9 634 vues

De la côte égéenne à la riviera méditerranéenne turque (Tourisme Turquie)

0

bodrumLa Turquie est l’une des destinations préférées pour les amoureux du soleil, de la mer et de sites touristiques magnifiques. La Turquie est un pays aux multiples visages, qui est doté d’un patrimoine impressionnant.

Les régions méditerranéenne et égéenne sont parmi les plus touristiques. Cet article  a l’ambition de vous faire découvrir l’ensemble de la côte égéenne et méditerranéenne de la Turquie ; je ne pourrai évidemment pas être exhaustif (j’attends vos commentaires pour toute précision ou complément d’information) mais je vais tacher d’en donner une description aussi précise que possible. Je commencerais par la côte égéenne, de Troie à Bodrum, puis la côte méditerranéenne, de Marmaris à Antakya (Antioche).

Vous apprécierez la Turquie en voiture ou en bus. Si vous arrivez en Turquie en avion, le mieux est de louer une voiture pour être plus libre dans vos déplacements.

La côte égéenne de Turquie

Commençons par Canakkale : c’est une petite ville plutôt agréable, sur les bords du célèbre détroit des Dardanelles. En fait l’intérêt principal de Canakkale est que l’on peut traverser le détroit en ferry et c’est bien pratique quand on vient d’Istanbul ; en effet, passer par la route au nord de la Mer de Marmara permet de gagner 200 km par rapport à la route du sud, passant par Bursa (si bien sur vous ne souhaitez pas vous arrêter à Bursa).
A 30 km au sud de Canakkale, on pourra visiter le site de Troie, rendue célèbre par les récits d’Homère. On se promènera dans un petit site, essentiellement constitué de restes de fondations d’habitations ; on évitera d’y aller après avoir visiter les sites du sud car on sera alors forcément déçu. Cependant, c’est un site bien agréable, qui ne demande pas plus d’une demi-journée et peut être l’occasion d’une halte avant de poursuivre sa route vers Izmir. A l’entrée du site a été reconstitué un imposant cheval de Troie, qui fera la joie des enfants car on peut grimper à l’intérieur.Un peu plus au sud, on trouve Assos : c’est un petit village de pécheur avec évidemment un petit site antique ; le village est resté très authentique : profitez-en car plus on va vers le sud, plus les constructions bétonnées s’accumulent. Non loin d’Assos se trouve un village un peu plus gros, qui est aussi un port de pèche et qui permet de faire des petites excursions sur les îles environnantes.Toujours un peu plus au sud, un site à ne pas manquer : Pergame. D’un point de vue archéologique le site, en deux parties (l’une perchée sur une colline, l’autre dans la vallée) est très riche (nombreux temples, théâtres et amphithéâtres…).

Nous arrivons ensuite à Izmir, troisième ville de Turquie par sa taille. Cette ville est encombrée, bruyante et assez polluée mais est un point de passage obligé pour ceux dont l’avion y atterrit ou ceux qui ont opté pour une croisière Istanbul-Izmir (qui permet d’éviter une route fatigante). Izmit dispose toutefois d’un musée archéologique intéressant, de forteresses et de ruines de l’ancienne Smyrne. On peut y passer la nuit dans l’une des multiples petites pensions bon marché situées dans le quartier de la gare. A moins d’une cinquantaine de kilomètres au sud d’Izmir, il y a le site d’Ephèse (Efes en turc, près de Selçuk) : ce site est très touristique ce qui est justifié par sa richesse : murailles byzantines, site antique, ancien port… le site est magnifique malgré l’affluence de touristes surtout en période estivale.

Aux alentours, on trouve trois petits sites : Milet, Prième et Didymes facilement accessibles en bus ou dolmus (sorte de taxi collectif très bon marché).Enfin, à la limite sud de la côte égéenne, Bodrum : ville très branchée où les Turcs aisés passent leurs vacances dans de superbes maisons ou sur des yachts qui encombrent la baie. La ville est assez chère mais offre quelques intérêts archéologiques et surtout un bon point de départ pour visiter la péninsule, jonchée de criques et de points de vues superbes ; malheureusement, cette péninsule est de plus en plus construite.

Agrandir le plan

La côte Méditerranéenne de Turquie

La côte méditerranéenne turque est riche en sites et lieux à visiter. Marmaris est  une ville du type de Bodrum : branchée, assez chère, très construite et bétonnée, vie nocturne très animée. A part une petite ballade sur le port et une excursion en barque dans la baie, la ville n’offre qu’un intérêt limité.Un peu à l’intérieur des terres, on découvre un site exceptionnel : Aphrodysias : au pied du mont Babadag, ce site abandonné suite à une catastrophe naturelle (tremblement de terre) offre des vestiges passionnants (stade, amphithéâtre, temples etc…) et entouré de pinèdes ce qui rend la promenade fort agréable. Pour s’y rendre, il faut prendre un bus puis un dolmus. Débute ensuite la côte de l’ancienne Lycie, parsemée d’innombrables sites tous plus intéressants que les autres : Patara (très beau site en bordure d’une plage de sable fin), Xanthos, l’ile de Kekova (où l’on pourra se baigner dans une mer limpide, excursions à partir de Kas), Demre (l’antique Myra célèbre pour sa nécropole incrustée dans une falaise et l’église Saint-Nicolas qui a donné naissance à la légende du Père Noël, oh ! Pardon, vous croyiez encore ??) et Phaselis (incroyable ville-port, site magnifique étalée de petites criques en petites criques). Vous pourrez aussi faire une pause à Kemer, très appréciée des touristes.
 
 
On arrive ensuite à Antalya, ville importante mais néanmoins agréable ; elle permet d’y séjourner dans des pensions bon marché (toujours marchander les prix, vous serez souvent accostés par des employés qui vous proposeront le gîte) ; toutes les pensions sont situées dans la vielle ville, près d’un joli port, avec vue sur un minaret orangé étonnant et bourré de magasins de souvenirs. Antalya peut être un bon point de départ pour les sites les plus importants de la côte : Side, Perge et Aspendos. Ces trois sites valent vraiment la peine : chacun nous permet de découvrir différents aspects des villes antiques : Aspendos offre l’amphithéâtre le mieux conservé de la Méditerranée (donc du monde !), Perge est un immense site très varié disposant lui aussi d’un imposant amphithéâtre et Side est un site collé à la ville moderne qui a aussi son charme. Dans ces sites vous ne manquerez pas de croiser d’innombrables tortues terrestres (espèces protégées) de toutes tailles (enfin, on n’est quand même pas aux Galapagos !) et vous entendrez le bruit du choc de leurs carapaces pendant la saison des amours. Au nord d’Antalya, Thermessos est un site extraordinaire (encore un !) perché dans la montagne, on y accède par une petite route au travers d’une pinède ; on y découvre un site à l’agencement intéressant (relief oblige), magnifiques points de vue et impressionnants tombeaux géants.
 

Agrandir l’itinéraire sur la riviera turque

Une idée intéressante est de louer une voiture à Antalya (moins de 30€ la journée), de visiter Aspendos qui est d’accès malaisé en bus; puis Thermessos et de poursuivre vers Denizli pour admirer le coucher de soleil à Pamukale. Le retour le soir est cependant assez fatigant : route certes assez large, mais beaucoup de virages et de camions très lents et mal éclairés. Plus à l’est, toujours sur la côte, Alanya est un ancien village de pêcheur que le tourisme, essentiellement allemand ou d’Europe du Nord a transformé. La route de la côte est superbe, in peut se baigner dans de multiples plages.Je terminerai, pour ceux qui poursuivraient leur périple vers la Syrie, par Antakya (célèbre Antioche) ; la ville n’offre pas un intérêt immense mais tout de même un intéressant mélange de culture arabe et chrétienne. C’est un point de passage obligé pour se rendre en Syrie.

Voilà, j’espère que je vous aurai donné envie de découvrir cette côte magnifique ; ne croyez pas qu’elle est assez répétitive (côte, plages et sites antiques…) car chaque lieu offre une découverte nouvelle.

Je vous ai décrit un itinéraire de routard ; pour ceux que l’aventure tente moins, sachez qu’il existe des séjours très bon marché (genre 2500 F 450 € la semaine en hôtel tout confort, piscine etc… et vol compris) ; vous pourrez alors vous prélasser au bord de la mer, sous un soleil magnifique, et réserver quelques jours à des visites que l’on ne manquera pas de vous proposer.



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.