10 072 vues

Curiosités en Croatie et sites insolites ; transformez votre visite en expérience!

7


Comment appréhender la Croatie autrement qu’à travers les villes, les villages, les îles et les parcs qui forgent sa réputation? Voici quelques curiosités en Croatie plus ou moins touristiques qui permettent de révéler d’autres facettes de ce pays aux influences à la fois méditerranéennes et slaves, balkaniques …

Quand on envisage de visiter la Croatie, on recherche bien sûr les sites considérés comme incontournables par la majorité des touristes et des habitants qui ne manqueront pas d’évoquer avec fierté Plitvice, Split ou Dubrovnik par exemple. On pense aussi aux activités diverses et variées qu’offrent les régions de Croatie maritime, montagneuse ou rurale.

Que vous envisagiez de faire de la plongée dans l’Adriatique, de pratiquer le snorkeling dans des criques préservées ou sur la plage, de vous entraîner à la pêche en mer ou en rivière, que vous songiez à l’escalade, au parapente, rafting, canyoning ou trekking, la Croatie répond à toutes ces envies. Mais il existe aussi des sites constituant des curiosités naturelles et géologiques, ou des expériences attachées à des traditions qui en disent long sur une région et ses modes de vie. Admirer des sites insolites depuis le ciel ou les flots ou au contact des animaux, c’est l’invitation proposée par cet article!


Découvrir le monde animalier en Croatie



Rencontrer les dauphins de l’Adriatique

Dans les environs de l’île Mali Losinj dans le Kvarner comme dans la région de Zadar et notamment au coeur de l’archipel des îles Kornati, ou dans l’archipel de Zadar et les îles au large de Pakostane, il est possible de partir à la rencontre avec les dauphins. Pour vivre une expérience totale, le mieux est bien sûr de faire de la plongée parmi les dauphins. Mais pour les approcher en observateur, vous pouvez embarquer sur le petit bateau de David Maksan (contact) au départ de Pakostane ou de Topic (depuis Zadar – lui écrire ici) … Les deux David connaissent parfaitement les îles de l’archipel de Zadar et les Kornati et le repère favori des dauphins qu’on découvre surtout hors saison ! Les enfants adorent cette activité, même si on s’enthousiasme à tous âges de voir sauter les dauphins et d’apercevoir leurs dorsales à la surface…

dauphins de l'Adriatique dans les Iles Kornati

Privilégiez la balade privée ou en petit groupe (jusqu’à 8) à la découverte des îles Kornati, de leurs modes de vie et de la faune de l’Adriatique avec David  ou les demi-journées ou journées d’activités maritimes et d’exploration des coins secrets et des dauphins de l’archipel de Zadar avec Topic.

Dans tous les cas, cela devrait plaire aux visiteurs à la recherche de ces attractions familiales simples d’accès. Il arrive parfois que les plus chanceux qui nagent en pleine mer puissent évoluer au milieu des dauphins!

Découvrir les dauphins près de zadar et de l'île de Vrgada

Si votre budget ne vous autorise pas ce genre d’aventure, vous pouvez aussi opter pour une balade touristique en groupe  pour observer les dauphins depuis Zadar ou Pakostane. Je déconseille les sorties proposées par les gros bateaux et agences touristiques, même si le coût modique autour de 15-20€ / personne peut être incitatif. Le groupe atteint jusqu’à 50 personnes en haute saison et hélas certaines agences proposent ce type de balade “attrape touristes” qui jouent sur le rêve de voir des dauphins pour les courser en bateau sans se soucier du respect de leur environnement. Ces bateaux harcèlent les animaux et foncent sur les groupes aperçus à distance pour pouvoir les approcher. Autant dire que ça se presse sur le pont dès que les dauphins sont en vue et ce n’est pas toujours évident de prendre plaisir à la balade… Cela finit par ressembler à une chasse au dauphin coûte que coûte et franchement, je ne crois pas que ce rêve mérite de se comporter de la sorte, même si des touristes ont payé pour observer des dauphins et seraient déçus de ne pas en voir.


Sur les traces des ours bruns de Croatie

Vous préférez la montagne? Aucun problème! Savez-vous que l’ours brun est le symbole de la Croatie ? Que diriez-vous alors d’aller à la rencontre des ours bruns entre le Kvarner et la Lika-Senj? Dans le massif de Velebit dont les paysages montagneux aux reliefs karstiques sont probablement parmi les plus beaux de Croatie, il existe aujourd’hui un refuge pour les oursons orphelins dans le village de Kuterevo  

Village de Kuterevo dans le Velebit nord

L’association Refugium ursorum se charge de protéger les ours de 0 à 9 ans, de les nourrir, les soigner et les aider à trouver leur autonomie. La mission informative et éducationnelle.

refuge des ours du velebit à Kuterevo

Le refuge de Kuterevo n’est pas un zoo et les animaux n’y sont donc pas domestiqués, mais soignés et protégés après des histoires fort pénibles.

En savoir plus pour rencontrer les ours de Croatie : Consultez le site de Kuterevo

A la rencontre des chevaux, des ours et des loups du Velebit

Jouez les aventuriers aux côtés de Bruce Yerkovitch en partant en trek ou randonnée dans le massif du Velebit pour croiser ses ours, ses lynx et autres loups  peuplant le Velebit Nord…

Si vous avez eu la bonne idée de séjourner à Linden Tree, lieu magique près de Gospic près de Velika plana dans le massif de Velebit nord, sachez que Bozidar “Bruce” Yerkovitch réalise des treks à cheval mais aussi des randonnées à la recherche des ours en liberté. Son exceptionnelle connaissance de ces terres lui permet de guider dans des zones où les ours bruns sont particulièrement nombreux et observables, non sans prendre le maximum de précautions. Bruce débusque les traces et révèle au fil de ses balades les secrets de la faune et de la flore du Velebit et les modes de vie encore très rudes.

Les activités proposées par Bruce et son équipe sont accessibles aux hôtes de son ranch Linden Tree. Rien ne vaut une journée (ou plus) pour prendre la mesure du Velebit en mode camping, treking et aventurier dans les grands espaces.

Envie de loger et manger à Linden Tree? Ce sera l’un de vos meilleurs souvenirs de Croatie à n’en pas douter! Contactez Bruce pour plus d’informations?  Contactez Bruce pour plus d’informations? 

linden tree retreat découvrir les ours du velebit en croatie avec bruce yerkovitch

Branko Sakoc, entre amour du terroir et philosophie d’écotourisme

Uniquement hors saison. Il est aussi possible dans la région de Lika Senj  dans les environs de Plitvicka Jezera de partir sur les traces des ours de Croatie aux côtés de Branko Sakoc. Certes, vous n’en croiserez pas dans le parc national, dont la zone dédiée à la visite n’est pas fréquentée a priori par ces beaux plantigrades si imposants. En revanche, vous pourrez en voir dans le petit parc du restaurant Macola qui s’est trouvé un ours pour mascotte et abrite plusieurs ours domestiqués. Reconnaissons que c’est toujours mieux de croiser des ours bien vivants que les ours, renards, cerfs et autres sangliers empaillés trônant dans le hall et devant lesquels les touristes et les croates se pressent fièrement pour faire des selfies et des photographies. Cet “attrape touristes” attire beaucoup, mais si vous avez véritablement envie de voir des ours, choisissez de les voir évoluer en liberté.

Ours restaurant Macola Korenica

Afin de mieux appréhender la faune et la flore de Lika, rien ne vaut de randonner aux côtés d’un autochtone comme Branko Sakoc pour qui les écosystèmes des forêts, des montagnes, des rivières n’ont pas de secret.

rencontre avec les ours croates a Plitvice

Devenu un ami, Branko m’a invitée à l’accompagner dans sa région qu’il connaît à merveille et ce fut un souvenir en réalité plus fort que la découverte des merveilleux paysages de Plitvice, devenu bien trop touristique à mon sens pour inspirer vraiment ce genre d’émotions simples et authentiques.  

