186 vues

Sur les routes des vins en Europe ; 5 coups de coeur pour une évasion automnale

0

Le blues de la rentrée vous a déjà gagné et ne vous donne qu’une envie : repartir pour quelques jours ou plus longtemps (idéalement)?  Vous avez bien raison et les idées ne manquent pas pour s’évader et profiter des beaux jours de la fin de l’été et du début de l’automne…  Que diriez-vous donc de partir à la découverte de quelques unes des plus belles routes des vins d’Europe?

Alors que les vendanges débutent parfois dès le mois d’août à la faveur des chaleurs caniculaires, les routes des vins sont déjà en pleine effervescence. Quels que soient la région ou le pays choisis, les vignobles réserveront bientôt leurs paysages polychromatiques, versatiles et émouvants, changeant de couleurs au gré de la météo et de la luminosité jour après jour pour ressembler à un tableau impressionniste avant leur mise en sommeil pour l’hiver et leur renaissance au printemps. L’automne est donc la meilleure saison pour apprécier la variété des paysages et des expériences autour du vin, y compris quand on n’est pas un expert en oenologie. Après l’activité intensive des travailleurs qui récoltent péniblement et avec la plus grande attention les précieux grains, après toutes les tâches de portage, de coupe et de sélection des grappes, c’est dans les caves que l’essentiel va se jouer.

Un vin ressemblerait presque à miracle de la terre, si on ne se souvenait pas du travail minutieux de la fabrication du vin, qui s’opère pendant des mois, depuis les diverses fermentations, la macération et l’écoulage, jusqu’à l’élevage, l’assemblage et l’embouteillage.  Visiter un domaine, pénétrer dans les entrailles de son caveau pour en décrypter quelques secrets d’élaboration, s’immerger dans ce milieu si protégé et enraciné dans des traditions, rappelle ce qui donne tout son sens au vin. Les vignobles sont donc des sources d’émotions pour le voyageur curieux. Le breuvage devient une sorte d’alchimie ; le produit d’une rencontre unique avec un Maître de chai qui par sa science, son inspiration et son intuition va donner naissance aux vins qu’on aime tant siroter. Pendant ce temps, les caveaux abritent les crus des années précédentes, prêts à la dégustation. 

Aimer le vin et aimer en boire pourrait sembler une condition élémentaire pour ce type de voyage sur les routes des vins d’Europe. Pour preuve, l’oenotourisme est en plein développement en France et dans de nombreux pays européens et son potentiel est immense. Mais aussi étrange que cela puisse vous paraître, on peut aussi explorer les routes des vins pour le plaisir des balades dans les vignes, sur les sentiers bordant les vignobles et les rencontres avec les amoureux qui font vivre les domaines et aiment à partager leur passion et leur nectar.  Quels sont donc nos coups de coeur des routes des vins d’Europe pour changer un peu des classiques Bordeaux, Médoc, Bourgogne ou Champagne?

Grappes de raisins vignobles d'Alsace


Sur la route des plus beaux villages de la route des vins d’Alsace


Parmi les plus belles routes des vins en France, l’Alsace figure pour moi sur la première place du podium.  Depuis 1953, date de son inauguration, la route des vins d’Alsace a attiré des millions de visiteurs, alors que ses breuvages semblent plus confidentiels qu’un Bordeaux ou un Bourgogne. Très vite on comprend pourquoi. On a l’impression d’être dans un monde à part ; à la fois proche des images de carte postale représentant l’Alsace et de façon paradoxale, un espace assez éloigné des clichés. 

Vignobles sur la route des vins d'Alsace

Certes, je reconnais mon prisme personnel vers l’Est qui m’oriente toujours vers ces horizons, mais mon expérience sur la route des vins d’Alsace a largement dépassé mes espérances. Tout d’abord,  sa taille relativement limitée entre Marlenheim et Thann sur 170 km permet de découvrir facilement les facettes des vignobles et des 1000 producteurs qui s’y concentrent.  Elle s’étire depuis le pied des Vosges et traverse vals et coteaux pour définir ce terroir qui fait la fierté de l’Alsace, en tant que terre de vins et de gastronomie traditionnelles. Ses châteaux, ses villages fortifiés et ses villages typiques avec leurs belles maisons à colombages entretenues avec soin et d’une propreté irréprochable, incarnent l’attractivité historique et tout l’attachement des Alsaciens aux traditions et à leur culture jusque dans l’architecture. Contrairement à l’impression de calme qui s’en dégage, il s’y déroule de nombreux événements populaires en lien avec le vin et les cépages.  

Environs de Ribeauville en Alsace

Environs de Ribeauville en Alsace – Photo : jolisoleil / js-winetours

Les fêtes du vin dans les villages alsaciens, les foires du vin, les marathons, les bals populaires, les portes ouvertes des caves ; tout contribue à déguster et appréhender tout ce que les vins alsaciens apportent à cette région déjà richement dotée de spécialités culinaires.  Bien que les vins d’Alsace soient diffusés en quantités très limitées sur le marché, leur caractère et leurs spécificités ont su faire toute la différence pour les palais amateurs ou désireux de s’initier aux secrets des vins. Vous pouvez donc faire de la route des vins votre prochain WE romantique en Alsace, à moins que vous l’envisagiez au cours d’un plus long séjour en prenant Strasbourg comme point de chute, ce qui vous permettra d’apprécier la beauté de la capitale alsacienne.

Si vous recherchez une animation plus nocturne, un hôtel à Strasbourg sera le meilleur choix, alors que les voyageurs à la recherche de tranquillité apprécieront l’authenticité des villages de  Riquewihr, l’un des plus beaux villages de France, Obernau, Ribeauvillé,  Eguisheim et Thann. Sans oublier l’incontournable Colmar baignée par ses canaux ; superbe en toutes saisons et plus encore peut-être à l’approche des fêtes de fin d’année, quand l’ambiance des marchés de Noël cultive une certaine magie.

Carte de la route des vins d'Alsace Vignobles alsaciens

 


Les vins du Rhin ; une des voies de l’Allemagne romantique


A 2 heures à peine de Strasbourg, une autre terre viticole emblématique s’offre à vous du côté de la Rhénanie Palatinat.  La route des vins du Rhin entre clochers et citadelles, nous amène dans les paysages magnifiques du Rheingau. Parsemée de vallons et de coteaux, cette région rhénane doit aussi son prestige à ses châteaux perchés sur leurs éperons et même sur le fleuve comme le château de Pfalzgrafenstein, à des villages de caractère, pleins de charme et encore très authentiques malgré leur attractivité touristique. 

Village dans la vallée du Rhin supérieur

Délimitée au sud par Bingen et Rüdesheim et au nord par Remagen, cette terre est aussi celle d’un fleuve entouré de légendes et estampillé par les voyageurs comme voyage romantique !  Souvent, on songe spontanément à la belle Loreleil, qui grâce à Wagner, suscite la curiosité de nombreux touristes du monde entier, à l’instar de la Petite Sirène de Copenhague. Mais  cette vallée où les Romains cultivaient déjà les vignes il y a 2000 ans, recèle parmi ses trésors naturels des coteaux de schiste. Sur leurs douces pentes inclinées vers le fleuve, poussent  généreusement les vignes de Müller-Thurgau, de Pinot noir, et de Riesling qui régaleront les palais des gourmands.

Maisons à colombage à Braubach sur le bord du rhin

Que vous choisissiez l’exploration des sentiers à pied et à vélo le long de voies cyclables de rêve, la voiture pour aller de village en village ou la croisière sur le Rhin romantique, idéale en automne quand les paysages se parent des couleurs mordorées, oranges et jaunes, vous aimerez cette route allemande du Vin. A la fin du mois de septembre, les fêtes de Boppard, ville réputée pour posséder le meilleur Riesling du Bapparder hamm, révèle l’ambiance propre au Rheingau sous l’influence de l’automne. 

Pour en savoir plus, consultez le site de l’office du tourisme de Boppard am Rhein

château de  Pfalzgrafenstein

Sur le Rhin, le château de Pfalzgrafenstein


La Wachau, bénie des Dieux et du Roi Danube


Si vous préférez une escapade autrichienne plutôt qu’une exploration rhénane, les vignes en terrasse de la vallée de la Wachau sur les bords du Danube racontent surtout des histoires de famille, autour des vendanges et de l’élaboration des crus de Riesling. La protection de l’Unesco et l’abbaye de Melk, chef d’oeuvre baroque, la proximité de Vienne à moins de 100 km, en garantissent toute l’année l’attractivité touristique en raison de la concentration remarquable d’édifices baroques, d’art gothique et roman. Mais ce qui touche ici au-delà de la beauté des paysages, ce sont les gens. Travailleurs, sensibles à l’esprit de famille et attachés aux traditions et à la préservation des liens entre toutes les générations.

carte de la vallée de la wachau en autricheLe relief de Basse Autriche et du Mostviertel, célèbre pour sa route du Poiré,  conditionne l’organise des petites parcelles, que presque tous les habitants travaillent pour produire leur vin du quotidien et le Riesling à l’équilibre subtil, qui sera diffusé dans toute l’Autriche et à l’exportation. Hormis les environs de Vienne, la vallée de la Wachau est avec ses 1300 ha la plus petite région viticole d’Autriche, mais à mon sens la plus belle. Sa verdoyance inspire un apaisement quasi immédiat à peine rompu par quelques caprices du Donau, ce Danube, tirant vers le vert bien plus que vers le bleu vanté par Strauss.

La qualité est privilégiée à la quantité, ce qui explique que le Riesling autrichien ne soit pas le vin le plus populaire d’Europe centrale.  Presque toutes les familles sont mobilisées et les bras apprennent la dureté du travail avant même d’apprendre à parler! 

De génération en génération, on se transmet l’art de la viticulture et de l’oenologie jusque dans le choix des prénoms … Dès les premiers jours de septembre ou parfois avant selon la météo, on jauge la teneur en sucre qui décide du début des vendanges, on use des sécateurs pour récolter les grappes dès le plus jeune âge. Chacun pioche sa passion dans les valeurs ancestrales qui constituent les racines et une fierté toute particulière. 

Vue sur Durnstein et la Danube vignes de la vallée de la Wachau

A Dürnstein, comme dans toute la vallée de la Wachau et la vallée de Spitz, on ne plaisante pas avec les traditions et la ville est le centre névralgique des festivités vigneronnes. La fin des vendanges donne lieu à des messes. Les prières visent à protéger les tonneaux remplis du vin qu’on boira l’année suivante.

Vous imaginiez les Autrichiens en buveurs de bière invétérés? Détrompez vous! Tous les débuts de repas lors des vendanges débutent par une prière suivie par la dégustation du vin. Dans la Wachau, on boit du vin pour les grandes occasions et les dimanches pour remercier le Seigneur et Saint Urbain, le saint patron des Vignerons de leur protection. La dégustation est aussi gastronomique que symbolique.

Durnstein village dominé par les ruines du chateau sur le bord du danube dans la Wachau en Autriche

Dürnstein, village viticole dominé par le château en ruines, dans la vallée de la Wachau au bord du Danube

Dans cette terre très catholique, vin et religion restent indissociables. L’offrande des vignes à travers une grappe géante et l’abondance de la récolte sont célébrés avec des dons faits par les habitants dans les grands tonneaux présents dans les églises lors des messes dominicales.  Tout le monde se met sur son trente et un. En habits traditionnels autrichiens, dirndl pour les dames, culottes, vestes élégantes et chapeaux à plumes pour les messieurs, les gens défilent aux sons des fanfares jouant des musiques typiques.  Une ambiance conviviale et empreinte de folklore.

Pour achever de vous convaincre : le site de l’office du tourisme d’Autriche évoque les attractions de la région de Basse Autriche, le berceau de l’Autriche


Se mettre au vert sur les bords du lac Balaton


Quand on dit vins hongrois, le premier nom qui vient à l’esprit est celui de Tokay. Dans cette région à l’est de Budapest  à 2h de la capitale, on élabore le “roi des vins” de Hongrie, la pourriture Noble, le Tokay Aszu et d’autres breuvages dignes d’intérêt. Mais la Hongrie viticole ne se limite pas à cette terre précieuse. A l’ouest de la Danubie, le lac Balaton a été gâté par les bonnes fées.

vins du lac Balaton

La mer intérieure de Hongrie permet de conjuguer vacances actives à vélo, à la voile et à pied,  et moments de villégiature, tournés vers le bien-être et la santé. Dans l’un des thermes et des stations qui font la réputation de cette zone occidentale autour de Balatonfüred, Hévíz ou Zalakaros dont les vertus médicinales sont reconnues depuis des siècles, vous pourrez prendre le temps de vous recentrer sur vous. Votre corps saura rapidement vous dire merci, tant les eaux thermales, les saunas et hammams ont un effet ressourçant y compris sur l’esprit.

veszprem lac balaton hongrie

Bien sûr, les vacances culturelles et détente seront au rendez-vous et les étapes de Veszprem, Keszthely et Siofok, les jolies collines de Badacsony figureront parmi vos incontournables pour apprécier la variété du lac Balaton  … Ne manquez pas les geysers de la péninsule de Tihany et les plages de Gyenesdiás,  de Keszthely  ou de Siófok, où l’on peut apprécier en mode farniente les derniers rayons de soleil de l’été!

vignes de balaton vins de badacsony

les vignes dans la région des vins de Badacsony

En vous basant sur les bords du lac Balaton, rien ne vous empêche de faire une visite express mais non moins intéressante de Budapest dans la journée (pourquoi pas en compagnie d’un guide pour mieux voir l’essentiel et prendre vos repères). On rejoint la capitale hongroise en une petite heure par l’autoroute. Il serait dommage de se priver d’une telle escapade, même si le charme de Balaton, c’est de flâner dans la campagne lacustre!

