IDEOZ Voyages > TRIBUNE

TRIBUNE

Expatriation en Roumanie : pourquoi et comment c’est arrivé…

michelroumanieroumanieJ’ai découvert la Roumanie en 1993. Lorsque j’ai rencontré ma future épouse, Lucia, à Bucarest, je n’avais pas encore la moindre idée de ce que ce pays allait représenter pour moi. Mais en juillet de l’année suivante, lorsque j’ai fait le voyage en voiture (Charleroi – Bucarest) ,traversant le pays depuis la frontière hongroise de Gyula , les monts Apuseni (Brad, Deva) , la vallée de l’Olt , via Sibiu , Rimnicu Vilcea , j’ai ressenti immédiatement le coup de foudre pour ces paysages splendides avec ces montagnes interminables, ces vallées pittoresques , ces habitants si chaleureux…

Lire la suite »Expatriation en Roumanie : pourquoi et comment c’est arrivé…

Vie en Inde – La marche vers l’Inde

indeMarcher! Sans but précis, vers des destinations inconnues! Marcher sans savoir si le prochain tournant cache une montée abrupte ou une descente vertigineuse. Marcher sans savoir si nos pieds s’accommoderont aux petits sentiers bien sculptes de la route! Marcher pour découvrir pour voir pour sentir! Marcher sur de longue distance pour être surpris par des paysages des plus impressionnants les uns que les autres.

Lire la suite »Vie en Inde – La marche vers l’Inde

Kodomo no hi

Kodomo no hi ; la fête des petits garçons au Japon

Tous les 5 mai, les japonais célèbrent le KODOMO NO HI, (littéralement : la fête des enfants), la fête des garçons ! Le 5 mai clôt cette fameuse semaine dorée, la “Golden Week” qui pour de nombreux japonais est une semaine rare car ils sont en congé ! Le 5 mai est donc le dernier jour férié de mai et un jour tout spécial pour les petits garçons japonais.

Découvrir l’Inde hindouiste : Les sâdhus, les saints errants en Inde

Partons à la découverte de l’Inde hindouiste, un Inde étrange et mystique où le divin est un peu partout… Rencontre avec les sâdhus, des errants considérés comme de véritables saints.

Selon Wikipedia : Les hindouistes considèrent que le but ultime de toute vie est la moksha, la libération de l’illusion (mâyâ), l’arrêt du cycle des renaissances et la dissolution dans le divin, la fusion avec la conscience cosmique. Cet objectif est rarement atteint au cours de la vie présente. Le sâdhu (du sanskrit साधु sādhu, « homme de bien, saint homme ») choisit de vivre une vie de sainteté pour accélérer ce processus, pour le réaliser à l’issue de cette vie. Les sâdhu sont présents en Inde depuis plusieurs milliers d’années, peut-être depuis la préhistoire, où leur rôle s’apparentait de celui d’un chaman.

Voyage Chine – Sur les routes de l’Himalaya : Partager c’est quoi ?

Partons au cours de ce voyage en Chine sur les routes de l’Himalaya…  Ce matin, lever tardif…. alors je saute le petit déjeuner pris à ma coffee-shop habituelle, pour un café à  la terrasse de la « Rotonde » Boulevard Montparnasse, juste en face de chez moi. Lieu mythique d’écrivains et de peintres d’une autre époque, ex cantine de mon mari Marcel Jullian. D’ailleurs, sa  photo est  toujours accrochée à côté d’autres célébrités. J’ai emmené avec moi, à  la volée, un des livres achetés hier : « Le livre d’un homme seul » de Gao Xingjian (Prix Nobel de littérature).

Lire la suite »Voyage Chine – Sur les routes de l’Himalaya : Partager c’est quoi ?

Tolerance begins at home

A l’heure où la polémique fait rage aux Etats-Unis concernant la construction d’une mosquée sur « ground Zero » et la proposition d’un pasteur évangéliste de brûler le coran, à l’heure où l’on peut lire sur des pancartes brandies par un groupe d’avocats musulmans pakistanais (International Herald Tribune), « Talking harmony, acting racist » « Who is exremist : racist american or victim musulman » etc etc…