Refuge de Kuterevo Ours bruns en Croatie
ours observé dans le refuge de Kuterevo en Lika Senj


Alors qu’à Plitvice, j’avais l’impression de passer un peu au travers de la nature en raison du formatage de la visite, de l’affluence des touristes et des sentiers balisés, avec Branko, j’ai ressenti profondément la beauté et les richesses naturelles de la vallée de Korenica et j’ai appris tout ce qu’aucun guide touristique n’aurait pu m’enseigner. Quand on séjourne à Vrelo dans son agrotourisme, on peut observer les nombreux “trophées” de Branko.

Le plus impressionnant est sûrement cet ours dont la peau tapisse un des murs de la maison d’hôtes. Quelques âmes sensibles à la cause animale pourront s’en offusquer, mais rarement la chasse est gratuite en Lika. Les habitants se nourrissent du produit de leur pêche dans les rivières Gacka, Una et Korenica, de leur chasse, des cueillettes de fruits et champignons et bien sûr des cultures de leurs jardins et vergers. Ce n’est donc pas une fierté toute masculine et peut-être aux yeux de certains mal placée qui pousserait un chasseur aussi redoutable que Branko à afficher dans l’auberge les bois des cerfs, ou les peaux de quelques gibiers que Sonija, son épouse, prépare ensuite selon la tradition culinaire de Lika pour le repas.

Branko propose parfois à ses hôtes du chalet Mrzlingrad de l’accompagner hors saison dans les montagnes et les forêts environnant Korenica pour découvrir les lieux de vie des ours et bien sûr repérer leurs traces. Une expérience très agréable que je recommande à tous les curieux désireux de s’immerger même momentanément dans cette région trop souvent et injustement limitée à la visite du parc de Plitvice; si incontournable soit-il. Si l’idée vous tente, soyez prévoyant et demandez à Branko les conditions d’une telle balade. Ce genre de randonnée ne s’improvise pas. Branko organise aussi des balades en quad, en canyoning, en rafting et à cheval.

 » Contactez Branko pour plus d’informations



Branko Sokac Mrzlin grad à Plitvice
Branko et Sonja propriétaires de la pansion Mrzlin grad

Rencontre avec le proteus, une créature rare nichée dans les grottes karstiques

De son nom français protée anguillard, le proteus est unique et rarissime. En tant qu’espèce endémique des massifs des Balkans, il serait logique d’en faire l’animal le plus typique de la Via Dinarica, cette voie de randonnées parcourues par plus de 2000 chaînes dinariques. Le proteus a fait des profondeurs son territoire de prédilection. Aveugle, il évolue dans l’obscurité totale, uniquement sur et dans les surfaces aquatiques avec une ingéniosité incroyable, grâce à des sens ultra sensibles comme l’ouïe et l’odorat. Il ondule sur l’eau, se cache dans les fissures et sous les roches et il se convertit malgré son apparence et sa petite taille en prédateur, prêt à tout pour sa survie.

Vous ne pourrez pas le rater lors de l’une des visites dans les grottes de Slovénie comme Postojna, Divaca ou Skocjan, où il est très présent. Ce n’est pas pour rien que le complexe des grottes de Postojna jama lui a consacré un musée! En Croatie, vous aurez une chance d’en croiser lors d’une visite de la grotte de Baredine près de Porec et la grotte de Barac, située près des lacs de Plitvice. Les grottes du Gorski Kotar sont aussi l’occasion de prendre rendez-vous avec les protées anguillards : la grotte Vrelo à Fužine, la grotte Lokvarka  et Bukovac à Lokve raviront les amateurs de spéléologie, qui aiguiseront leur imagination devant les formations karstiques.

Envie de partir à la rencontre du proteus en Croatie?


Pêcher le poisson chat sur la Sava à Lonjsko Polje

Pêcher sur la rivière Sava? Quelle drôle d’idée! C’est probablement l’une des expériences les plus ludiques que j’ai effectuées en Croatie centrale et c’est aussi pour cette raison que je la recommande, d’autant qu’elle n’est pas destinée uniquement aux pêcheurs! Il est possible d’apprendre à pêcher le poisson chat au filet sur une barque comme on le fait sur la rivière Sava qui traverse le parc naturel de Lonjsko Polje.

A Lonjsko Polje, on est un peu hors du temps et presque hors du monde moderne ; on vit au rythme du fleuve, affluent du Danube, et la vie s’apprécie avec lenteur. Lonjsko Polje est un écosystème complexe influencé par trois cours d’eau, dont la Sava avec ses 5 affluents principaux, Lonja, Strug, Pakra, Ilova et Trebež, se découpant en 22 canaux, est le plus capricieux et l’expose à des inondations imprévisibles et impressionnantes au printemps et à l’automne. Si je vous en parle, c’est surtout parce que c’est mon plus grand coup de coeur en Croatie ;  j’y ai fait de belles rencontres et découvert cette Croatie profonde que j’aime tant pour sa générosité, son sens de l’accueil et son ancrage dans les traditions.

Le parc regorge de poissons (carpes, poissons chats, silures, brochets, perches, etc) et d’oiseaux, notamment des cigognes blanches qui y ont élu domicile en grand nombre valant au village de Cigoc le titre de “village européen des cigognes”, tandis que les bords du fleuve principal sont parsemés de grands chênes, frênes, peupliers et saules. La faune aquatique et aérienne compose avec des troupeaux de bovins de Podolie et de chevaux Posavina autrefois utilisés comme chevaux de trait pour le travail des champs et les transports, une ressource qui façonne aussi les paysages de la plaine.

Lonjsko polje chevaux bozinova en liberté sur les bords de la sava
Lonjsko Polje Riviere Sava

Cette zone humide protégée et marécageuse est non seulement un havre de paix encore authentique et préservé du tourisme, reconnu comme parc naturel en raison de sa réserve ornithologique exceptionnelle de 250 espèces, mais c’est aussi une région très attachée à ses traditions. Outre les Hida, maisons en bois de chêne local à l’architecture unique, surplombant la Sava et fondées de manière à être démontables au besoin, et les danses et musiques folkloriques qui ponctuent toutes les fêtes et les cérémonies de mariages, la tradition de la pêche est l’une des plus anciennes et vitales, que l’on pratique au quotidien avec rigueur et passion.

lonjsko polje peche sava

Tout habitant de Lonjsko Polje se doit de savoir pécher et apprend donc les rudiments des techniques locales dès le plus jeune âge. On peut évidemment pratiquer la pêche à la ligne depuis les bords de la rivière ou de petites embarcations. Mais le plus intéressant est de s’initier à la pêche aux filets pour attraper les poissons chats entre autres.

Si les femmes œuvrent à la confection des filets et assistent parfois à la pêche, les hommes s’attellent sur leurs barques pour déployer leurs filets et faire preuve de patience, afin de rapporter la meilleure prise. Il y a une école qui propose un stage de 3 jours de pêche à raison de 4 h par jour pour à peine 100€. Si vous n’avez pas une telle disponibilité, partez à la découverte de l’écotourisme de la Sava en petit bateau avec un habitant.

Lonjsko polje pêche traditionnelle au filet sur la sava (photo ancienne)

Où loger à Lonjsko Polje?

Etno selo Stara Lonja

Je vous suggère de loger chez Igor et Mladen. Leur ferme magnifique à l’architecture et au mobilier typiques datant du XIXème siècle (voir les photos de l’Etnoselo Stara Lonja) se situe à Stara Lonja, à quelques kilomètres du village des cigognes Cigoc. Ils proposent de nombreuses possibilités d’activités pour découvrir le parc : location de vélo, de barque, visite guidée sur la Sava pendant une journée ou une demi journée, apprentissage de la pêche.

Stara Lonja agrotourisme en Croatie dans l'Istrie verte
Poissons de la sava piqués et cuits à la broche

L’Etnoselo Stara Lonja est une affaire de famille : les frères sont extrêmement hospitaliers et connaissent la Sava comme leur poche donc ils pourront vous faire découvrir l’écosystème de la rivière mieux que personne et transformer votre visite du parc Lonjsko Polje en vraie expérience active!

Pour ne rien gâcher, on y mange très bien : les spécialités locales qui sont au croisement de la cuisine de Croatie centrale et orientale sont préparées au moment avec uniquement les produits frais du jardin et de la pêche. En mars- avril, les cuisses de grenouille panées sont incontournables, la fis paprika, les poissons chats et autres sont préparés avec soin par la maman.


Kopacki rit, un univers de marécages dans la plaine danubienne

Ce n’est pas le parc naturel le plus fameux de Croatie et pourtant, Kopacki rit est l’un des plus riches en matière de faune et de flore. Le parc de Kopacki rit situé près de Bilje en Baranja dans la région d’Osijek est l’un des emblèmes de la nature en Slavonie. Ses marécages constituent un écosystème dense, représentatif de la grande plaine danubienne avec sa réserve ornithologique, ses hordes de sangliers et ses troupeaux de cerfs, ses serpents et autres chevaux, qui évoluent en liberté. Chacun définit son territoire et fait sa loi. L’homme ne devient qu’un observateur interloqué par le spectacle imprévisible qui se joue sous ses yeux. Le parc est organisé pour être à la fois un terrain ludique et éducatif pour faire découvrir aux petits et aux grands cette zone assez méconnue baignée par les affluents du Danube.

kopacki rit
Kopački rit

Kopacki rit est une merveilleuse destination en famille dont le principal avantage est de rester peu touristique, si ce n’est comme attraction pour les régionaux et les croates plus généralement. La faune et la flore s’y révèlent surprenantes et forcent le touriste pressé à renouer avec l’essentiel : le rythme de la vie naturelle…

Kopački rit marais Goran Šafarek (1)

Les sentiers aménagés, les chemins des oiseaux, les marécages s’explorent à pied, en barque, en bateau, en petit train et surtout, les paysages se révèlent aux curieux en acceptant de prendre son temps. Adeptes du slow travel en Croatie ou curieux soucieux de pousser les portes plus confidentielles que celles des parcs nationaux très touristiques, vous allez adorer Kopacki rit. Il n’est pas besoin d’être biologiste ou ornithologue pour apprécier l’âme de Kopacki rit. C’est un monde aux multiples facettes, où se conjuguent les marais à l’eau émeraude, les foisonnantes forêts remplies de gibiers et autres mammifères à dénicher lors d’une balade et les champs à perte de vue qui façonnent les paysages de cette région agricole si attachée à ses traditions. Vous devrez aiguiser tous vos sens, vous préparer à tout ce que vous ne pouvez imaginer en découvrant quelques photos. Si vous êtes habitué à ce genre d’expérience, vous verrez que vos sens seront constamment en éveil.

Le Kopacki Rit se révèle par la vue, bien sûr, mais aussi par les sons, les odeurs, les goûts. On ne l’imagine pas d’emblée, mais ce sanctuaire peuplé d’animaux familiers ou plus sauvages, n’est autre que la zone humide et la faune la plus importante d’Europe. Pas moins de 300 espèces d’oiseaux nichent ici dans cette zone frontalière de la Voïvodine serbe. Les guides de voyage évoquent en général l’Amazone de l’Europe pour décrire la richesse de cette plaine alluviale qui est l’un des visages du Danube les plus intéressants, à l’instar de son delta beaucoup plus touristique en Roumanie. esp

marais du parc naturel croate de kopacki rit goran safarek

L’un des meilleurs connaisseurs de Kopacki Rit, qui révèle à longueur d’années les merveilles de la nature croate s’appelle Goran Safarek. Il filme, photographie, étudie la nature dans tous ses états et ses oeuvres sont une invitation au rêve mais aussi à la réflexion sur la fragilité de certains environnements menacés par les actions humaines ou le réchauffement climatique. Il adore s’immerger et vivre en osmose avec l’environnement sauvage, dans le parc naturel pour l’observer de saison en saison en passant parfois des joueurs à essayer de surprendre tel ou tel oiseau, poisson ou animal.

Si vous n’êtes pas encore convaincu de visiter Kopacki rit lors de votre séjour en Croatie, peut-être que le documentaire évasion Vue sur Terre : Croatie saura mieux que moi vous faire comprendre à quel point la nature insoupçonnée de la Croatie ne se limite pas à Plitvice ou Krka, si beaux soient-ils.

Consultez le site officiel du parc naturel de Kopacki rit


Expérimentez les traditions de Slavonie à la ferme Lackovic

Ferme Lackovic à Bilje

Une fois que vous aurez exploré le parc naturel de Kopacki rit, rejoignez Bilje pour faire une étape à la ferme de la famille Lackovic. Leur passion de la terre, des légumes bio et des animaux les poussent de génération en génération à transmettre le meilleur des valeurs de respect de l’environnement. Les Lackovic c’est avant tout une formidable rencontre avec des amoureux du monde animalier et agricole. Leur ferme n’est pas qu’un espace de cultures, c’est aussi un rendez-vous rempli de surprises et de trésors insoupçonnés. Carpes, paons, oiseaux multiples, y compris des autruches vous n’en reviendrez pas !

Le soir, vous vous attablerez à la table d’hôtes tenue par les Lackovic, après que Slavica a préparé des plats simples et copieux, élaborés uniquement avec des produits faits maison. Ces plats qui composent la cuisine en Slavonie. Les traceurs sont la générosité et la patience. Pendant des heures, son fils Srdjan part à la pêche pour ramener les carpes qui seront cuites à la broche sur des piques, si elles ne mijotent pas pendant des heures dans le chaudron avec du paprika et du vin blanc de Slavonie comme ceux de Daruvar, Đakovo et Slavonski brod. Considérée comme une sorte de bouillabaisse croate des terres, alors que le brudet est la bouillabaisse de l’Adriatique, la fis paprika, servie avec des tagliatelles, constitue le plat phare de la région et y goûter est un rituel de passage.

Réservez à la ferme des Lackovic à Bilje

Srdjan Lackovic préparation de la fis paprikas à Bilje

Curiosités en Croatie naturelles et géologiques


Lacs rouge et bleu d’Imotski

Pourquoi les touristes se cantonnent-ils toujours au littoral alors que l’arrière-pays dalmate est si calme et recèle des endroits tout à fait intéressants? Pour preuve Imotski. Imostki est une petite ville de Dalmatie centrale de la région de Makarska située à la frontière de la Bosnie Herzégovine. C’est souvent le point d’entrée que je recommande pour aller à Mostar depuis Split et pour éviter la route de bord de mer, bondée en été, où il y a souvent des heures d’attentes au postes frontières de Neum – Klek. Que ce soit parce que vous faîtes ce choix ou par curiosité pour découvrir un phénomène géologique rare, je ne peux que vous suggérer de passer par Imotski. Si vous êtes amateurs de la série Games of Thrones, sachez aussi qu’Imotski et ses environs ont servi de décor à certaines scènes et bien que la destination soit moins connue que Split, ou Dubrovnik, elle mérite plus qu’un détour!

Imotski dans l’arrière-pays de Split – Makarska doit de figurer sur certains guides touristiques en raison de ses deux lacs : le lac rouge (Crveno jezero) et le lac bleu (Modro jezero) qui profitent d’une curiosité géologique et voient la couleur de leurs eaux varier en fonction de l’heure et se parer de reflets rouge ou bleu vert, selon la position du soleil grâce aux reflets des rayons sur les roches. Le plus évident est de randonner autour des lacs (prévoir 3h) mais rien ne vaut le spectacle aérien pour admirer les lacs en parapente afin d’ajouter à l’expérience son lot de sensations fortes.

Le lac rouge d’origine karstique s’est formé quand le plafond de sa grotte s’est effondré et sa particularité qui fascine les spéléologues plongeurs réside dans la présence de cavernes dans les profondeurs à plus de 530 mètres. Son nom lui a été attribué en raison de l’oxyde de fer présent dans la roche ; d’où les hautes falaises de couleur rouge qui s’élèvent à 241 mètres au dessus de la surface placide de l’eau. Crveno jezero contient selon les périodes entre 25 et 30 millions de mètres cubes d’eau. L’un des hôtes du lac n’est autre qu’un poisson nommé le Delminichtys adspersus que l’on retrouve pendant la saison sèche dans les sources et rivières environnantes, “ce qui suggère une interconnexion souterraine entre le Lac Rouge et d’autres cours d’eau”.