» Découvrez les plus beaux sites et activités du lac Balaton


Cinque Terre,  de la dureté naît la rareté dans le Levante


L’héritage des Romains depuis l’Antiquité et les faveurs d’un climat clément font de l’Italie l’un des pays disposant du plus grand nombre de routes des vins en Europe (avec la France). Le choix aurait pu s’avérer compliqué et pourtant, il a été évident.  En Ligurie, les 5 Terres et le golfe des Poètes constituent ce qu’on appelle la “Riviera italienne”.

cinque terre

carte villages cinque terre

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, composées des cinq villages de Monterosso, Manarola, Corniglia, Vernazza et Riomaggiore, les Cinque Terre ressembleraient à s’y méprendre à un petit paradis sur terre et cultivent les impressions poétiques. Pourtant, la rudesse des travaux agricoles et viticoles et les caprices de la mer rappellent que les ressources naturelles se méritent et exigent un dur labeur.

Dans ses petits villages multicolores, dont les petits ports condensent l’essentiel de l’activité, tout n’est en apparence que dolce vita en leur coeur historique. Seuls les nombreux touristes à la belle saison viennent perturber un art de vivre dans les autochtones sont très fiers. La mer Tyrrhénienne aux eaux turquoises et translucide  façonne l’héritage de la terre. Elle creuse les roches du littoral et définit des criques préservées, elle se donne aux voyageurs le temps d’une baignade ou d’une balade en bateau et offre aux habitants – pour beaucoup des pêcheurs, – des ressources exceptionnelles.

Vignes en terrasse sur la corniche de Corniglia

Vignes en terrasse sur la corniche de Corniglia – Photo : Jérôme Deck (Flickr)

Entre septembre et octobre, les vendanges transforment la physionomie des terres et mettent à l’épreuve les bras et les dos des volontaires, puisque les autochtones s’affairent sur les pentes escarpées et rocheuses où l’on effectue encore la récolte à la main ! Les vendangeurs portent sur leur dos et gravissent les pentes sans flancher pendant des heures malgré la chaleur parfois accablante ou le vent violent. 

L’attraction est garantie par un petit train à crémaillère qui transporte quelques personnes, les outils et les récoltes le long d’un rail à crémaillère. D’ailleurs, c’est le seul moyen d’accéder aux vignes en terrasses et chaque descente vertigineuse soumet les travailleurs aux impressions des montagnes russes, ce qui rend l’épreuve des vendanges encore plus pénible.

Vendanges à Cinque terre rail et petit train

Vendanges à dos d'homme à Cinque terre à Manarola

Un travail de forçat – Photo Adam Kahtavato (flickr)

Mais quel bonheur quand on foule les sentiers des randonnées de Cinque terre dominant la mer, puis quand, au terme d’une longue journée de marche entre pins, figuiers et végétation méditerranéenne, on savoure le produit de la vigne. Selon les goûts, on privilégiera le vin blanc sec qui a ma préférence, ou le  Sciacchetrà. Réputé bien au-delà de la Ligurie, le Sciacchetrà est caractéristique en raison de son aspect liquoreux, sa couleur mordorée due au séchage des grappes et son fort taux d’alcoolisation (18°) issu de plusieurs années de vieillissement   … Même si je n’aime pas forcément son bouquet trop complexe pour moi, je reconnais qu’il est l’aboutissement d’un incroyable travail et rien que pour cette raison, il faut au moins y goûter. Des vins qui n’ont rien à envier à leurs homologues voisins de Toscane et accompagneront les fruits de mer, les poissons frais et autres poulpes ou un simple et généreux plat de pâtes au pesto alla genovese. Une merveille.

Vous l’aurez compris, les routes des vins d’Europe n’attendent plus que vous et le plus dur reste encore de choisir.  Alors, laquelle des routes viticoles aura votre préférence pour votre prochaine escapade automnale?

Article réalisé en partenariat avec Trivago.



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.