serbie drapeau

La Serbie ; pays injustement méconnu, à la frontière entre l’Occident et l’Orient

La Serbie, un nom qui a longtemps été associé uniquement à des préjugés et à une image de pays en guerre contre ses voisins, issus de l’explosion de la Yougoslavie? Pourtant, la Serbie est un pays au riche patrimoine culturel, historique et naturel, qui propose de multiples occasions de visites et d’expériences aux voyageurs. Un pays injustement méconnu, à la frontière entre l’Occident et l’Orient.


Tourisme Serbie. … Il est, je pense, peu de pays, peu de villes dans le monde, qui subissent autant de préjugés que ce tout petit pays, flanqué au coeur des Balkans – la Serbie… Tout en ayant derrière elle, une histoire époustouflante (car elle fut longtemps le carrefour entre de grandes nations historiques telles que les Celtes, les Romains, les Turques, la frontière entre l’Europe royale et chrétienne, et l’empire Ottoman musulman), elle eut le malheur de perdre tout cela en quelques quinze malheureuses années, passant d’un pays d’hommes forts et valeureux, à un pays de pauvres gens, affublés de pires de noms, considérés comme une bande de voyous, violeurs, assassins… Tout cela, sachant qu’à aucun moment, jusque dans les années 1998/99 il n’y eut point de guerre sur son territoire. Bien sur, ils se sont fait royalement avoir – d’autres savaient fort bien comment placer leur vision des choses, et bien que je ne peux douter une seconde de leur bon droit, je trouve qu’un dommage énorme a été fait à un peuple, qui même aujourd’hui pâtit encore de cette horrible réputation.

La Serbie, un pays qui évolue en douceur


Pourtant, les choses semblent changer, petit à petit, tout doucement… Surtout depuis que la Serbie recouvrit sa propre indépendance (il faut savoir quand même que ce pays était le premier Etat et royaume des Balkans, datant d’au moins le XIIè siècle…), même si ce fut un peu à contre cœur… Les Serbes pour la première fois depuis très longtemps, ainsi que les touristes, qui, malgré tout deviennent de plus en plus nombreux, découvrent ainsi un pays tout à fait charmant recelant un nombre innombrable de monuments de civilisations diverses, sans parler d’une nature très souvent intacte. Même les bombes de l’OTAN n’y ont rien pu. Bien sûr, vous me direz peut-être que je prends parti, et vous aurez certainement raison… j’ai connu ce peuple, ces terres très jeune, et depuis, par mon choix et par le destin, j’y habite à nouveau… et je m’y plais – malgré le fait qu’il y a encore beaucoup à faire, pour que ces terres deviennent dans un vrai sens du terme – une civilisation à l’occidentale.

 

Un riche patrimoine culturel, historique et naturel


Comment évoquer la Serbie sans parler de sa capitale : Beograd? C’est une ville mal connue en Europe, qui n’a pas la beauté de Prague ou Budapest, mais qui a beaucoup de choses à offrir aux touristes. Belgrade, Alba pour les celtes (ce qui voulait dire la ville blanche), Singidunum pour les romains. En fait, si la Serbie représente le retour aux sources, l’apprentissage d’une histoire, d’une mentalité, des traditions, Belgrade, la cosmopolite, est un mélange très réussi de tout cela et de la « civilisation occidentale ».

En Serbie, les monuments sont nombreux et couvrent toutes les époques de la vie humaine : qu’on veuille voir les débuts de la rase humaine, en allant à Lepenski Vir ou à Vinca, où se trouvent les premières nécropoles jamais connues du néolithique… où qu’on soit intéressé par la période romaine, ce pays gardant encore en son sein une importante quantité d’habitacles, nécropoles et autres bâtisses… où bien, si vous êtes intéressés par la période plus récente et l’Empire Ottoman – car il ne faut pas oublier que le règne de ce dernier dura 500 ans, se terminant en fait, très peu avant la première guerre mondiale (la Serbie ayant reçu son indépendance fictive quelques années auparavant)… Ce qui peut paraître curieux, c’est le manque d’artefacts celtes, et pourtant la présence de ces derniers se reconnaît bien par les noms et les coutumes qui existent encore… D’ailleurs, que dire de la cornemuse, qui dans une version bien plus rudimentaire, existe et se joue dans des contrées montagnardes ? Il n’y en a qu’en Serbie et une infime partie de la Bulgarie…

De la nature en Serbie, on ne peut qu’évoquer des incontournables comme le parc national de la Tara, les montagnes Kopaonik, Zlatibor, Stara… et tant d’autres… il y en a pour tous les goûts, qu’on veuille faire de la randonnée, du rafting, … observer les oiseaux dans la réserve naturelle Uvac ou dans le parc national de Djerdap dans les Portes de fer … tout est possible… seule la mer fait défaut, remplacée par plusieurs lacs, qui font assez bien leur affaire…

Danube portes de fer

Les monastères et églises sont encore une autre histoire : partant de ceux construits autour du XII-XIIIè siècle, jusqu’à ceux, encore sur pieds, du XIVè, XV et XVIè siècle, chacun est une histoire propre, souvent passionnante, faite de tensions, de destructions ou de résistance. Les plus ancien(e)s sont au Kosovo justement – cette terre qui aujourd’hui est considérée comme terre volée aux Albanais, alors que c’est tout le contraire… et dont quelques uns comme le monastère Gracanica (avec son ange blanc), Decani (le monastère fortifié du roi Stéphane) et la Patriarchie de Pec (lire Petch) sont inscrits comme patrimoine mondial en danger. On en trouvera bien d’autres, fortifiés ou non, dans toute la Serbie – la première école de Raska (Rachka) où l’on a copié des textes (pour la plupart religieux) pour la première fois, Manasija (un superbe monastère fortifié) avec ses icônes fantastiques… sans parler de celle – plus proche de Belgrade, la montagne Française, la Fruska gora, qui représente carrément une miniature de terre sainte, avec ses petits monastères et églises disséminés dans la forêt… Oui, il y a tant de choses à voir…

agence de voyage locale serbie

Pour en savoir plus :

 626 Visites au total,  6 aujourd'hui

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Serbie?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur la Serbie ou les brochures officielles de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la Serbie vous répondent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *