ROVINJ en istrie

Que voir en Istrie ? Vacances et itinéraires terre de traditions en Croatie du Nord

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

Envie de vacances en Croatie en en particulier en Croatie du Nord? Que voir en Istrie? L’Istrie est une région très touristique. Son littoral ponctué de villes comme Pula, Porec, Rovinj est très apprécié des Italiens et des Allemands et de plus en plus des Français, mais l’intérieur des terre, riche en traditions culinaires n’est pas en reste et permet une immersion dans une Croatie verdoyante entre ruralité et lien profond avec la nature.


L’Istrie se caractérise par des visages variés. Terre de traditions, l’arrière pays est ponctué de verdoyantes collines au sommet desquelles sont perchés de charmants villages pittoresques ; d’où son nom d’Istrie verte. En Istrie, dans cette presqu’île qui n’est ni tout à fait la Croatie, les impressions vénitiennes prédominent, vous apprécierez aussi un héritage antique majeur avec l’amphithéâtre de Pula. Les plages sont en gravier, galets, béton ou cailloux, assez étroites et pas toujours paradisiaques.

Pourquoi choisir l’Istrie ; une région aux airs d’Italie?


points positifs

Points forts de l’Istrie :

la proximité pour ceux qui viennent en Croatie en voiture, c’est la région la plus proche ; le mélange des influences slaves et italiennes, notamment pour la gastronomie, la petite taille de la région, la variété des attractions

points négatifs

Inconvénients ou bémols de l’Istrie :

beaucoup de touristes, des plages bondées, petites et pas toujours agréables,  des prix qui sont assez chers en saison


10 bonnes raisons de découvrir et visiter l’Istrie

  • 1 – Une identité forte et ancienne qui fait de l’Istrie une terre très spécifique en Croatie et un état d’esprit mélangeant la dolce vita de l’Italie et un peu de la nostalgie de l’âme slave 
  • 2 – Son environnement maritime et naturel; un littoral parsemé de petites stations balnéaires, des villages calmes, des parcs naturels avec des massifs montagneux accessibles aux randonneurs débutants, des paysages ponctués de vallons, de champs d’oliviers, de vignes et de vergers.
  • 3 – La petite taille de l’Istrie permettant de circuler facilement sur les routes, les voies express et les autoroutes. Les  distances sont réduites pour  rayonner depuis un seul point de chute même si le mieux est de découvrir au moins quelques jours les deux régions d’Istrie verte et d’Istrie bleue sans oublier une excursion dans la Slovénie voisine en Capodistria (Piran, Koper)
  • 4 – Le climat est clément toute l’année : chaud en été (entre 28 et 35°), doux en hiver, assez peu pluvieux
  • 5 – Une petite capitale régionale, Pula, dont lecentre historique recèle des vestiges datant de l’Antiquité dont l’un des plus grands amphithéâtre d’Europe, tandis que le port s’enorgueillit d’une ancienne industrie de chantiers navals mondialement reconnue
  • 6 – Proximité de plusieurs aéroports : Pula et Rijeka en Croatie, Trieste, Ljubljana et Venise et une liaison ferry depuis Venise
  • 7 – Une région reposante même pendant l’été où l’animation reste cantonnée à Rovinj, Pula et Porec
  • 8 – Une savoureuse et riche cuisine istrienne qui reflète un mélange harmonieux d’influences d’italiennes et slaves. L’Istrie bleue profite des arrivages réguliers de poissons, mollusques et crustacés frais. L’Istrie verte est riche de mets simples élaborés à base de produits naturels issus de l’agriculture locale.
  • 9 – Des vins parmi les meilleurs de Croatie et des produits alimentaires traditionnels et très réputés comme l’huile d’olive considérée aujourd’hui comme “la meilleur au monde” et la truffe blanche.
  • 10 – Des agrotourismes labellisés où l’on mange très bien des produits frais, cuisinés maison selon les traditions régionales

Bémol: peu ou pas de plages de rêve, une regrettable absence de plages de sable, compensée par des criques abritées grâce à des pinèdes, sans oublier les plages de cailloux, de rochers et beaucoup de plages de béton dans les villes!


Explorez les facettes de l’Istrie, une péninsule à part en Croatie…

Quand on visite la Croatie pour la première fois et qu’on ne souhaite pas réaliser un circuit, la question du choix de la région s’impose d’emblée. Quelle région privilégier pour découvrir les plus beaux sites de Croatie? La Dalmatie, forte de ses villes anciennes et emblématiques comme Dubrovnik, Split, Zadar, de plusieurs parcs nationaux et naturels et de multiples îles, a souvent les faveurs des touristes. Pourtant, l’Istrie ne manque pas d’arguments. Nous allons vous le prouve

En raison de sa petite taille favorisant des visites sans trop de déplacements, sa proximité des frontières du nord pour les voyageurs arrivant en voiture ou qui ont fait le choix d’atterrir à Venise, l’Istrie est une option parfaite pour allier des vacances entre visites culturelles, nature, plage et gastronomie au cours d’une semaine ou plus idéalement. Bien sûr l’Istrie est une péninsule un peu à part, très marquée par ses influences italiennes mais qui a une identité propre, où cohabite le côté slave et italien.

L’Istrie est un tout petit territoire d’environ 90 km du nord au sud, donc les déplacements sont assez rapides et facilités par l’amélioration des routes. On peut en avoir un aperçu en deux jours et demi ou trois jours dans le cadre d’un séjour où vous iriez dans plusieurs régions ou d’une semaine si vous deviez choisir uniquement une région.

L’Istrie, une alchimie des influences italiennes et slaves entre mer et campagne

Comment aller en Istrie et à Pula? 

Pour un week-end ou pour un séjour sans trop de déplacements, il est possible d’aller à Pula en avion depuis Paris, Toulouse, Nice, Marseille pour un coût oscillant entre 120€ et 600€ aller-retour selon la période, ce qui est la solution la plus rapide. On trouve parfois des billets à partir de 30€ en vol low cost au printemps ou à l’automne surtout depuis la Belgique. Si vous avez plus de temps disponible, vous pouvez trouver des vols plus économiques en direction de Venise d’où vous rejoindrez Pula en ferry, en bus, en train. Les options de Rijeka, Trieste et Ljubljana restent accessibles puisque Pula est à moins de 1h30 de ces destinations.

Si vous préférez une offre Vol + hôtel, on trouve des offres d’une semaine à Pula ou à Rabac en hôtel 3* en pension complète dès 359€ entre avril et septembre. Vous pouvez également créer votre voyage sur mesure avec une agence locale francophone ou avec une agence spécialiste de la Croatie.

Pour ceux qui envisagent plutôt l’Istrie dans le cadre d’un road trip à travers la Croatie, la solution de la voiture personnelle (environ 300€ le trajet) ou de location est la plus économique à partir de 2-3 personnes et conviendra à ceux qui n’ont pas peur de la conduite puisqu’il faut environ 1 jour et demi à 2 jours pour atteindre Split. Les plus patients pourront aller en Croatie en ferry (depuis Venise en Italie) en bus avec Eurolines et Flixbus ou en train avec le pass Eurorail ou Interrail à partir de Rijeka (Kvarner), de Trieste (Italie) ou de Ljubljana (Slovénie).

Quelles sont les formalités pour aller en Croatie?

Il suffit de présenter une carte nationale d’identité en cours de validité ou un passeport valide (avec une validité minimale de 3 mois) que vous soyez adulte ou mineur. Bien que la Croatie reconnaisse en théorie la prolongation automatique de 5 ans des cartes françaises, des refus d’entrée sur le territoire ont pu être observés aux frontières terrestres comme aux douanes des aéroports. L’embarquement dépend aussi du bon vouloir de la compagnie. Retrouvez toutes les formalités et les documents nécessaires pour partir en vacances en Croatie.

Quand y aller et combien de temps faut-il pour visiter l’Istrie?

De préférence entre avril et mi juin, entre septembre et mi octobre quand les températures sont toujours douces, la mer encore agréable, mais les touristes bien moins présents.

Comptez au minimum 3 jours à compter de un jour et demi à deux jours pour les villes du littoral Porec, Pula, Rovinj. Et éventuellement une journée dédiée à l’Istrie verte et à ses villages perchés Motovun et Labin principalement. Prévoyez une semaine à 10 jours pour un séjour satisfaisant ménageant visites culturelles, parcs naturels, campagne et farniente sur les plages.


A savoir à propos de l’Istrie

Rovinj en Istrie

En un sens, l’Istrie est moins croate compte tenu de son histoire assez agitée. L’Istrie faisait partie de l’Empire austro-hongrois. A sa chute, l’Istrie, dont le statut était le comitat, fut rattachée à l’Italie, d’où une très forte impression que cette région du Nord de la Croatie paraît parfois plus italienne que croate. Cela se ressent à bien des niveaux, même si l’Istrie fut ensuite intégrée dans la Yougoslavie.

Que voir en Istrie ? Vacances et itinéraires terre de traditions en Croatie du Nord 1

L’Istrie révèle ses influences italiennes dans la langue régionale, puisque les anciens pratiquent un dialecte, l’istrien, plus proche de l’italien dans ses sonorités et son vocabulaire, que du croate, langue slave du sud qui est née après l’explosion de la Yougoslavie et qui a subi depuis une déserbisation, dans la mesure où l’on parlait le serbo croate dans la région.

L’istrien n’est pas très pratiqué par les jeunes, ce qui donne aussi lieu à des situations anecdotiques quand on voit deux générations communiquer entre elles : les anciens ne parlant que l’istrie comprennent difficilement les jeunes.

A l’école, on apprend automatiquement ou presque l’italien, dès l’école primaire, vers 6 ou 7 ans. Par conséquent, beaucoup de croates d’Istrie parlent couramment l’italien, d’autant que l’Istrie compte une grosse majorité d’Italiens (plus de 10%) qui parlent presque exclusivement l’italien et ne font même pas l’effort d’apprendre le croate. D’ailleurs, tous les panneaux indiquant les noms des villes sont signalés en croate et en italien.

adriagate location voiture en croatie
L’Istrie se distingue des autres régions croates, par sa gastronomie, également très inspirée de la cuisine italienne, notamment la cuisine vénitienne réputée pour ses risottos. On trouve dans la cuisine istrienne beaucoup de pâtes, de riz et risotto, de pizzas, de fruits de mer et de poissons frits ou grillés, mais aussi un ingrédient dont l’Istrie est très fière : la truffe, et en particulier la truffe blanche de Livade, un village où l’on consacre une fête et une foire à ce champignon précieux! A l’automne, on apprécie également les marrons, qui servent de base pour des polentas, des gâteaux et des farines et sont célébrés lors de certaines journées gastronomiques, dans le Kvarner voisin.

Si vous devez découvrir la cuisine croate d’Istrie, privilégiez les agrotourismes, seuls lieux où l’on est quasiment certains, avec quelques konobas, de manger de vraies spécialités culinaires de qualité, avec des produits encore frais, préparés au moment. Une forte immigration albanaise a touché l’Istrie : la présence de cette communauté ne va pas sans tensions. On a observé une dégradation quant à la qualité des restaurants surtout sur le littoral et dans les villes, car beaucoup pour ne pas dire la très grande majorité seraient détenus par des familles albanaises. Les croates vont même jusqu’à appeler “merde” (en croate), le pain proposé par les albanais dans les restaurants.

coeur2

Découvrez notre sélection d’agrotourismes en Istrie pour explorer l’Istrie verte…

Ne manquez pas Stancija Bursic chez Darinka Bursic à Vodnjan. Du prsut istrien classé AOP puisque celui de Darinka fut le premier classé en 2002. C’est un jambon de grande qualité et on y mange aussi quelques autres spécialités istriennes bien sûr!

Que voir en Istrie ? Vacances et itinéraires terre de traditions en Croatie du Nord 2
tourisme croatie istrie

Que voir en Istrie ? Idées de visites et d’activités

en 20 sites


  • Rovinj
  • Pula
  • Labin
  • Motovun
  • Parc Ucka
  • Archipel des îles Brijuni
  • Cap de Kamenjak et plage de Premantura
  • Porec
  • Villages perchés de Buzet et Groznjan
  • Pazin et route de la truffe
  • Umag
  • Fanzana
  • Medulin
  • Vestiges médiévaux de Drvigrad, Hum
Pula amphithéâtre d'Auguste

Quelles sont les principales villes d’Istrie?

Les villes istriennes à découvrir par ordre de niveau d’intérêt et d’attractivité :

  1. Rovinj pour son charme ***
  2. Pula pour son amphithéâtre et son héritage antique **
  3. Porec pour sa basilique euphrasienne *
  4. Pazin pour son gouffre

Pula, la capitale de l’Istrie

Pula ♥♥, avec son aéroport, sera probablement l’une des premières villes que vous découvrirez. Son port en fait une ville majeure de l’Istrie. L’amphithéâtre Arena est l’un des six plus importants et grands au monde et à lui seul il justifie la découverte de Pula. Cette cité antique vous présentera aussi sa Porte d’Or, l’Arche de Triomphe construite en 27 av. JC en l’honneur des Sergii et son temple d’Auguste dédiée à l’empereur éponyme et à la déesse Roma.


Rovinj, la plus belle ville de l’Istrie bleue ♥♥♥

Cette petite ville a le charme des villes d’influence vénitienne et a des airs de Piran en Slovénie. De par sa centralité sur la côte de l’Istrie, elle constitue un excellent point de chute pour découvrir l’Istrie tout en profitant de la mer


Porec ♥ est une ville à l’attrait important. Située sur une péninsule, la ville a été développée dès l’époque romaine et s’organise de manière originale, puisque les monuments et bâtiments s’insèrent dans un carré.  Sa basilique Euphrasius, chef d’oeuvre de l’art byzantin, constitue l’un des monuments incontournables et précieux de Porec.

Quels sont les villages istriens qui révèlent le mieux la campagne?

Les principaux villages perchés en Istrie verte

  1. Motovun
  2. Labin
  3. Groznjan
  4. Buzet

Motovun ♥♥♥, village médiéval incontournable pour représenter l’Istrie verte des traditions… Le village est très touristique et est souvent limité à une vue de carte postale, mais la balade dans les ruelles est plaisante

motovun

Labin ♥♥ (Albona), petite ville de 8000 habitants perchée dans l’arrière pays à 10 min de la mer et dont le port et la station balnéaire de Rabac assure une partie de l’économie locale, en complément d’une mine de charbon et de bauxite.

Labin Rabac

Quels sont les sites naturels incontournables en Istrie?

Que voir en Istrie quand on aime la nature ?

  1. Parc d’Ucka pour les randonneurs même amateurs et le point de vue sur le golfe du Kvarner
  2. Parc national des Brijuni et le parc de Tito ; hélas trop formaté et accessible en visite guidée et excursion
  3. Grotte de Baredine
  4. Fjord de Lim
  5. Cap d’or de Zlatni Rt
  6. Kolti

Iles Brijuni (Veli Brijun) aux abords de Pula sont classées au patrimoine de l’Unesco, mais la visite en excursion organisée peut être assez décevante, car l’aperçu est très différent de la vue aérienne que présente la photo ci-dessous par exemple

archipel iles brijuni istraie croatie

♥♥ Parc d’Ucka

♥ Fjord de Lim à explorer en bateau pour la vue et l’expérience

♥ Les forêts de la région de Motovun, idéales pour les amateurs de randonnées

♥ Lokve ; le sentier d’une mare à l’autre “od lokve do lokve” dont la mare la plus belle est probablement celle de Pajicka. Ce sentier de Lokve dans la région de Tinjan offre de très agréables pistes cyclables confortables et accessibles à tous niveaux

» en savoir plus sur Lokve, le royaume des grenouilles

♥ La grotte de Baredine près de Porec. La Croatie est pauvre en grottes en comparaison de sa voisine la Slovénie. Cependant, la grotte de Baredine est la seule ouverte au public en Istrie et reste donc une attraction.

Randonnée sur la route des 7 cascades

A Kolti, hameau près de Buzet et de Hum, abandonné depuis 40 ans, on fait une pause dans un site ressemblant étrangement à Pamukkale en Turquie. Il tire son nom de la rivière Mirna, qui fabriquait des chaudières en pierre calcaire formant des piscines intéressantes, où l’on peut se relaxer.

Buzet, le pittoresque village médiéval perché sur sa colline, célèbre aussi pour ses truffes blanches, est le point de départ d’une randonnée sur la route des 7 chutes d’eau. Au printemps ou à la fin de l’été et à l’automne, l’environnement est bucolique, quand on emprunte depuis la brasserie de Buzet une petite route serpentine bordée de mûriers en fleurs et d’arbustes de sureaux. Les abeilles y butinent allègrement et on comprend vite pourquoi l’Istrie produit de si bons miels multifleurs.

Après une petite marche sur le chemin caillouteux à travers la plaine, on atteint la Mirna, plus grande rivière irrigant l’Istrie. Repérez l’escalier et la zone où l’on peut enjamber le lit de la rivière, en empruntant le passage de pierre et béton construit pour le réguler, quand il est exposé aux risques de cru. On poursuit le long de la vallée de Draga et sa prairie, jusqu’à ce que les mares et les cascades se révèlent. Elles sont abritées par une forêt mêlant hêtres et frênes. Il est possible de les admirer en prenant un peu de hauteur : un surplomb rocheux avec sa paroi sert d’aire d’escalade, tandis que les moins audacieux préfèreront suivre le chemin escarpé.

