Istrie ; l’alchimie des influences italiennes et slaves entre mer et campagne

Visiter l’Istrie ; entre Croatie maritime et rurale

Pourquoi choisir l’Istrie pour passer des vacances en Croatie? L’Istrie est l’une des régions les plus touristiques sur les bords de l’Adriatique. Si elle semble souvent en concurrence avec la Dalmatie, la région d’Istra a su se forger sa différence grâce à une identité forte qui combine une variété de paysages et d’émotions sur une petite superficie, un état d’esprit, une histoire riche façonnée au fil des siècles et ce depuis l’Antiquité. Alliant visites culturelles et historiques, paysages de campagne et quelques massifs montagneux, plages, criques, villages typiques et stations balnéaires, l’Istrie s’apprécie surtout en prenant son temps et en explorant ses terres et ses rives au contact de ses habitants …

 

Besoin d’aide pour préparer votre séjour en Croatie?

conseillers voyageurs en croatie

Des questions sur la Croatie? Les spécialistes vous répondent sur le forum : Voyageurs, expatriés, autochtones ou professionnels du tourisme, ils vous donneront des conseils de voyage personnalisés

[button link=”https://voyages.ideoz.fr/croatie-forum/” color=”default”]» Consultez le Forum  et les discussions sur la Croatie…[/button]

Explorez les facettes de l’Istrie, une péninsule à part en Croatie…

Quand on visite la Croatie pour la première fois et qu’on ne souhaite pas réaliser un circuit, la question du choix de la région s’impose d’emblée. Quelle région privilégier pour découvrir les plus beaux sites de Croatie? La Dalmatie, forte de ses villes anciennes et emblématiques comme Dubrovnik, Split, Zadar, de plusieurs parcs nationaux et naturels et de multiples îles, a souvent les faveurs des touristes. Pourtant, l’Istrie ne manque pas d’arguments. Nous allons vous le prouve

En raison de sa petite taille favorisant des visites sans trop de déplacements, sa proximité des frontières du nord pour les voyageurs arrivant en voiture ou qui ont fait le choix d’atterrir à Venise, l’Istrie est une option parfaite pour allier des vacances entre visites culturelles, nature, plage et gastronomie au cours d’une semaine ou plus idéalement. Bien sûr l’Istrie est une péninsule un peu à part, très marquée par ses influences italiennes mais qui a une identité propre, où cohabite le côté slave et italien. C’est tout petit donc les déplacements sont assez rapides et facilités par l’amélioration des routes. On peut en avoir un aperçu en deux jours et demi ou trois jours dans le cadre d’un séjour où vous iriez dans plusieurs régions ou d’une semaine si vous deviez choisir uniquement une région.

Quelles sont les visites à ne pas manquer en Istrie ?  

L’agrotourisme, avec sa philosophie du logement à la ferme et de la table d’hôtes orientée autour des spécialités régionales, reste la meilleure manière d’explorer l’Istrie et ses traditions surtout culinaires! 

10 bonnes raisons de découvrir et visiter l’Istrie

  • 1 – Une identité forte et ancienne qui fait de l’Istrie une terre très spécifique en Croatie et un état d’esprit mélangeant la dolce vita de l’Italie et un peu de la nostalgie de l’âme slave 
  • 2 – Son environnement maritime et naturel; un littoral parsemé de petites stations balnéaires, des villages calmes, des parcs naturels avec des massifs montagneux accessibles aux randonneurs débutants, des paysages ponctués de vallons, de champs d’oliviers, de vignes et de vergers.
  • 3 – La petite taille de l’Istrie permettant de circuler facilement sur les routes, les voies express et les autoroutes. Les  distances sont réduites pour  rayonner depuis un seul point de chute même si le mieux est de découvrir au moins quelques jours les deux régions d’Istrie verte et d’Istrie bleue sans oublier une excursion dans la Slovénie voisine en Capodistria (Piran, Koper)
  • 4 – Le climat est clément toute l’année : chaud en été (entre 28 et 35°), doux en hiver, assez peu pluvieux
  • 5 – Une petite capitale régionale, Pula, dont le centre historique recèle des vestiges datant de l’Antiquité dont l’un des plus grands amphithéâtre d’Europe, tandis que le port s’enorgueillit d’une ancienne industrie de chantiers navals mondialement reconnue
  • 6Proximité de plusieurs aéroports : Pula et Rijeka en Croatie, Trieste, Ljubljana et Venise et une liaison ferry depuis Venise
  • 7 – Une région reposante même pendant l’été où l’animation reste cantonnée à Rovinj, Pula et Porec
  • 8 – Une savoureuse et riche cuisine istrienne qui reflète un mélange harmonieux d’influences d’italiennes et slaves. L’Istrie bleue profite des arrivages réguliers de poissons, mollusques et crustacés frais. L’Istrie verte est riche de mets simples élaborés à base de produits naturels issus de l’agriculture locale.
  • 9 – Des vins parmi les meilleurs de Croatie et des produits alimentaires traditionnels et très réputés comme l’huile d’olive considérée aujourd’hui comme “la meilleur au monde” et la truffe blanche.
  • 10 – Des agrotourismes labellisés où l’on mange très bien des produits frais, cuisinés maison selon les traditions régionales

Bémol: peu ou pas de plages de rêve, une regrettable absence de plages de sable, compensée par des criques abritées grâce à des pinèdes, sans oublier les plages de cailloux, de rochers et beaucoup de plages de béton dans les villes!

 

carte istrie avec les principales villes et sites touristiques

Comment aller en Istrie et à Pula? 

Pour un week-end ou pour un séjour sans trop de déplacements, il est possible d’aller à Pula en avion depuis Paris, Toulouse, Nice, Marseille pour un coût oscillant entre 120€ et 600€ aller-retour selon la période, ce qui est la solution la plus rapide. On trouve parfois des billets à partir de 30€ en vol low cost au printemps ou à l’automne surtout depuis la Belgique. Si vous avez plus de temps disponible, vous pouvez trouver des vols plus économiques en direction de Venise d’où vous rejoindrez Pula en ferry, en bus, en train. Les options de Rijeka, Trieste et Ljubljana restent accessibles puisque Pula est à moins de 1h30 de ces destinations.

Si vous préférez une offre Vol + hôtel, on trouve des offres d’une semaine à Pula ou à Rabac en hôtel 3* en pension complète dès 359€ entre avril et septembre. Vous pouvez également créer votre voyage sur mesure avec une agence locale francophone ou avec une agence spécialiste de la Croatie.

Pour ceux qui envisagent plutôt l’Istrie dans le cadre d’un road trip à travers la Croatie, la solution de la voiture personnelle (environ 300€ le trajet) ou de location est la plus économique à partir de 2-3 personnes et conviendra à ceux qui n’ont pas peur de la conduite puisqu’il faut environ 1 jour et demi à 2 jours pour atteindre Split. Les plus patients pourront aller en Croatie en ferry (depuis Venise en Italie) en bus avec Eurolines et Flixbus ou en train avec le pass Eurorail ou Interrail à partir de Rijeka (Kvarner), de Trieste (Italie) ou de Ljubljana (Slovénie).

Découvrir l’Istrie en pratique :

Quelles sont les formalités pour aller en Croatie?

Il suffit de présenter une carte nationale d’identité en cours de validité ou un passeport valide (avec une validité minimale de 3 mois) que vous soyez adulte ou mineur. Bien que la Croatie reconnaisse en théorie la prolongation automatique de 5 ans des cartes françaises, des refus d’entrée sur le territoire ont pu être observés aux frontières terrestres comme aux douanes des aéroports. L’embarquement dépend aussi du bon vouloir de la compagnie. Retrouvez toutes les formalités pour partir en vacances en Croatie.

Quand y aller et combien de temps faut-il pour visiter l’Istrie?

De préférence entre avril et mi juin, entre septembre et mi octobre quand les températures sont toujours douces, la mer encore agréable, mais les touristes bien moins présents.

Comptez au minimum 3 jours à compter de un jour et demi à deux jours pour les villes du littoral Porec, Pula, Rovinj. Et éventuellement une journée dédiée à l’Istrie verte et à ses villages perchés Motovun et Labin principalement. Prévoyez une semaine à 10 jours pour un séjour satisfaisant ménageant visites culturelles, parcs naturels, campagne et farniente sur les plages.