement celle des pays des Balkans) est méconnue pour les français qui entretiennent un certain nombre de préjugés sur la Serbie à tort. Quand on évoque, les arts et artistes serbes, on pense éventuellement à Ivo Andric, dont l’oeuvre majeure Un pont sur la Drina, a contribué à faire connaître la littérature serbe internationalement. On songe à Emir Kusturica, l’un des plus médiatiques, dont les films primés au festival de Cannes, façonnent un certain imaginaire sur la Serbie. On imagine les sons des fanfares de Guca indissociables des Tziganes Ivanovitch ou des Markovic. Rarement plus. Voici quelques portes d’entrée pour appréhender la Serbie à travers la culture : la littérature, le cinéma, la musique.

Dos au monde : Portraits de Serbie de Asne Seierstad

Dos au monde : Portraits de Serbie de Asne Seierstad aux éditions Broché est un livre de témoignage sous forme d'interviews. Treize portraits de Serbes qui racontent la vie quotidienne en Serbie, le sens de la survie nécessaire pour vivre dans un pays en guerre ou qui fait la guerre et surtout la manière dont ils ont vécu cette guerre de l'intérieur. Des regards différents, contrastés, qui révèlent les visages d'un pays aujourd'hui entaché d'une image très négative à cause de la guerre et trop souvent oublié, même s'il lorgne vers l'Europe et aspire à améliorer sa réputation...

0 commentaire