Mer et plages en Istrie

Quelques villes et villages typiques

Il s’agit d’une liste non exhaustive mais qui peut vous être utile pour trouver vos points de chute ou de dénicher des villages un peu moins touristiques que les villes de l’Istrie bleue

Autour de Pula et Medulin:

Banjole, Duga Uvala, Fazana, Uvala, Valdebek, Medulin, Premantura, Valbandon (Brijuni)

Autour de Rovinj :

Bale (Rovinj),

Autour de Labin :

Labin, Duga Luka – Prtlog, Presika,  Rabac

Autour de Porec:

Stari cervar, Pjescana, Funtana,   Umag

Petites villes et villages du littoral en Istrie


L’Istrie verte et ses villages perchés

Vous aimerez suivre la route des villages perchés sur les vallons et les collines parsemées de champs, d’oliviers et de vignes : Belavici (Barban), Groznjan (Istra), Krnica (Barban),  Manjadvorci (Barban), Motovun (Buzet), Novigrad (Istra),   Rocko Polje (Buzet)

Pazin sur la route de la truffe dans l’Istrie centrale jouit d’une position idéale pour aller aussi bien vers l’Istrie maritime (environ 40 min), vers la Slovénie ou vers le Kvarner et le Gorski Kotar dans les environs de Rijeka. Les distances en Istrie se parcourent désormais assez vite en raison de la construction des voies rapides et autoroutes, mais le mieux est évidemment d’emprunter les routes pour apprécier la verdeur des paysages qui est contrastée par les reliefs karstiques.

Pazin se visite rapidement dont le principal site historique est le château. Si vous aimez les balades dans la nature, vous ne manquerez pas le gouffre de Pazin au bas du château qui est l’une des curiosités de ce qu’on appelle l’Istrie « grise » c’est-à-dire l’Istrie où l’on trouve des phénomènes karstiques dignes d’intérêt. Ne ratez pas aussi le sentier de Pazin qui s’étend sur environ 1500 mètres et mérite le détour. En prenant le temps de lire les panneaux explicatifs, la randonnée pédestre durera environ 1h30. Le parcours débute à partir du Pont Vršić près du Château et mène jusqu’au canyon près des côtes de Pazinčica. Il s’agit d’un parcours pédagogique, ponctué de panneaux explicatifs qui expliquent les phénomènes géologiques liés au karst, présentent le monde végétal du canyon et rapportent les histoires locales et les légendes liées à ce lieu …

Coût de la visite : environ 4,5€ – 30kn.

Que voir en Istrie ? Vacances et itinéraires terre de traditions en Croatie du Nord 13
tyrolienne à pazin en istrie

Idées d’Itinéraire en Croatie

Que voir en Istrie et autour de l’Istrie en une semaine?

Raisonnablement, ce type de circuits est fondé sur la base de 7 à 8 jours de découverte dans le pays. Ils sont optimisés pour vous permettre de parcourir le plus de sites possible si cela fait partie de vos objectifs dans le cas d’un premier voyage. Mais les itinéraires en Croatie du nord sont aussi tout à fait souples pour que vous puissiez y puiser vos idées et les organiser avec une évaluation moyenne du temps nécessaire à une découverte satisfaisante.

carte istrie
Profitez de la qualité gastronomique de l’Istrie pour découvrir la cuisine croate et dormir dans un hébergement authentique comme l’agrotourisme de Maria à Pazin, bien positionné pour explorer toute l’Istrie facilement avec des déplacements inférieurs à une heure.

Porec : église byzantine, grotte de Baredine (6-8h)

Rovinj (6-8h) : église Ste Euphémie, reliques et restes embaumés et découverte de Crveni Otok (l’île rouge)

Que voir en Istrie ? Vacances et itinéraires terre de traditions en Croatie du Nord 14
SONY DSC

– Parc national des îles Brijuni (6h)

Pula : amphithéâtre, musée d’archéologie, plage de Premantura à environ 10 km

Pula zone touristique

– Medulin (environ 20 km de Pula) : petit village qui est très apprécié des jeunes, en raison de son ambiance estivale

– Rabac et sa baie, à privilégier pour les baignades et Labin, charmant village “vénitien”

Labin village en Istrie
Labin en Istrie verte

– Rijeka et Opatija (6 à 8h)

– Parc national d’Ucka (idéal pour les randonnées)

Motovun, Dvigrad et Hum à l’intérieur des terres (un jour) : villages et vestiges médiévaux

– Pazin pour son musée ethnographique et ses clochers

– Umag : la ville présente peu d’intérêt en soi, à moins que vous aimiez le sport?