Souvent, les lieux insolites sont entourés d’histoires et de légendes. Les lacs d’Imotski n’échappent pas à la règle. Selon une légende que racontent les habitants de la région, celui qui parvient à faire rebondir une pierre sur les eaux sur les eaux du lac trouvera l’amour ou sera marié dans l’année. Le défi est de taille quand on sait la distance assez profonde qui sépare les sites accessibles de la surface lacustre. En général, la plupart des pierres coulent, mais fiers de leurs secrets, les autochtones affirment connaître la technique pour leur garantir l’amour!

Comment aller à Imotski?

Comptez environ 1h depuis Makarska, 1h30 par l’autoroute, 2h depuis Split par la route intérieure, qui vous fera découvrir une toute autre Croatie. Vous êtes à environ 3h d’Imotski depuis Dubrovnik (jusu’à 4h30 selon la route).

En fin d’après-midi, débute le spectacle saisissant des lacs qui se transforment peu à peu pour devenir des miroirs aux couleurs rougissantes et d’un bel orange cuivré! L’arrière-pays de la Dalmatie centrale s’apprécie décidément avec lenteur.

Sachez que Frédéric Swierczynski, l’un des plus grands plongeurs spéléologues y a réalisé un exploit en passant plus de 300 minutes en immersion à plus de 300 mètres de profondeur pour sonder les fameuses cavernes qui donnent aux façades de roches sous-marines l’impression d’avoir un paysage plein de trous tel la surface d’un gruyère. Bien sûr l’exploit n’est pas à votre portée, mais il n’est reste pas moins exceptionnel.

Plongée extrême dans le lac rouge d'Imotski réalisée par Frédéric Swierczynski

Ne vous limitez pas à la découverte des lacs bleu et rouge d’Imotski, car la ville compte quelques jolies bâtisses en pierre taillées comme le veut la tradition dalmate à l’intérieur des terres.

lit picto

Pour séjourner dans la région, privilégiez un agréable agrotourisme : la pansion Ruzin Dvor. L’accueil y est excellent, le confort dans les chambres est au rendez-vous et on y mange très bien des spécialités locales notamment la Péca du Biokovo.

ruzi dvor imotski agrotourisme croatie

Grotte bleue de Bisevo

La grotte bleue de Bisevo (Modra Špilja) se situe sur l’îlot de Bisevo près de l’Île de Vis. C’est une grotte sous-marine réputée pour la couleur bleue de son eau. La grotte est très sombre, mais à certaines heures, le soleil s’infiltre et y produit des effets qui transforment la couleur de l’eau en une couleur unique et très impressionnante avec des reflets turquoises et argent. Si en haute saison, le défilé permanent de bateaux de touristes entre 9h et 17h complique l’accès et ne permet pas d’apprécier un minimum l’intérieur de la grotte pendant plus de 5 minutes, à cause de la densité des visiteurs curieux, rien ne vaut d’y aller depuis Vis hors saison pour associer visite et plongée, …

grotte bleue de bisevo
Grotte bleue de Bisevo
Bisevo Modra Spilja grotte bleue
Grotte bleue de Bisevo

Bien sûr, il est aussi possible d’y aller en excursion organisée d’une journée depuis Split ou depuis Hvar. Non seulement, on peut admirer le spectacle de la grotte bleue, mais aussi celui de la grotte verte sur l’île Ravnik qui avait été découverte dès l’antiquité et avait, soi-disant, déjà émerveillé quelques empereurs romains. Selon la saison, il n’est pas rare aussi à Medvidina, d’admirer des phoques moines, puisque cette espèce a élu cette zone comme lieu fétiche en Croatie et la concentration peut être impressionnante.


Galesnjak, une île en forme de coeur

Certes, à mon humble avis la moins intéressantes des curiosités que j’ai répertoriées, mais beaucoup de touristes rêvent de la voir. L’une des principales curiosités en Croatie figure parmi les 20 îles les plus belles du monde selon un classement Google auprès des internautes. C’est une photo de carte postale qui fait rêver surtout à la période de Saint Valentin, quand des touristes se disputent le privilège d’y vivre la fête des amoureux… Elle n’est pas la seule île en forme de coeur dans le monde, mais elle s’est imposée comme une référence depuis 2009 quand elle a été mise en valeur sur Google Earth.

Surnommée l’île de l’Amour ou l’île de Cupidon (Otok za Zaljubljene) en raison de sa forme originale qui évoque un coeur, l’île Galesnjak est une étrangeté parmi les centaines d’îles et îlots que compte la Croatie. Dans l’archipel de Zadar au coeur du canal de Pašman,  entre Pašman et Turanj, Galešnjak attire les superstitieux qui imaginent qu’un séjour sur l’île portera bonheur à leur couple! Les eaux bordant la petite île sont d’un bleu turquoise exceptionnel.

Autant l’admettre, Galesnjak n’a pas grand intérêt si on ne la voit pas du ciel. Si les photos donnent très envie de découvrir l’île de Galesjnak, ce petit bout de terre assez vert n’est en définitive qu’un fantasme. L’île de moins de 1,55 km de largeur est une propriété privée et est déserte. Seules quelques espèces de végétations, arbres et plantes sauvages témoignent de sa vie naturelle, même s’il arrive que des visiteurs s’y arrêtent pour profiter d’une baignade sur ses rivages. Ne comptez donc pas  vivre une expérience hors du commun sur l’île.

Vous pouvez envisager d’aller jusqu’à Galesnjak depuis Zadar par la voie maritime, l’excursion dure environ 4h30 et vous permettra de fouler la terre de l’île des amoureux… Bien mieux que l’excursion organisée, je vous recommande une balade en compagnie de Topic, skipper francophone, qui vous proposera de partir à bord de son petit bateau rapide pour un itinéraire sur mesure à travers les îles de l’archipel de Zadar avec un passage par l’île en forme de coeur, si c’est votre principal objectif. Vous ne pourrez pas accéder à l’île vu qu’elle est privée mais la découvrir depuis les flots avec un passionné et un skipper qui vous donnera le meilleur aperçu des beautés de ces îles.

En revanche, rien ne vaut un saut en parachute au dessus des Kornati ou de l’archipel de Zadar, mais ce ne sera pas à la portée de tous, que ce soit en terme de budget ou de préparation et de capacité à se jeter à l’eau … Certes, c’est un budget (à partir de 225€/ personne). Vous en prendrez plein les yeux et vous  souviendrez longtemps de votre expérience! Rassurez vous, la solution pour les voyageurs curieux moins audacieux consiste dans dans une balade aérienne plus tranquille. Un survol panoramique en petit avion ou en hydravion des parcs nationaux de Dalmatie du nord (à partir de 125€/ personne) pour admirer les formes insolites des îles de l’archipel de Zadar, puisque tout près de Galesnjak, on peut aussi observer une autre île en forme de petit poisson!

Galesnjak ile en forme de coeur en Croatie

Et vous, quelles curiosités en Croatie intégrerez-vous dans votre itinéraire ou recommanderiez-vous aux autres touristes?

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

7 commentaires

  1. Pingback: Rencontrez le proteus, le “dragon” des grottes karstiques en Croatie

  2. Pingback: La Croatie hors des sentiers battus en slow travel: l'expérience du typique

  3. Pingback: Organiser sa visite des lacs de Plitvice en 5 minutes : guide pratique essentiel

  4. Pingback: Bonnes adresses d'hébergements et auberges pour visiter la région de Zadar

  5. Pingback: De la Lika au Gorski Kotar ; ruralité et montagnes pittoresques (Tourisme Croatie Nature) - IDEOZ Guide voyage en Europe

  6. Pingback: Chez Branko et Sonija Plitvice: agrotourisme et chalet typique

  7. Pingback: Ou aller en Croatie? Top 5 sites croates incontournables

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.