660 vues

Tourisme rural en Roumanie : de la Bucovine à Sibiu

0

Si vous aimez les histoires racontées autour des feux de camp, les randonnées dans la forêt, à pied ou à vélo, la découverte des coutumes populaires et des plats traditionnels, alors restez à l’écoute pour choisir la destination de vos prochaines vacances !  Direction la Bucovine et Sibiu!


Pour commencer, Marian Banu, employé d’une agence de tourisme de Bucarest, nous parle de l’évolution du tourisme rural – ou tourisme vert comme on l’appelle aussi – en Roumanie:
“Ce type de tourisme s’est beaucoup développé ces dernières années. Les zones les plus connues en sont la Bucovine, le Maramures, les Monts Apuseni (dans l’ouest du pays) ou encore le Delta du Danube, qui est une des zones les plus belles en Europe. Les alentours du château de Bran (au centre de la Roumanie) peuvent être considérés comme la première zone où le tourisme rural a commencé à se développer. S’y ajoutent plus récemment le nord de l’Olténie et la région comprise entre Rîmnicu Vîlcea et Tîrgu Jiu. Ceux qui préfèrent passer leurs vacances dans la campagne auront la chance de découvrir l’atmosphère des villages roumains et leurs traditions; mais ils peuvent également se reposer, s’amuser et goûter aux plats traditionnels comme le “bulz” (la polenta farcie de fromage), aux boissons spécifiques de différentes régions du pays – comme la tsuika de prunes et le vin. Tout cela vous donnera l’énergie dont vous avez tellement besoin”.

Un séjour dans une pension touristique de la campagne ne se limite pas aux délices de la nourriture et au repos. On peut tout aussi bien participer à de multiples activités à caractère culturel et traditionnel. Marian Banu nous en parle:
“Au cours d’un séjour dans un gîte rural vous pouvez découvrir et même pratiquer différentes occupations traditionnelles, dont la poterie ou l’art du métier à tisser. Il y a aussi des foires, des festivals et des danses. On organise des spectacles à l’occasion de grandes fêtes – comme celle de Pâques, de Noël ou de la Nouvelle Année. Les touristes auront ainsi l’occasion de découvrir les traditions du village roumain. A part cela, les promenades en fiacre – en toute saison – les feux de camp, les soirées de musique folklorique et les repas traditionnels – voici autant de raisons pour passer des moments très agréables à la campagne”.

Province historique du nord de la Roumanie, la Bucovine est une des destinations de vacances des plus fascinantes. Tourisme culturel, tourisme actif, pêche et chasse sportives, tourisme balnéaire, une offre gastronomique irrésistible et surtout la chaleur des habitants – ce sont là autant d’arguments pour faire une excursion en Bucovine. C’est un monde presque irréel où il y a des choses à découvrir à chaque nouveau pas. Le Bucovine est fameuse pour ses églises datant de plus de 5 siècles et décorées de superbes peintures murales intérieures et extérieures. Parmi elles, les églises des monastères de Humor, Sucevita, Moldovita et Voronet sont de véritables joyaux d’architecture médiévale. Comme il faut plusieurs jours pour visiter tous ces monastères, le tourisme rural s’est beaucoup développé dans les localités qui les avoisinent, dont Coicanesti, Vama, Frasin, Gura Humorului ou Vatra Dornei.

Entrons donc, dans les minutes suivantes; dans une pension classée 4 marguerites de la localité de Putna, tout près du célèbre monastère du même nom bâti par le prince moldave Etienne le Grand. Elle dispose de 20 lits et un petit restaurant spécialisé en gastronomie typique de la Bucovine. Son propriétaire, Gheorghe Biholar, nous en dit davantage:
“Les touristes qui viennent chez nous visitent d’habitude la tombe d’Etienne le Grand, le Musée médiéval ou encore l’église en bois du prince Dragos Voda qui est, paraît-il la plus ancienne en Europe. On peut visiter également la cellule de Daniil Sihastrul, ce conseiller d’Etienne le Grand et deux autres monastères sis dans une zone d’une beauté rare. Les amateurs de randonnées à pied dans la forêt peuvent se rendre à l’ermitage Sihastrul ou monter la sur Colline de la Croix (Dealul Crucii), où, selon la légende, Etienne le Grand a tiré à l’arc et là où sa flèche est tombée, il a fait bâtir le monastère de Putna”.

L’offre gastronomique irrésistible est un des principaux atouts du tourisme rural en Bucovine. Chose confirmée par Gheorghe Biholar, propriétaire d’une pension:
“Nous avons une petite fabrique pour faire un type de cascaval spécifique à la zone, nous fabriquons notre propre pain et nous avons une petite ferme d’animaux. Côté gastronomie, nous préparons une merveilleuse salade de pleurotes unique en Roumanie, toutes sortes de ciorbas (soupes acides) et des plats à base de viande”.

Près de la forteresse médiévale de Sebes, dans le centre de la Roumanie, sur la route qui mène à Sibiu, un Roumain qui avait travaillé au Royaume Uni a décidé d’investir dans le tourisme écologique et équestre et a construit une pension touristique. Tout près se trouve aussi une école d’équitation qui emploie des instructeurs formés en Angleterre. Les touristes peuvent prendre des leçons d’équitation et faire des randonnées à cheval dans la région. Ecoutons Constantin Chesculescu, le propriétaire de la pension :
“Nous organisons des randonnées à cheval, des vacances équestres de quatre jours, qui peut être un week-end prolongé ou de 8 à 11 jours dans les monts de Sebes, Cindrel et dans les villages de Marginimea Sibiului. Nos touristes proviennent surtout du Royaume Uni, d’Autriche, d’Italie, d’Allemagne et de Roumanie. Nous organisons également des visites dans des bergeries traditionnelles, où les étrangers peuvent découvrir les méthodes traditionnelles de production des différents fromages. Une telle bergerie se trouve sur le sommet de Patru du massif Sureanu, que nous visitons souvent. Pour y arriver, nous parcourons à cheval une cinquantaine de kilomètres par jour. Dans ce voyage, les touristes font des haltes dans des pensions ou chalets pour savourer des plats traditionnels de la région.”

Dans cette édition de la rubrique touristique, nous avons présenté quelques-uns des principaux attraits d’été du village roumain. Les loisirs peuvent également varier d’une région à l’autre. Par exemple, dans la zone des Monts Apuseni, les touristes peuvent faire des randonnées sauvages, ramasser des plantes médicinales et des fruits des bois, mais aussi participer à des activités traditionnelles comme le fauchage du foin. Dans le Delta, les vacanciers ont l’occasion d’admirer des oiseaux sauvages et rares, de faire des photo-safaris, aller la à pêche ou explorer les lacs et les canaux à bord de kayaks.

Texte – Teofilia Nistor, Daniel Onea ;
Traduction et présentation – Valentina Beleavski, Alex Diaconescu



Partager

A propos de l'auteur

L'équipe de Radio Romania International : Andrei Popov, Valentina Beleavski, Alex Diaconescu, Ileana Taroi, Alexandra Pop, Dominique, Mariana Tudose, Ioana Stancescu, Costin Grigore. ________________________________________________________________________________________________________ Découvrez la Roumanie et l'actualité roumaine sur le site de Radio Romania International

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!