Suggestions : l’Istrie “verte”, celle des petits villages fortifiés et des villages authentiques aux airs de Toscane croate, qui garantissent un peu de calme tout en étant proche de la mer… : Buzet, Motovun, ou Groznjan

Découverte de la Slovénie voisine : Koper, Piran, Portoroz et Izola ; éventuellement les grottes de Skocjanske et de Postojna.

Autour de l’Istrie, du Kvarner et de la Lika :

– Porec : église byzantine, grotte de Baredine (un jour)
– Rovinj (un jour)

– Parc national des Brijuni (6h)

– Pula (6 à 8h)

– Labin (pause baignade)

– Rijeka (4h)

– Senj en Lika et Plitvice (un jour)

– Parc du Gorski Kotar (1 jour)

– île de Krk (1 à 2 jours).

L’île de Krk est très agréable, verte, dotée d’un patrimoine culturel et historique. Vous avez aussi l’île de Cres, Losinj, Rab ou Pag, mais elles sont moins pratiques, puisqu’elles ne sont pas reliées par un pont comme Krk.

Si vous manquez de temps, à la place du parc des Brijuni, vous pouvez atteindre le superbe parc national de Plitvice à 90 km de Senj.
Agrandir le plan

Autour de l’Istrie et de la Lika :

Pourquoi ce choix? La Lika est une région moins fréquentée si ce n’est pour son parc national de Plitvice. Elle permet cependant d’apprécier la beauté de la montagne en Croatie, très bien préservée et très authentique. Idéale pour les randonnées.

– Porec, Rovinj (24h)

– Pula (12h)

– A l’intérieur des terres Hum, Motovun, Dvigrad (1 jour)

– Labin et la baie de Rabac (6h)

– En Istrie, vous avez aussi le parc d’Ucka,  le Parc national de Risnjak

(8h à 12h)

– Massif du Velebit : découverte d’un parc national comme Paklenica, Sjeverni Velebit (12h)

– Slunj, moulins de la Slunjcica (3h)

Karlovac (3h)

Plitvice (8h)

– A proximité : Zagreb
Bihac en Bosnie (Krajina) à 35 km de Plitvice ; ou profitez en simplement pour découvrir la région rurale de Krajina

Où loger en Istrie?

L’attractivité touristique de l’Istrie très appréciée des italiens, des slovènes, des allemands et des autrichiens explique pourquoi on trouve une offre large d’hébergements de toutes catégories. Le corollaire est un coût des logements assez élevé surtout en ce qui concerne les hôtels en bord de mer et dans les villes touristiques.

Les chambres chez l’habitant (sobe) sont nombreuses et accessibles dès 15€/ jour et par personne hors saison et à partir de 20-25€ en été, tout comme les auberges de jeunesse que l’on trouve à partir de 10€ la nuit. Les appartements, villas et maisons en Istrie verte sont louées en général à la semaine en été et pour au moins trois ou quatre jours hors saison. Les prix débutent autour de 35-40€ par jour. Les hôtels sont assez chers d’autant qu’il convient d’opter pour un standard 3-4* pour profiter d’un bon confort, d’équipements et de services satisfaisants. Comptez à partir de 60€/ jour et chambre double.

Trouver la meilleure offre d’hôtels Istrie?




L’idéal pour découvrir l’Istrie, ce sont les agrotourismes. Ils conjuguent plusieurs avantages de taille pour explorer vraiment l’Istrie  plus authentique : la typicité des habitats, dont l’architecture et le mobilier ont du caractère, la qualité de la cuisine locale, inspirée des spécialités régionales et produite avec des aliments élevés, fabriqués ou cultivés sur place.

Agrotourisme Nezic à Opartlj

agrotourisme nezic à oprtalj


Agrotourisme Stara Stala A 45 km de Pula, à Borut

agrotourisme stara stala à borut


Vjeran Katun Lindarski A 5 km de Pazin

Maisons d’hôtes Korta Gira à côté de Porec

bedandbreakfast korta gira porec

» Retrouvez toutes nos meilleures adresses pour loger en Istrie verte

 7,482 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *