Kunas croates

Cout de la vie en Croatie: la vie est-elle chère et quelles dépenses prévoir?

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

kunas monnaie croatie Pièce de 5 lipas cout de la vie croatie

Quel est le coût de la vie en Croatie? Longtemps présenté comme un pays bon marché, la Croatie devient depuis quelques années une destination des plus attractives, où le coût de la vie a fortement augmenté, à la faveur de la crise, notamment, mais aussi de l’attrait que constitue la Croatie auprès des Allemands, autrichiens, italiens ou russes et même auprès des américains.


Le coût de la vie en Croatie n’est pas bon marché  à l’échelle de l’Europe du Sud Est. Toutefois, les prix courants des dépenses des voyageurs en Croatie s’avèrent en moyenne entre 20 et 25% moins chers qu’en France (jusqu’à 30% dans certains secteurs). Le budget moyen à prévoir débute à partir de 30-35€ hors saison pour les plus économes, entre 45-55€ par personne et par jour pour des dépenses standards entre la fin du printemps et septembre.

La destination reste relativement attractive pour les touristes en provenance d’Europe de l’ouest. Sans surprise, elle est beaucoup plus avantageuse hors saison ou même en moyenne saison. A titre d’exemple, les hébergements chez l’habitant débutent à partir de 12-15€ par personne, et s’établissent en été en moyenne autour de 18-22€ et atteignent le double en haute saison, comme les prix d’entrée dans les parcs nationaux très touristiques.

Sommaire


Argent en Croatie

Les Croates sont attachés à leur pays et ont tendance à le promouvoir, quitte à dire que tout est vraiment “bon marché”… C’est aujourd’hui à relativiser, tout d’abord, parce que le tourisme a fait bondir les prix depuis quelques années et ensuite parce que nous ressentons en effet les problèmes du pouvoir d’achat et que du coup, il faut prévoir de plus en plus pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que certains touristes reviennent de Croatie, en estimant que les prix ne sont pas aussi bas que quelques sites de référence le prétendent.

La Kuna, monnaie locale de la Croatie

La monnaie officielle croate est la kuna. Kuna 1 Euro = 7,45 Kunas ; 1 kuna = 100 lipas (environ 0,15€). Si cela peut vous aider, la valeur de la kuna est à peu près celle de notre ancien franc. 7 kunas = 7 francs.

Depuis l’annonce de l’intégration de la Croatie dans l’Union européenne, l’euro est accepté  (à condition que ce soit des billets ou des pièces d’euros et non des centimes), mais sous conditions. Les Croates étant très fiers de leurs kunas ; ils préfèrent parfois perdre une vente que de prendre des euros. Mais vous pourrez néanmoins payer en euro dans certains hôtels de catégorie par exemple ou pour vos achats importants (sinon, vous pourrez demander une conversion en euro pour tout paiement en carte de paiement). La réglementation impose le paiement en kunas pour les visites dans les sites touristiques.

Prévoyez des liquidités. Mais sachez que vous pouvez sans problème retirer de l’argent partout dans les bankomats qui acceptent les Visa contrairement à certains autres pays des Balkans. Vous pouvez payer en carte visa ou autre carte de paiement.

N’oubliez pas que la Croatie n’est pas dans la zone € et que cela entraînera des frais qui peuvent être très significatifs même pour de petites sommes. Dans certains lieux touristiques, les visites ne peuvent se payer qu’en monnaie et non en carte.

» Plus de conseils pour le change en Croatie?


Quel budget prévoir pour une semaine en Croatie par personne?

Sachez que le budget en Croatie varie en fonction de la période de votre séjour. Sans surprise, en très haute saison entre le 15 juillet et le 31 août, les prix sont entre 20 et 30% plus chers pour l’hébergement ou les voitures de location. Sachez aussi que la haute saison s’est allongée du 1er juin au 30 septembre pour les prix des visites de parcs.

En moyenne et surtout basse saison, on peut louer un appartement pour environ 30€ par jour en bord de mer, et louer une voiture de location économique pour 80 à 150€ la semaine. De même,  les activités, les entrées des parcs et les pass touristiques ou les parkings sont moins chers (entre 20 et 30%) ce qui devrait vous convaincre d’éviter juillet et août (à moins de ne pas avoir d’autre choix), pour privilégier le milieu et la fin du printemps ou la fin de l’été.

Oubliez l’illusion d’un pays pauvre où tout est donné ou bon marché ; certes, les difficultés économiques existent en Croatie, les salaires restent bas, le boom du tourisme est malgré tout une magnifique chance pour un pays qui s’est reconstruit rapidement après la pénible épreuve de l’indépendance en 91-92 à l’issue de plusieurs années de guerre.

A moins de partir en Croatie en séjour all inclusive pour moins de 400 € avec des prestations souvent formatées, vous devrez prévoir un budget compris entre 500 et 750€ surtout si vous partez en autotour en haute saison pendant 1 semaine à 10 jours.

picto ampoule

Pour en calculer au mieux votre budget pour vos vacances en Croatie ⇒ Consultez notre article complet sur le budget à prévoir en Croatie

Si vous souhaitez recevoir des conseils personnalisés pour évaluer votre budget en Croatie en fonction de vos habitudes et besoins, consultez ou posez vos questions aux voyageurs sur le forum dédié au coût de la vie en Croatie

Se loger en Croatie selon votre budget

Où loger en Croatie? Il existe une large gamme d’hébergements en Croatie à tous les prix et pour tous types de voyageurs. Sur internet, il y a des offres périodiques d’hôtels ou d’appartements en Croatie jusqu’à -20 à 40% de remise variant en fonction des taux de remplissage insatisfaisants sur les centrales de réservation comme Booking, Hotels.com…

La période du mois de mars est particulièrement intéressante pour réserver, car elle correspond à une période creuse où les hébergeurs rendent encore les réservations accessibles à la nuitée et sans avoir fixé les prix de la haute saison ; donc on trouve des prix avantageux qui ne sont pas ceux appliqués à partir de mai et juin. Les offres de dernière minute sont aussi fréquentes mais souvent accessibles par les seuls sites et non pas sur place, en direct.

Réservez vos hébergements en haute saison pour éviter de perdre trop de temps à chercher et de payer encore plus cher ce qui est en général le cas pour les arrivées en dernière minute pour une courte durée!

Découvrez nos meilleures adresses pour dormir en Croatie : téléchargez notre guide Hébergements en Croatie gratuitement

Petites auberges et pension de famille pour des prix raisonnables (environ 45 – 55€ la chambre double avec salle de bain privative ; éventuellement 35-45€ hors saison), mais ils ne sont pas si nombreux. Le confort est sommaire mais la propreté quasiment garantie, les chambres sont fonctionnelles. Vous trouverez aussi ce genre d’hôtels sur les autoroutes (le prix peut aller jusqu’à 60€ pour deux)…

Hostels (type auberge de jeunesse) : le moins cher est de dormir en dortoir dans une auberge de jeunesse en Croatie ce qui est possible à partir de 10-15€ / jour et par personne, car dès qu’on demande une chambre privative, les prix rejoignent ceux des pensions ou des logements chez l’habitant, et cela reste moins authentique que les “sobe” pour découvrir le pays à moins de rechercher surtout le contact avec d’autres touristes!

Hôtels 3 *** : ce sont les plus courants à cause de l’évolution du marché du tourisme ; la catégorie n’est cependant pas un gage de “confort” maximal. Certains hôtels *** en Croatie peuvent ne pas payer de mine, certains ** peuvent être aussi chers que les ***… Comptez entre 70 et 90€ la chambre double en moyenne hors saison ; (jusqu’à 120 – 150€ en saison dans les zones touristiques et surtout dans les grandes villes comme Dubrovnik, Split, Zadar, Pula, ou les îles ; la capitale est chère car elle compte nombre d’hôtels 4*). Attention, les prix sont parfois encore plus chers dans les régions non touristiques! On trouve sur internet des offres d’hôtels en Croatie jusqu’à -40% de remise en dernière minute ou en anticipant. Les prix divergent d’un site à l’autre!

Dormir chez l’habitant en Croatie est plus qu’un logement, c’est une tradition. Les chambres chez l’habitant sont nommées sobe ; elles sont à prix attractif et permettent un contact avec les locaux un peu plus instructif, même si les Croates ne sont pas toujours faciles d’abord. Comptez de 15 à 20 € par personne et par jour ; jusqu’à 25/30 € avec le petit-déjeuner “traditionnel” en saison selon la destination.

Hors saison, le prix peut baisser jusqu’à 10-12€ par jour et par personne. Le problème des sobe est qu’il n’existe aucune réglementation et que beaucoup de croates partagent en fait leur propre hébergement et n’acceptent plus forcément des touristes pour moins de 3 jours ou pratiquent des surtaxes. Privilégiez les sobe de catégorie 3* et plus, même si elles sont plus chères. Elles sont contraintes par la réglementation et présentent normalement un certain nombre de garanties. Les sobe hors saison peuvent se louer pour une nuit, mais en haute saison, peu de propriétaires acceptent une location de courte durée, même en dernière minute. Généralement un séjour de moins de 4 jours justifie une surtaxe d’au moins 30%.

– En famille, privilégiez les locations de vacances (entre 250€ (hors saison) et 700€ la semaine selon situation, nombre de personnes ; comptez 40 à 60€ par jour en haute saison pour 2, entre 50 et 80€ pour 4 personnes ; 80 à 110€ par jour en saison pour 6 personnes et plus, surtout si vous voulez explorer une région en particulier. Les prix les plus chers sont dans les zones de Zadar, Sibenik et la région de Dubrovnik. Louer un appartement en Croatie est la solution la plus pratique et économique en groupe. Mais louer une maison ou une villa s’avère assez onéreux ; à partir de 140€/ jour dans le meilleur des cas!

Loger à la ferme en agrotourisme permet de manger des spécialités croates régionales typiques à petit prix (environ 10-15€/ repas) en privilégiant la qualité des produits et de dormir dans des chambres au charme rustique à la nuitée. Le coût est d’environ 25-30€ par personne avec petit déjeuner local!

Le camping en Croatie coûte entre 3,5€ pour les 1 * (hors saison) et 7-8€ en pleine saison pour les 2 à 4* (hors services, hors ajouts, comme la tente, la voiture) par personne et par jour selon la saison et la catégorie. Un camping car coûtera entre 15 et 25€ selon le camping. Les bungalows pourront paraître chers, aux alentours de 50 – 60€ par jour. Le coût pour la voiture est aux alentours de 6€ ; 10 à 12€ pour les camping-cars et environ 4 à 6€ par tente.

Petit déjeuner en Croatie :

Les Croates sont très attachés à leur petit-déjeuner d’autant qu’ils mangent souvent très copieusement le matin et peu à midi ; ils mangent ensuite le soir vers 18 ou 19h. C’est le modèle germanique qui domine, avec un petit déjeuner complet et rassasiant, compte tenu de l’influence de la période austro-hongroise et de la présence de nombreux touristes d’Europe centrale. On vous servira en général un petit-déjeuner de type allemand avec charcuterie, petits pains, confiture et beurre, thé, café mais pas forcément le jus d’orange.

En revanche, les agrotourismes restent attachés aux petits-déjeuners traditionnels de chaque région : fromages, jambons secs, saucissons de type kulen, salami, et même un petit verre de rakija pour accompagner le café et du jus de fruit d’églantier (sipak).

Aujourd’hui, le petit déjeuner est de plus en plus proposé en supplément : il faut compter entre 5 et 10€ selon le type d’hébergement ; environ 5 -6€ chez l’habitant, 7-8€ en agrotourisme, et entre 8 et 10€ en hôtel 3*.


Achats alimentaires et du quotidien

Contrairement à ce que pensent beaucoup de voyageurs, il n’est pas toujours si économique de préparer ses repas. L’épicerie a vu ses prix augmenter en raison de la hausse de la TVA sur la nourriture qui passe de 23 à 25%. La seule exception de TVA concerne le lait et le pain.

Achats – épicerie

Parmi les supermarchés présents en Croatie et où les prix sont les plus intéressants, on citera Kaufland, Plodine, Konzum et une petite nouvelle qui progresse rapidement Studenac. En matière de hard discount vous pouvez trouver facilement Lidl, mais les différences de prix entre toutes ces enseignes ne sont pas significatives.

Il est déconseillé d’acheter dans les très grandes surfaces, qui importent presque tout et font donc payer très cher des aliments qui ne sont pas locaux. Le mieux est d’aller dans les petits supermarkets que fréquentent les croates, et dans les épiceries ou les commerces de proximité.

Les prix de la consommation courante sont chers au vu de ce qu’est le niveau de vie. Détrompez vous si vous pensez faire des économies par ce biais, car vous verrez que certains produits sont même plus chers qu’en France sans pour autant être luxueux.

A titre indicatif, le prix de l’eau en bouteille est plus cher qu’en France, il débute à partir de 4 à 6 kn le litre (entre 0,50 et 0,70€). L’eau gazeuse est encore plus chère (environ 1 à 1,5€) mais vous trouverez des prix intéressants dans les magasins Lidl.

Le lait coûte à partir de 5 à 7 hrk le litre soit entre 0,75 et 0,90€. Le fromage blanc coûte autour de 10 kn (1,30€) les 500 ml.  La crème fraîche coûte entre 4 et 5 kn (0,65 à 0,80€) le pot de 200 grammes. le beurre a subi l’envolée mondiale et son coût est autour de 25 kn  la tablette de 250 grammes soit 3,50€. En revanche la maragarine reste très abordable autour de 6-7 hrk, environ 0,90€.

Comptez autour de 12 – 15 kn la douzaine d’oeufs, soit entre 1,80€ et 2€.

Le prix des pâtes en Croatie est entre 5 et 10 kn le paquet de 500 grammes ce qui est la norme de base pour les paquets. Les pâtes de marque comme Barilla sont autour de 8-10 kn le paquet soit 1,30€. Le riz sans marque est autour de 7 kn le kilo soit 0,95€, mais dès qu’il s’agit de riz de marques internationales comme Uncle Benz, on est facilement à 20 kn les 500 grammes et entre 20 et 30 kn pour le kilo de riz pour le risotto (3,50 à 4€).

Le prix du pain en Croatie est plus intéressant qu’en boulangerie forcément. On en trouve autour de 12 kn le kilo, soit un peu moins de 2€. Tout ce qui est chocolat étant importé, les prix en Croatie pour une tablette de chocolat sont plus chers qu’en France ; une tablette de chocolat de marque Lindt coûte 18 kn – 20 kn (3€), mais on trouve quand même des tablettes des marques locales ou des marques de supermarché autour d’1€-1,50.

De même, beaucoup de produits alimentaires en Croatie se vendent à l’unité, un peu comme le modèle allemand, mais les prix ne sont pas plus avantageux. On trouve un yaourt à partir de 3-4 kn l’unité de 150 grammes.

Les prix de la viande sont autour de 35-40 hrk le poulet entier (4,70-5€) et environ autant pour les 500 grammes de filet. Le kilo de viande hachée de boeuf coûte environ 35-40kn  (4,70-5€), tandis que les 4 steacks en burger seront autour de 30 kn (4€) les 500 grammes. On trouve des paquets de Cevapcici autour de 30kn les 10 pièces! Le kilo de filet de porc n’est pas très économique (50 kn le kilo soit dans les 7€).

Compte tenu de la proximité de l’Adriatique, certains poissons issus de la pêche locale s’avèrent assez bon marché par rapport à la France : comptez à partir de 40 kn (5,50€) le kilo pour les poissons pour la soupe ou le barbecue, à partir de 50-60 kn (7-8€) le kilo de calamars et autour de 20 kn (3€) les 400 grammes de rondelles de calamars “à la romaine”.

Concernant les fruits et légumes, privilégiez les petits marchés pour acheter auprès de producteurs. Mais les prix seront un peu moins chers au supermarché : à partir de 3-4 kn la salade (50 cts), 10-12kn le kilo de poivrons et 9-11kn le kilo de tomates.

Pour vous faire une idée des coûts des produits sur Online Konzum : consultez ce comparateur

Konzum vous permet aussi de faire des achats en ligne ou d’être livrés.

Prix des masques faciaux contre le coronavirus

On trouve des masques anti covid dans les pharmacies, et désormais dans les supermarchés comme Konzum, et des masques “tissu” chez Lidl. Le coût de départ est d’environ 4 kn (0,55€) l’unité pour le masque chirurgical à usage unique. La boîte de 10 masques est à 30 HRK (5€). La boîte de 50 masques est à 100 HRK (14€).


Quel est le prix des cigarettes en Croatie? On trouve un paquet de cigarettes de marque comme Marloboro autour de 26-30 kunas (3,5 – 4€). Évitez absolument toutes les marques méconnues, qui auraient des prix beaucoup plus attractifs, beaucoup sont de provenance douteuse.

picto panier

Combien de cartouches de cigarettes peut-on ramener de Croatie?


Quel est le prix de l’alcool au supermarché?

L’alcool en Croatie est assez cher dans les supermarchés, si ce n’est les canettes de bière (environ 60-70 cts). Les bouteilles de vin de table  ou de vins basiques débutent à partir de de 4-5€ avec une franchise sur les bouteilles soit entre 25 et 40 kn.  Les briques de 3L sont plus avantageuses, autour de 40 kn (5,50€), mais il s’agit d’un vrai vin de table (un peu comme la “piquette”). Les vins croates plus qualitatifs coûtent entre 70 et 100 kn la bouteille soit à partir de 11 à 15€ et à partir de 15€ pour les références internationales. Les vins effervescents affichent des prix de départ autour de 60 kn pour les mousseux, cava d’Espagne et prosecco italiens. Le champagne est un produit de luxe rarement vendu dans les supermarchés. Le prix débute aux environs de 22-25€.

Les rakija sont les Brandy et eaux de vie des Balkans ; ce sont les alcools les moins chers et avec la plus large variété (aux prunes, à la poire, à la cerise, à l’abricot, aux herbes, au miel, etc) : ils coûtent à partir de 12€ -14€ la bouteille de L et environ 8-9€ les 50 cl. Les rakija locaux artisanaux ne sont pas forcément moins chers mais leur prix est négociable. Vous vous les procurerez auprès des habitants qui les vendent sur les bords des routes. Vous en trouverez aussi près de tous les sites touristiques vendus par des hommes et des femmes qui continuent à vendre leur petite production. A partir de 8-10€ les 50 cl quand il est vendu dans les bouteilles de plastique par des habitants sur le bord des routes. Attention, parfois cela peut ressembler à du tord boyaux mais pour moi, cela reste un rituel de passage de découvrir les rakija des paysans. Les liqueurs typiques comme le marrasquin Maraschino très apprécié dans la région de Zadar sont vendues à un prix entre 75 et 85 HRK le litre (10-11€). En revanche, au restaurant ou au café, on boit un petit verre de liqueur pour 2€ (2cl) environ et autour de 4-5€ le grand verre.

Le prix des alcools internationaux en Croatie comme Whisky, Bayley, Vodka, Rhum, etc varient selon l’origine et le prestige de la marque. Comptez environ 100 HRK (14€) la bouteille de Jagermeister de 0,70 L et environ 140 HRK (19€) le litre, mais il suffit de prendre une liqueur aux herbes sans marque réputée pour trouver des bouteilles à 50 HRK (7€) les 0,7L. Le Rhum coûte entre 45 – 50 hRK (7€) la bouteille d’un demi litre. L’un des alcools les plus abordables la vodka qu’on trouve aux alentours de 70-80 HRK le litre si l’on se contente d’une marque non connue (10–11€), mais les marques comme Smirnoff ou Absolut sont plutôt autour de 15-17€ (110-125HRK). On trouve des packs pour faire la fête comme le lot “Gin” autour de 300 HRK (42€) les 3 bouteilles. L’absinthe est plus accessible qu’en France : entre 85 et 100 HRK (13-14€) les 0,70 L. Comptez entre 160 et 190 HRK (entre 22 et 24€) pour une bouteille de Whisky Jack Daniels de 0,7L et autres whisky irlandais ; on trouve du Johnny Walker à partir de 120 HRK (16€). Le Gin est l’un des alcools les plus chers entre 180 et 220 HRK (25€) la bouteille.

Alimentation et souvenirs à ramener de Croatie

Il y a pas mal de choses moins chères qu’en France, en Belgique ou en Suisse, n’hésitez pas à vous promener dans un supermarché et éventuellement à ramener des produits intéressants ou locaux.

– Broderies artisanales notamment en Dalmatie et Licitarce, coeurs en pain d’épice de Zagreb

– Certains vins dans la région de Sibenik (attention, les bouteilles sont consignées) ou du varenik de Supetar (Brac) ; les prix en supermarché peuvent sembler assez chers pour le vin 4 à 5€ le moindre vin local au minimum)

– Miels, Travarica, l’eau de vie aux herbes excellente pour digérer, le Prosek, un vin doux qui est servi en apéritif – Comptez environ 10€ le kilo de miel ; 8 à 10€ la bouteille d’eau de vie de 50 cl, 5€ le pot de confiture artisanale, 10€ la petite bouteille d’huile d’olive

– Liqueur digestive Maraschino dans la région de Zadar ainsi que du fromage et de l’huile d’olive de Pag

– le vin Iločki traminac et la šljivovica (eau-de-vie de prunes) de Slavonie

– Fromages et jambon cru fumé de Dalmatie

Ajvar : Si vous aimez le poivron, je vous suggère le ajvar, un condiment à base de poivrons et d’aubergines, très répandu en Croatie (etre 12 et 16 HRK le pot industriel). A titre d’exemple, le tout petit pot (pas fréquent d’ailleurs) coûte entre 2€ et 3€ les 90 gr, alors qu’en Croatie, ce seront au mieux 600 gr!

Paradoxalement, certains prix sont plus élevés hors saison, y compris sur la côte.


Prix des pauses pipi : les toilettes et WC publics en Croatie sont payants

Vous constaterez que de plus en plus de toilettes publiques sont payantes en Croatie. Comptez environ 7 kn – 1€ pour une pause pipi à Dubrovnik ou Split. Il arrive que les cafés fassent aussi payer l’accès à leurs toilettes, quand celles-ci sont privées pour éviter que des personnes ne consommant pas profitent du service.


Budget restauration et boissons : manger et boire

Le prix des repas en Croatie et des petits plaisirs tels que les cafés est nettement moins cher qu’en France surtout pour ce qui est des consommations de type bière (comptez 30 à 50% de réduction voire 80% pour l’alcool fort).

Combien coûtent les consommations au café?

adriagate location voiture en croatie
Les cafés entre 1,30€ et 1€50 selon les lieux, les moments (jour, nuit, terrasse). A Dubrovnik ou sur la Riva de Split, le prix est plutôt autour de 2€. Comptez en moyenne 1,20€. Vous pouvez doubler les prix à Dubrovnik mais rarement un café espresso dépassera les 3€ et les cafés un peu plus élaborés ou cappucinos et équivalents ne dépassent pas 2,50-3,50€!

Une chope de bière (250 ml) : entre 2€ et 2,90€ à la pression ; la bouteille de bière importée dépasse les 2,50€-3€ en bouteille de 33cl ; elle coûte jusqu’à 2,80 – 3,5€ selon la marque dans certains cafés de Dubrovnik. Demandez plutôt de la bière locale à la pression. Le prix est autour de 2,5-3€ les 50 cl.

Une bouteille d’eau minérale (au café) : 1,50€ à 2,5€ pour une petite bouteille ; 4,50€/ Litre

Un verre de vin : à partir de 2 et 2,50€ pour les vins les plus basiques ; un verre de liqueur à 1,50€ – 2,50€ environ (hors discothèque) où le prix est plutôt autour de 5-6€ le verre.

Un soda : entre 2 et 3€ ; jusqu’à 4 euros en terrasse sur certaines îles

Un jus de fruit frais : environ 4,50€, contre 3€ pour un jus de fuit en bouteille

Boulangerie, pâtisserie et glaces

Un pain de 400 à 500 grammes coûte autour de 90 cts – 1€ ou environ 5 kn soit 0,70€ pour un pain autour de 200- 300 grammes ; on en vend dans les boulangeries, mais pas les pâtisseries … Vous pouvez acheter le pain en morceau en fonction de ses besoins. En revanche, on en trouve désormais dans les supermarchés autour de 10-12 kn le kilo soit 1,5€ environ. Le pain est encore souvent fabriqué à la maison, surtout en dehors des villes, donc il peut être cher dans les boulangeries. Les petits pains dans l’esprit des brötchen allemands coûtent environ 40 cts la pièce comme les bretzels autour de 30-50 cts selon leur grosseur.

Une pâtisserie comme le fameux Kremsnite, millefeuille local très apprécié partout en ex Yougoslavie coûte entre 1,5 et 2,5€ ; environ 80cts à 1€ le beignet, les fritule (sorte d’oreillettes ou de beignets) et autres croissants vendus autour de 60 -80 cts.

Une boule de glace à emporter : environ 6-8 HRK soit 0,80 à 1€ et jusqu’à 10-12 HRK à Dubrovnik ; on en trouve dans les lieux moins touristiques à 5 HRK le cornet aux alentours de 50 cts et 50 cts/ boule ; jusqu’à 1€ dans les villes très touristiques. Attention, aujourd’hui, on ne paie pas que le cornet, mais aussi les petits pots en carton. Comme si on pouvait manger une glace à emporter sans support!

Quel est le prix moyen d’un repas au restaurant en Croatie?

Tout dépend évidemment de la catégorie de l’établissement. Il ne vous en coûtera pas plus de 4 à 6€ dans un snack pour manger des spécialités croates sur le pouce tout en étant attablé dans un restaurant rapide. Pour les restaurants classiques, prévoyez en fonction de la localisation et de votre niveau d’exigence culinaire, entre 12 et 17€ sur la base de deux plats (entrée et plat, ou plat et dessert) et jusqu’à 20€ si vous préférez les crustacés ou les poissons supérieurs, mais on peut manger entre 10 et 12€ le menu dans les tables d’hôtes et certains agrotourismes.

Retrouvez le prix moyen détaillé dans les établissements de restauration croate selon le standard

Évitez les restaurants de bord de mer avec des menus multilingues à prix attractif entre 15-20€ avec toutes les spécialités théoriques à manger dans le pays. C’est souvent une mauvaise expérience gustative et une déception sur la qualité du service et des produits souvent de qualité médiocre pour rester dans l’euphémisme. Préférez aller dans une konoba pour apprécier les plats les plus représentatifs de la région que vous visitez.

Consultez cet article pour savoir quel établissement choisir pour bien manger en Croatie (de la cuisine croate) et pour quel budget?

Encore une fois, le budget moyen pour manger au restaurant en Croatie est difficile à définir, car cela dépend du type, du nombre de plats, et de la localisation du restaurant. Si vous mangez au bord de la mer, si vous mangez du poisson, 15-20€ sera le prix de départ…

Dans les restaurants de base, les prix des plats principaux de viande ou de poisson vont de 50 à 130 HRK (7 à 20€). Compter environ 7€ pour des pâtes (hors fruits de mer qui sont à 12€), des riz, des cevapcici (boulettes de viande hachée épicée) et pljekavica (hamburger épicé) aux environs de 6 – 8€

Compter 2 à 4€ pour les soupes et les salades (chou, tomates, par exemple), les entrées (3 à 5€), jusqu’à 8 – 10 € les hors d’oeuvres traditionnels (jambon prsut, fromage…) et même 12€ la salade de poulpe, l’un des plats d’entrée les plus chers!

Compter 10€ – 12€ pour les viandes classiques : cordon bleu, escalope panée, porc en sauce… Plutôt entre 8 et 12€ pour un plat de pâtes en sachant que vous trouverez entre 6 et 8€ les plats basiques de pâtes à la bolognaise ou napolitaine, tandis que les pâtes aux fruits de mer seront autour de 12€ et même jusqu’à 20€ en bord de mer pour des pâtes aux langoustines.

Compter 20€/25€ pour 2 (voire 3 ou 4 avec enfants) les plats familiaux de viandes variées appelées mix grill servies avec accompagnements et qui peuvent aisément permettre de se restaurer simplement et efficacement en partageant les mets.

La spécialité locale en montagne, la jagnjetina, coûte environ 260/330 HRK au kilo (env. 30 €/kg) dans les zones touristiques, environ 230 HRK (25€) dans les plus reculées. Dans les restos de qualité, avec des mets recherchés, cela monte au dessus de 20 – 30€.

Le vin coûte entre environ 15€/L pour le vin de table, et entre 25 et 35€/75 cl pour le vin déjà plus élaboré… Attention, le pain en Croatie n’est pas gratuit au restaurant, même s’il l’est sur demande dans les agrotourismes. Il peut couter environ 1-2€ par portion.

Pourquoi privilégier l’agrotourisme et la konoba pour bien manger en Croatie?

Comptez environ entre 10€ -15€ (menu quand il existe) chez l’habitant surtout dans les régions de Croatie centrale et Slavonie, et autour de 20€/ personne en agrotourisme.  Les formules à 10-14€ sont en général composées d’un plat principal avec son accompagnement et une salade ou une entrée et du pain. Les croates sont peu friands de desserts donc les intègrent peu aux formules de façon automatique. A 20€, on profite d’un dessert et des boissons ce qui permet de faire d’un repas en agriturizam l’un des meilleurs rapports qualité/prix à condition d’accepter de ne pas forcément choisir vos mets pour le repas.

Il n’y a pas une très grande différence entre les restaurants “restoran” et les konoba, les auberges servant des spécialités régionales dans une ambiance et un décor plus typiques. C’est l’état d’esprit, le type de produits et de spécialités qui change.

Les agrotourismes ont tendance à proposer des menus imposés selon la saison et les produits disponibles. Ils comprennent deux à trois plats, le pain et le service, et éventuellement la boisson (vin de la production locale, eau de vie), mais celle-ci est le plus souvent facturée en supplément. Dans certains agritourismes, notamment en Istrie dont la truffe est la spécialité, les auberges accueillent les visiteurs sans qu’ils soient des hôtes. On peut donc y commander des produits à la carte comme dans les konoba. Les plats les plus chers sont évidemment ceux à base de truffe blanche. Compte environ 30-40€ pour un plat à la truffe.

Pour un repas rapide en Croatie, vous trouverez entre 4 et 8€… Vous devriez trouver des sandwichs et pizza à 2 -3€ en moyenne, des parts de mets locaux comme la pita, la gibanica à partir de 1,5 – 2€…


Se déplacer en Croatie : coût des transports?

Prix des bus en Croatie

Les trajets en bus coûtent environ 20 – 25€ l’aller pour un trajet de 200 -250 km. Comptez entre 0,7 et 0,1 € du kilomètre. Il existe de nombreux trajets entre les principales villes de Croatie, mais aussi entre villes et villages. Retrouvez les principales liaisons de bus en Croatie et leurs tarifs ici…

Prix des ferries en Croatie:

Les ferries en Croatie restent assez économiques pour les passagers. Je vous suggère de vous reporter à la liste des prix des trajets et liaisons chez Jadrolinija : compagnie de référence. Il existe d’autres compagnies locales de catamarans. Les catamarans peuvent s’avérer plus économiques dans la mesure où ils ne transportent que des piétons. Le coût du ferry est renchéri par les voitures et les camping-cars.

Si vous prévoyez une excursion d’une journée sur une île, réfléchissez à la pertinence de l’utilisation d’une voiture pour votre exploration de cette île car même pour un court transfert, le coût du ferry débute aux alentours de 25-30€ pour une voiture et peut atteindre jusqu’à 60€ pour les îles les plus éloignées. Comptez à partir de 7€ pour les trajets en passager pour les principales îles touristiques.

Prix des voitures de location en Croatie :

En saison, la location de véhicule coûte de 45 à 50€ pour une petite voiture (3 portes) à 55/60€ par jour chez un loueur local ; les prix sont assez proches de certaines offres en promotion chez des loueurs internationaux que vous pouvez comparer sur Adriagate (spécialiste de la Croatie donc fiable par rapport aux assurances), Argus ou Autoeurope ou Autoescape surtout si vous êtes prévoyant… Comptez  environ 15-20 € hors saison et aux environs de 35-40 € en pré ou post saison (juin, septembre) avec l’ensemble des assurances exigées pour un road trip avec emprunt de ferry et traversée de frontières. Vous pouvez retrouver la liste des agences de location en Croatie qui incluent les dites assurances dans leur prix.

Le prix varie selon la durée de la location (dégressif à partir de 7 jours en général), le modèle, la marque, mais aussi les lieux de prise et de remise (prix plus chers avec les taxes en aéroport), les garanties, assurances et les sorties possibles du territoire, sachant qu’elle est interdite par beaucoup de loueurs locaux, qui ne couvrent pas les sorties en Bosnie.

» Comment louer une voiture en Croatie au meilleur prix et éviter les pièges?

Pour une voiture pour 4 ou 5 adultes en saison, comptez entre 40 et 60€ par jour en kilométrage illimité en haute saison. Les prix peuvent aller jusqu’à 120 € pour les modèles de grande voiture ou de voiture de standing chez les loueurs internationaux. Ici, vous trouverez des locations pas cher avec de bonnes assurances pour les sorties de territoire dans les pays voisins.

Envie de louer un scooter? Comptez autour de 30-35€ la journée (environ 250 kn) en haute saison, surtout sur les îles où ce mode de transport est très prisé.

Prix des péages d’autoroutes en Croatie

Les péages se paient en kuna ou en euros de plus en plus et pour les plus coûteux, vous pourrez payer en carte bancaire visa (ou quelques autres équivalentes). Le prix est variable selon les tronçons.

Exemple : Zagreb – Rijeka : 8€ de péage pour 110 km d’autoroute / Slovénie – Zagreb autour de 3€…

Prix des parkings en Croatie

Tous les centres villes offrent des parkings payants, gardés ou non gardés. Le prix varie selon la catégorie du parking ainsi que la proximité du centre piétonnier et historiquement. Logiquement, plus vous serez proches de ces centres, plus le prix augmentera ; il varie de 7 à 12 kn/h (pour les gardés) ; aux alentours de 1€ à 1€50 de l’heure selon les villes pour une voiture.

Évitez d’aller jusqu’à Dubrovnik en voiture en été à moins d’avoir opté pour un hébergement avec parking! Le prix des parkings publics aux abords de la vieille ville de Dubrovnik ou dans les parkings fermés sont prohibitifs atteignant 70 kn (11€) / heure si vous n’avez pas pu arriver très tôt pour vous garer du côté du parking de Gruz où le parking coûtera environ 1,50€ / h! Vous pourrez sans mal rejoindre Dubrovnik depuis les villages environnants en bus en 20 min environ pour 3,5€ ce qui vous permettra de profiter de Dubrovnik sans vous presser ni vous ruiner en stationnement!

Les parkings sont moins chers ailleurs en Croatie, mais il faut compter entre 8 et 10 kn / h dans le meilleur des cas, et en haute saison, les stations balnéaires les plus fréquentées ont compensé les nuisances liées au tourisme de masse par des prix plus élevés autour de 20-25 kn / h (environ 3 à 3,50€).

Prix des Carburants en Croatie (benzin)

En réalité, en Croatie, les prix sont soumis aux mêmes fluctuations qu’en France et dans le reste du monde.

Attention, compte tenu de la flambée des prix du carburant dans le monde, voilà les prix en kunas :

Essence Eurosuper 95: prix moyen constaté : 1,34- 1,37 €/ L

Essence Eurosuper 98 (ou 100): prix moyen constaté : 1,36 – 1,38€/ L

Diesel Eurodiesel: prix moyen constaté : environ 1,23€/ L

Autogaz: +- 7,35 HRK – environ 1 € / l pour le GPL

Il n’est pas possible de donner un prix sûr, en raison de la versatilité des marchés.

Retrouvez toutes les informations sur les prix actualisés des carburants en Croatie


Budget des activités et attractions touristiques en Croatie?

Globalement le cout de la vie Croatie pour les attractions touristiques est plus avantageux qu’en France. Les visites culturelles sont moins chères (aux alentours de 5€ en général). Les parcs nationaux les plus connus sont plus chers, mais restent accessibles, avec des pass pour deux jours si l’on veut vraiment profiter des lieux. Les excursions organisées sont proposées à partir de 40-50€ par personne pour quelques heures avec transports et entrée.

Quel est le coût des visites en Croatie?

Les prix sont variables selon l’attraction, mais peuvent également varier en fonction de la saison à laquelle vous visitez la Croatie. TOUT est payant ou presque : musées, entrées d’églises ou de cathédrales, galeries artistiques, entrées des parcs… C’est d’autant plus vrai en Dalmatie et en Istrie. La Croatie centrale (y compris Zagreb) ne fait pas payer l’accès aux églises.

La haute saison est aujourd’hui entre le 1er juin et le 30 septembre dans beaucoup de sites et parcs.

Prix des accès aux parcs nationaux et naturels croates

L’accès à la plupart des parcs nationaux et naturels est payant et le prix varie selon la saison et la durée du forfait de 1 à 5 jours ou jusqu’à un an.

Selon le parc, il s’agit d’un billet à la journée comme à Plitvice ou Krka, ou un billet à l’année comme à Mljet. Le parc national des lacs de Plitvice est l’une des visites les plus chères à 24€ / jour (en moyenne saison) et par personne et jusqu’à 40€ en haute saison. Il existe deux billets : pour un ou deux jours (jusqu’à 65€), mais le billet d’un jour suffit dans la mesure où on peut facilement visiter Plitivice en un jour en arrivant dès l’ouverture et privilégiant le circuit H ou K pour les randonneurs plus chevronnés.

Le coût du billet pour le parc et les chutes de Krka est de 16€ par adulte en moyenne saison. Il s’agit de l’autre principal parc national à cascades que beaucoup de touristes privilégient car on peut s’y baigner et y accéder facilement depuis Zadar ou Split. En haute saison, le tour classique de Krka coûte 27,50€ par adulte (moitié prix pour les enfants). Il faut compter en supplément 16 €/ personne pour ajouter l’expérience de la balade en bateau depuis Lozovac jusqu’à Roski Slap en passant par l’îlot du monastère de Visovac qui figure souvent comme la carte postale représentative. C’est un surcoût important en groupe, mais l’expérience est bien plus complète et satisfaisante à mon sens. Le coût de la visite seule par l’entrée de Roski Slap est de 110 kn (15€), mais vous pourrez accéder à cette entrée avec le billet classique pris à Lozovac ou Skradin. Le billet de trois jours pour Krka coûte 350 kn.

Les parcs moins touristiques ont des coûts d’accès plus réduits : comptez 50 kn (7€) par personne pour un billet journalier pour les parcs comme Paklenica, Biokovo, Velebit nord, Risnjak. Ces parcs prévoient des billets pour les randonneurs souhaitant réaliser une exploration approfondie. Si vous vous adonnez à l’escalade, vous devrez acquitter les frais pour un permis.

Comptez entre 14 et 16€ pour l’accès aux parcs de Kornati, ou de Mljet.

L’accès au parc de Lonjsko Polje, que je vous recommande si vous souhaitez découvrir une Croatie plus traditionnelle est de 25 kn (4,5€) par adulte et 5 kn (0,80€) pour les enfants.

L’accès au parc de Kopacki rit coûte 10 kn (1,50€) et vous pouvez ensuite payer pour des visites et tours guidés dans le parc (entre 40 et 250 kn) pour les balades en petit train, en bateau, ou les safari découvertes.

Prix des visites à Dubrovnik

Comptez 27€ soit 200 HRK / adulte (et 50 HRK soit 7€ par enfant de plus de 7 ans) pour faire le tour des remparts de Dubrovnik qu’il vaut mieux découvrir en achetant la Dubrovnik card vendue à partir de 250 hrk (34€) pour la carte de 24h et 42€ pour la carte de 3 jours  … C’est LA solution pour optimiser au mieux son passage dans la vieille ville d’autant qu’elle intègre 10 trajets en bus (15kn chacun, soit 2€) ! 5€ pour le musée de Zadar ou Dubrovnik. Les prix pour les mineurs sont souvent divisés par 2, les enfants de moins de 7 ans ne payant pas en général. Évitez l’attrape-touristes que représente le téléphérique du Mont Srd qui à 22 € / personne en haute saison est prohibitif avec une longue file d’attente où il peut falloir attendre 2h pour monter à bord de l’une des cabines.

La plupart des musées coûtent aux alentours de 5-7€, mais une visite comme le Palais municipal de Dubrovnik atteint les 15€. De 3 à 6€ pour les cloîtres et couvents.

Les visites guidées des villes comme Dubrovnik, Split, Zadar en privé et en français sont aux alentours de 70€, jusqu’à 110€ par visite (entre 2 et 4h). Elles ne sont effectuées selon la loi croate que par un guide certifié. Ces prix sont assez élevés vu l’attractivité des villes en question entre avril et septembre. Le coût des visites standardisées en anglais est plus abordable : entre 20 et 35€ par personne et par tour pour 2h environ de visite en groupe.

Les visites les plus coûteuses en dehors des visites guidées de villes sont les excursions organisées en groupe comme l’excursion sur les îles Kornati depuis Zadar, Sibenik ou Murter qui dure une journée et coûte entre 45€ et 65€ en moyenne (avec bateau, visite guidée, éventuellement, boissons, collations…) selon le type d’agence et d’embarcation et le port d’où vous partez.

