2 523 vues

Manger à Prague : quels établissements et spécialités privilégier?

1




Ou manger a Prague pas cher et des mets de bonne qualité? Dans quel type de restaurant vaut-il mieux manger à Prague ?

Prague, conformément à son statut de capitale tchèque et de ville très touristique, compte un grand nombre d’établissements qui se classent en plusieurs catégories. Les cuisines du monde y sont donc représentées, mais de manière encore assez discrète par rapport à des villes comme Paris, Berlin ou Londres.

Si certains restaurants ont tendance à ressembler à des “attrape touristes” où quelques arnaques sont recensées, la majorité restent respectables a fortiori quand on s’éloigne un peu des zones les plus touristiques de Prague à l’instar de la place de la vieille ville, les environs du château et le coeur de Mala Strana. C’est d’ailleurs une recommandation élémentaire valable pour la plupart des grandes villes et capitales, car la qualité n’est pas toujours au rendez-vous dans des restaurants bondés de touristes où l’on pratique une cuisine et un service à la chaîne, sans toujours pouvoir préparer les plats au moment avec des produits frais et bons.

Le choix que propose désormais Prague en terme de types de cuisines devrait contenter la majorité des voyageurs, d’autant que depuis quelques années, on trouve même des restaurants asiatiques qui étaient très rares. Logiquement les brasseries, tavernes et restaurants de cuisine tchèque traditionnelle dominent partout dans la ville, mais on compte aussi un grand nombre de restaurants de cuisine italienne et de pizzerias très présentes surtout dans la vieille ville et Mala Strana.

Ou manger a Prague?

Il existe plusieurs catégories d’établissements en République Tchèque et à Prague. Tous sont satisfaisants mais le niveau de service varie forcément selon la catégorie et le type de plats qui vous sera servi est également différent. Quelle catégorie retenir pour trouver de bons restaurants a Prague?

  • Pivnice ou Hospoda : Brasserie traditionnelle qui permet à la fois de découvrir les excellentes bières tchèques (il y en aurait plus de 350!), mais aussi les spécialités de la cuisine tchèque traditionnelle. On y mange des repas chaud servis à toute heure. L’avantage est les prix assez attractifs, mais le revers est bien leur forte fréquentation par les touristes comme par les tchèques.
  • Hostinec : correspond à l’auberge ou à  la taverne. Les hostinecs se caractérisent par une très bonne ambiance, conviviale, un accueil en général agréable mais souvent un service très rapide. Les prix sont très accessibles et les plats sont ceux de la cuisine tchèque traditionnelle comme dans la brasserie.
  • Restaurace : c’est l’établissement classique, plus proche du terme restaurant tout simplement. Il est possible de le comparer avec le restaurant à la française. Il existe toutes sortes de cuisines du monde (et beaucoup de cuisine italienne) désormais à Prague depuis que la ville s’est imposée comme une destination phare en Europe. On peut donc même trouver depuis quelques années des restaurants de cuisine asiatique, chinoise, thai ou japonaise.  Théoriquement, les restaurants offrent le service et le niveau de cuisine le meilleur, mais ce n’est plus une évidence depuis que la course au pourboire transforme le comportement des serveurs.
  • Cafe ou Kavarna : Sorte de salon de thé/café avec la possibilité d’acheter des pâtisseries.

Restaurants recommandés à Prague

Voici quelques suggestions de restaurants à Prague qui sont recommandés et classés par type de cuisine :

picto attentionPour éviter les mauvaises surprises, n’oubliez pas de prendre connaissance des us et coutumes dans les restaurants à Prague.

Et pour en savoir plus sur les arnaques constatées dans les restaurants à Prague :

 

La cuisine tchèque à Prague

Tout d’abord, un avertissement s’impose : la cuisine tchèque n’est pas réputée pour son côté diététique. Si vous êtes au régime, la cuisine tchèque peut apparaître assez indigeste et très roborative.  En général, les plats sont assez lourds et copieux, considérés souvent comme « gras » donc pas forcément raffinés ni recommandés à ceux qui auraient des soucis de cholestérol. Ne commandez pas trop de plats même si vous avez très faim, car vous pourriez être rassasié dès le premier plat. Notez qu’il faut commander les accompagnements séparément (sauf pour les Knedlky), donc ils sont rarement compris dans le prix d’un plat. Pour la plupart des plats tchèques, le poids de viande est aussi mentionné pour que vous connaissiez la taille de votre portion.

manger a prague

Que manger à Prague?

Voici la question que vous vous posez probablement … Cet article sur la cuisine tchèque à Prague devrait vous aider à faire votre choix parmi les spécialités culinaires tchèques les plus typiques.

Les Tchèques débutent en général leur repas par une soupe. Ils poursuivent plutôt par de la viande de porc notamment, ou du poisson d’eau douce comme la carpe et éventuellement la spécialité du fromage pané nommée smazeny syr. Les plats s’inspirent de la cuisine autrichienne et hongroise, mais il y a des spécialités tchèques à ne pas manquer même si l’un des plats les plus courants reste le goulash avec des Knedlky, sortes de quenelles de pommes de terre qui ressemblent à des tranches de pain blanc.

Budget pour manger à Prague

Dans les restaurants tchèques, le midi, on trouve souvent une formule menu autour de 5-6€ avec soupe et plat et/ou boisson. En revanche, le soir, les restaurants ne proposent que les plats à la carte. Le coût de la vie à Prague reste attractif pour les européens de l’ouest ; comptez à partir de 4-5€ l’entrée, 6-8€ le plat (plutôt 10€ pour les plats de viande) et 3-4€ le dessert. On trouve de la bière à petit prix autour de 2€ les 500ml au restaurant.

Vous préparez votre voyage en République tchèque?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur Prague ou les brochures officielles gratuites de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la République tchèque vous répondent!




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.