Aller au contenu

Littératures du monde

Les veuves du jeudi de Claudia Piñeiro (Littérature argentine)

Pour moi qui n’ai pas choisi le pays où je vis, ni celui où je vivais avant, l’expatriation s’apparente à un mariage de raison. Aucun coup de foudre n’a entraîné cette cohabitation. J’ai signé, sans connaître, et je n’ai d’autre possibilité que de m’adapter. Ou bien ma vie serait un enfer.

On finit donc par se sentir chez soi, certains aspects sont plus faciles à vivre que d’autres, mais on s’attache toujours au pays et à ses habitants et lorsqu’on le quitte, on y laisse forcément un peu de soi-même. Mais on ne critique bien que ce qu’on aime, et je ne pourrais rire des petits défauts des Argentins si je n’avais développé pour eux, leur pays et leur langue, une profonde affection.
______________________________________________________________________________________________________________________
Le blog d'Anne

Desperate housewives, version Rio de la Plata… Las viudas de… Lire la suite »Les veuves du jeudi de Claudia Piñeiro (Littérature argentine)

Rentrée littéraire dans le monde littéraire franco-turc

Rentrée littéraire 2009 sereine en France, malgré une baisse des parutions, avec des oeuvres remarquées, parfois remarquables… Rentrée résolument enthousiaste dans le monde littéraire franco-turc: sous la double influence d’une créativité de plus en plus diffusée et d’une Saison de la Turquie qui prend son envol, les parutions sont nombreuses.

La maladie d’Alberto Barrera Tyszka (Littérature vénézuelienne)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.
Un roman tout droit venu de la littérature vénézuelienne : La maladie d’Alberto Barrera Tyszka. Un livre  sur la mort, la vie, la maladie, les mots qui viennent dire les maux… et que la maladie finit par tuer…

Lire la suite »La maladie d’Alberto Barrera Tyszka (Littérature vénézuelienne)

Le passage de la nuit de Haruki Murakami : roman étrange et décalé

Voyageur aux semelles de vent, curieux du monde et de ses habitants.

Explorateur des pays, des questions et des humains, épris de liberté et d’anti-privilèges, amoureux des êtres et des chats.
Centres d’intérêt:

Trekking et voyages, archéologie, économie politique, voile, cuisine en gourmet,
littérature et philosophie, histoire toujours, un peu de poésie
et les amitiés précieuses.

___________________________________________________________________________
Découvrir le blog : Explorer le monde et les Idées

Dans la littérature japonaise contemporaine,  Haruki Murakami est devenu un auteur incontournable… Voici le roman étrange d’un Japonais décalé. Mal à l’aise dans la société vide et trop consensuelle du Japon, Haruki s’est exilé en Europe puis aux États-Unis. Il n’est rentré au Japon que lorsque son pays a été frappé durement par le tremblement de terre de Kobe qui fit plusieurs milliers de morts en 1995.  Ses romans restent dans le présent mais comme en surimpression. Ses personnages sont en général jeunes et banals, mais la réalité qu’ils perçoivent n’est pas matérialiste.

Lire la suite »Le passage de la nuit de Haruki Murakami : roman étrange et décalé

La double vie d’Anna Song de Minh Tran Huy (Littérature vietnamienne)

La double vie d’Anna Song de Minh Tran Huy est un roman passionnant comme sait en proposer la littérature vietnamienne. « La plus grande pianiste vivante du monde dont personne n’a jamais entendu parler », c’est ainsi que les mélomanes avertis parlaient d’Anna Song, qui vient de mourir d’un cancer à l’âge de quarante-neuf ans. Elle laisse à ses fans et aux autres une discographie composée de 102 CD, tous enregistrés sous le label Piano Solo, que dirige Paul Desroches, son mari, qui l’a soutenue dans la réalisation de cette oeuvre magistrale alors que sa santé se dégradait. Des interviews et de nombreux articles dans des publications spécialisées reviennent sur la vie de cette pianiste qui fut une enfant prodige.

L’immeuble Yacoubian d’Alaa El Aswany (Littérature égyptienne)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.
Partons à la découverte de la littérature égyptienne avec le roman « L’immeuble Yacoubian » d’Alaa El Aswany… Un regard sur la littérature arabe et sur l’Egypte…

Lire la suite »L’immeuble Yacoubian d’Alaa El Aswany (Littérature égyptienne)

Heureux le voyageur ; la poésie ciselée de Derek Walcott (Littérature antillaise)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

C’est toujours une grande frustration de lire de la poésie… Lire la suite »Heureux le voyageur ; la poésie ciselée de Derek Walcott (Littérature antillaise)

Le pays de l’alcool de Mo Yan : un roman décevant sur le cannibalisme

Pendant 4 ans j'ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs; je suis devenue "voyageuse sédentaire" en Chine.
Je souhaite partager ma passion, mes impressions, mes vues et entrevues. Subjectives inévitablement, mais sincères aussi.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires dans les billets, ils seront toujours les bienvenus !

Ye Lili

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le voyage pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain. (Roland Dorgelès)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Curieuse Voyageuse

Je vous parlais en septembre dernier d’une lecture que j’avais beaucoup appréciée, Le Maître a de plus en plus d’humour de Mo Yan. J’avais beaucoup aimé ce livre, le premier de Mo Yan que je lisais. Je suis donc passée à un de ses livres un peu plus épais, Le pays de l’alcool. Et j’ai beaucoup moins aimé… Si l’histoire est intéressante, avec un thème original et traité de manière également originale avec deux narrations en parallèle, je l’ai trouvé long long long.

Lire la suite »Le pays de l’alcool de Mo Yan : un roman décevant sur le cannibalisme

Le prophète – Khalil Gibran

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Khalil Gibran nous invite à un voyage au coeur de l’humanité où la religion n’est pas forcément le meilleur moyen de trouver le bonheur et l’harmonie.

Lire la suite »Le prophète – Khalil Gibran

Littérature angolaise : Le marchand de passés de José Eduardo Agualusa

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Dans la catégorie littérature africaine, partons à la découverte de la Littérature angolaise avec un roman de José Eduardo Agualusa : Le marchand de passés … Un livre aux airs de labyrinthe entre rêve, identité, usurpation, imposture…

Lire la suite »Littérature angolaise : Le marchand de passés de José Eduardo Agualusa

Naufrages d’Akira Yoshimura ; conte sombre et cruel sur un Japon primitif (Litterature japonaise)

yoshimuranaufragesNaufrages est un roman japonais d’Akira Yoshimura ; un conte sombre et cruel sur un Japon primitif. Cette histoire raconte la vie dure de la communauté d’un petit village isolé, qui s’efforce de survivre en espérant le naufrage de  bateaux, dont les cargaisons permettront aux villageois de mieux affronter la violence de leur quotidien… La littérature japonais nous livre nombre de chefs d’oeuvre. Naufrages compte parmi eux!

Le parasite de Georges Lafontaine (Littérature québecoise)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Dans une petite ville québécoise, un architecte riche et adulé subit un grave accident qui le laisse totalement paralysé mais il entend ce que l’on dit autour de lui e il ne veut surtout pas qu’on le débranche, il veut encore vivre  avec sa femme adorée. Il nous emmène alors dans une histoire étrange, fantastique et romanesque.

 

Lire la suite »Le parasite de Georges Lafontaine (Littérature québecoise)

L’autobus d’Eugenia Almeida ; voyage dans l’Argentine profonde (Littérature argentine)

Avec Eugenia Almeida, c’est un voyage au fond de l’Argentine profonde que nous effectuons pour jeter un oeil sur ces populations démunies quand elles étaient à la merci de l’une des diverses juntes militaires qui a sévit dans le pays. Ces populations laissées dans l’ignorance la plus totale alors que des exactions sont commises dans les environs immédiats de leur village. Un premier roman tout en finesse mais qui dénonce sans retenue le comportement des dictateurs.

Tijuana City Blues de Gabriel Trujillo Muñoz (Littérature mexicaine)

tijuana city bluesLes Allusifs lancent une jolie (mais un peu chère) collection au nom évocateur : 3/4 polar. Avec pour le moment de tout petits volumes, des opuscules minuscules. Et c’est Gabriel Trujillo Muñoz qui ouvre le bal avec Tijuana City Blues, pour prolonger l’actualité mexicaine en cette année où la littérature de ce pays est à l’honneur.

Un tout petit polar donc, presqu’une nouvelle. Enfin, 3/4 polar comme le dit l’éditeur, car bien évidemment le fil de l’intrigue est ténu et ne sert qu’à nous guider le temps de ce petit voyage.

Lire la suite »Tijuana City Blues de Gabriel Trujillo Muñoz (Littérature mexicaine)

Les armées – Evelio Rosero (Littérature colombienne)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Le professeur Ismael, l’âge venu, n’a pas perdu son désir… Lire la suite »Les armées – Evelio Rosero (Littérature colombienne)

Miso soup de Murakami Ryu : Tokyo by night (Litterature japonaise)

Il était une fois une passion des mots, de tous les mots, ces petites lettres qui, ordonnées au gré de l'inspiration, ont formé une des plus belles inventions de l'Humanité: l'Ecriture. Il était une fois un amour des chats, une fascination pour ce petit animal domestique tout en charmes et mystères. Il était une fois une inclination pour le thé, breuvage de délicates feuilles venues des montagnes d'Asie, un breuvage qui se déguste dans la sérénité d'un moment privilégié. Il était une fois une envie de faire partager et de coucher sur un cyber-espace lectures, écrits, clins d'oeil et réactions.....Chatperlipopette!!!

____________________________________________________________________________________________________________________
http://chatperlipopette.blogspot.com/

Miso soup de Murakami Ryu (Litterature japonaise) c’est une vision… Lire la suite »Miso soup de Murakami Ryu : Tokyo by night (Litterature japonaise)

L’Algérie à travers ses écrivains : La littérature, la face ensoleillée de l’Algérie

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

La littérature, la face ensoleillée de l’Algérie… Quel bonheur après avoir rencontré tant de difficultés au Maroc pour rassembler quelques lectures suffisamment intéressantes pour satisfaire votre exigence littéraire, d’entrer en Algérie, riche terre de littérature, et de pouvoir réunir dans un même sujet trois grandes dames des lettres algériennes, tout d’abord, l’immense Taos Amrouche que j’ai découverte au hasard d’une vente de livres d’occasion, qui avait hélas toutes les tares pour être condamnée aux oubliettes de l’obscurantisme, elle est francophone, chrétienne, née en exil, en Tunisie, et de plus Kabyle. Comment avec un tel profil passer à la postérité qui aurait dû être la sienne dans un pays aussi peu ouvert et tolérant ?

Lire la suite »L’Algérie à travers ses écrivains : La littérature, la face ensoleillée de l’Algérie

L’invité de Bilgesu Erenus : Etranger en son propre pays

Un « gastarbeiter », c’est en allemand un « travailleur invité », un travailleur immigré. C’est le cas de Musa, « invité » turc à venir travailler dans une usine allemande pendant plusieurs années avant de rentrer au village. L’occasion de prendre conscience d’un double déracinement, d’une dépossession complète d’identité. Musa a dû se faire une place en Allemagne, il n’a désormais plus la sienne en Turquie. Alors il va falloir apprendre et réapprendre, se faire comprendre et surtout, se faire accepter.Lire la suite »L’invité de Bilgesu Erenus : Etranger en son propre pays

D’autres couleurs d’Orhan Pamuk (Littérature turque)

Marcheur de l'Europe réfugié au Luxembourg. Une volonté de mettre en réseau un ensemble d'initiatives auxquelles l'histoire confère un sens commun, une cohérence et ouvre droit à une interprétation commune. Des étapes, des rencontres, des impressions, des confessions...

Plus d’une centaine de milliers de kilomètres par an à travers l’Europe. Plus d’une vingtaine d’années à ce rythme. Et le temps venu d’en proposer le parcours. Mémoire individuelle. Mémoire partagée avec des habitants inconnus, rapidement connus, et parfois des amis. Lieux de mémoire dont on nous impose la lecture. Lieux intimes dont la mémoire est simplement recouverte d’une gaze. Plus d’une vingtaine d’années de mémoire.
______________________________________________

Un autre livre sur ma table. Il est venu s’intercaler… Lire la suite »D’autres couleurs d’Orhan Pamuk (Littérature turque)

Le puits – Augusto Céspedès (Littérature bolivienne)

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Pendant la guerre du Chaco, Augusto Céspedès a rédigé un recueil de nouvelles dont est tirée ce micro livre qui raconte comment une petite troupe de sapeurs creuse un puits qui ne verra jamais une goutte d’eau mais qui fut cependant l’objet d’un âpre combat. Un petit bijoux de littérature et de livre.

Lire la suite »Le puits – Augusto Céspedès (Littérature bolivienne)

Nouveaux indiens de Jocelyn Bonnerave

nouveauxindiens1Nouveaux Indiens est une enquête qui change d’objet en cours de route. Sur fond de campagne présidentielle, un anthropologue français venu aux États-Unis étudier la vie de quelques musiciens est conduit à sortir de sa réserve scientifique lorsqu’il met au jour les turpitudes d’une drôle de bande : de jeunes artistes, des intellectuels bien en place, un chirurgien, et une clocharde qui porte au cou de jolies pierres d’ambre. On croisera aussi une violoncelliste un peu magicienne, un vieux bouddhiste irrépressiblement gourmand. Le Nouveau Monde a-t-il tant changé depuis les sauvages de la Renaissance ?

Les verts champs de moutarde de l’Afghanistan – Harry Mathews

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde.
"La littérature pour passion, le sport pour engagement"
De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Harry Mathews, écrivain américain francophile, époux de l’écrivain Maire Chaix et membre de l’Oulipo, raconte le long périple d’un évadé qui traverse de vastes régions avant d’aboutir en Afghanistan qu’il quitte pour l’Italie puis l’Inde, Tanger et encore l’Italie puis la France. Un récit à la mode oulipienne, Ubu sur les routes du monde, rocambolesque, farfelu … à réserver aux amateurs de formes littéraires novatrices.Lire la suite »Les verts champs de moutarde de l’Afghanistan – Harry Mathews

  1. Home
  2. /
  3. Littératures du monde