Prix des excursions en bateau

Plus vous recourez à des bateaux de locaux qui réalisent des visites en privé ou petits groupes plus le coût sera en réalité élevé, alors que les gros bateaux touristiques aux offres formatées peuvent proposer des excursions entre 40 et 60€. En savoir plus sur les excursions sur les iles Kornati… Même si l’investissement est plus important (environ 70€) mais l’expérience sans équivalent, je recommande les visites des Kornati avec Jure (en français en prime) qui est passionné par ces îles et les fait découvrir de façon plus personnalisée en groupe réduit (11 personnes) ou en privé.

Pour une journée complète et soirée étape vraiment sympathique en Dalmatie pour découvrir les coins moins touristiques autour de Pakostane, je vous recommande également de frapper à la porte de David Maksan.

David, parfaitement francophone, propose une découverte de l’île de Vrgada et du parc de Vrana et une offre incluant nuitée dans une chambre confortable ou un appartement de la belle Villa Lena à 50 m de la plage, petit-déjeuner, balade en bateau et découverte de Vrgada, réputée pour être l’un des endroits préférés des dauphins que l’on peut admirer dans leur environnement naturel. La journée se poursuit par l’exploration en liberté du parc de Vrana et de son lac Vransko qui est une réserve naturelle et ornithologique assez peu connue des touristes encore. Vous terminerez la journée par la meilleure peka de Dalmatie, dans le cadre de la ferme de Jure pour un repas dont vous vous souviendrez (entrée, plat, dessert compris dans le prix).

A partir de 100€ la journée de visites et l’étape avec hébergement et repas

excursion avec david maksan entre ile vrgada et parc vrana avec repas autour de la peka

Si vous vous intéressez à une excursion jusqu’à la grotte bleue de Bisevo, envisagez un budget à partir de 100-120€ (jusqu’à 150€ en haute saison) pour aller jusqu’à la grotte depuis Split, Trogir ou Hvar (environ 20€ de moins). Je ne saurais trop vous recommander les excursions proposées par Valeri (francophone – valeri.guide(@)gmail.com) qui sélectionne les skippers et les bateaux en fonction du nombre de personnes et des attentes des voyageurs en fonction de confort. Les petits bateaux hors board permettent d’accéder à la grotte en moins de 2h et de passer à l’intérieur environ 15 min. Ensuite, la journée se partage entre baignade et snorkeling dans les baies paradisiaques de l’île de Vis, ou/ et dans les îles Pakleni, réputées pour leur eau à la couleur des lagons, et une étape est faite dans la vieille ville de Hvar. C’est donc une journée complète d’environ 12h.

grotte bleue en Croatie à Bisevo

Activités et loisirs en Croatie :

La Croatie offre un grand nombre d’activités : activités nautiques, plongée, alpinisme, randonnées, équitation, écotourisme… Il faut compter à partir de 35 – 50€ pour une activité de 3-4 heures de canyoning ou du rafting sur l’une des rivières comme la Cetina, la Zrmanja, la Neretva ou la Una, très appréciées des amateurs de sensations. Entre 60 et 90€ la journée complète. Le prix varie selon la rivière également.

L’une des activités sympathiques est la balade à cheval en Croatie en Lika vers Plitvice où on apprécie vraiment les paysages de cette région très montagneuse. Il faut compter à partir de 25€  l’heure ; environ 250€ pour une journée de balade avec un accompagnateur.

Pour faire de la plongée en Croatie avec bouteille, il faut prévoir l’achat d’un permis de plongée (autour de 25€), la sortie en mer (environ 35-45€), la location du matériel (environ 25€) et les cours éventuels avec un moniteur de plongée dans un club de plongée.


Faire la fête et sortir en discothèque en Croatie

Tout se paie bien sûr, entrée sur les plages, les activités, les soirées thématiques ou pas et les clubs et discothèques. Forcément, les prix des consommations dans les boîtes de nuit sont plus chers que ceux des cafés. Les prix sont plus attractifs pour les européens de l’ouest : 3-4€ la bière et le soda, 5-6€ environ le verre d’alcool fort (5 cl minimum). Comptez à partir de 6-7€ un cocktail de base d’alcool fort, plutôt entre 40 et 50€/ bouteille.

Les prix varient beaucoup selon la réputation des discothèques et clubs donc prévoyez un budget environ 20 à 30% supérieur à celui indiqué ci-dessus pour les établissements prestigieux. Hvar est une petite ville à la réputation branchée en été, qui recèle surtout quelques clubs “privés” où l’entrée suppose de montrer patte blanche. Les clubs et discothèques à Split sont plus accessibles, comme à Novalja Zrce, où les soirées piscine et les soirées sur des yatchs ont les faveurs du public.


L’information de l’office du tourisme de Croatie : Baisse de la TVA depuis 2012

Suite au changement du gouvernement en Croatie, une des premières mesures qui selon le site du Croatian Times sera mise en place est une baisse de la TVA dans différents secteurs liés au tourisme :

– Restauration
– Campings
– Logements chez l’habitant

Ces mesures ont été mises en application dès le début de la saison touristique 2012.

 329,112 Visites au total,  12 aujourd'hui

4 réflexions sur “Cout de la vie en Croatie: la vie est-elle chère et quelles dépenses prévoir?”

  1. Ping : Covid 19 en Croatie: précautions et mesures sanitaires

  2. Bonsoir,
    Nous confirmons pour y avoir été du 2 juin au 9 juin, c’est aussi chère qu’en France. Cathédrales et églises payantes pour la plupart, WC payant… Nous avons tout de même passé un séjour magnifique et nous en avons prit plein les yeux. Nous espérons retourner en Croatie dans les années à venir.
    Jour 1 : Trogir
    Jour 2 : Dubrovnik
    Jour 3 : Plitvice
    Jour 4 : Mostar / Lac Kuti
    Jour 5 : Krka / Sibenik
    Jour 6 : Split
    Jour 7 : Île de solta et Île de ciovo
    Jour 8 : Détente plage hôtel

  3. fini le temps où, avec mes parents on partaient 4 semaines sans budget, le cout de la vie en Croatie + voyage + camping < cout de la vie France ... le seul "hic" , aucune carte bleue ni chèque ne fonctionnait à l'époque... mais cela reste aujourd'hui une destination intéressante niveau qualité du séjour / prix...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *