Dubrovnik vieille ville

Où aller en Croatie? Top 5 des plus beaux sites pour un séjour parfait!

Où aller en Croatie au bord de la mer ou ou à l’écart des touristes? Le but de cet article est de vous aider à répondre à cette question que se pose tout voyageur à propos des sites incontournables à privilégier pour construire son itinéraire personnalisé, quand on ne connaît rien d’un pays.

Que faut-il voir absolument lors d’un premier séjour en Croatie? La réponse sera très différente selon que vous choisissiez un road trip en voiture ou en transports en commun pour admirer la variété des régions, en changeant souvent d’hébergements, ou que vous vous concentriez sur une zone plus limitée pour mieux prendre votre temps et réduire les trajets. Quel est le plus bel endroit en Croatie pour passer une semaine et rayonner en étoile? Il n’y a déjà pas de réponse simple et idéale pour tous les lecteurs. Mais celle-ci se complique, quand on ajoute les modes de déplacements, et le profil des voyageurs, car les choix varieront si vous voyagez seul, en couple, entre amis, en famille, avec des ados ou de jeunes enfants. Comment choisir les lieux et activités qui correspondent à vos envies, alors que les bords de l’Adriatique attirent 90% des estivants en priorité?

Certes, les sites jugés incontournables qu’on retrouve dans tous les guides voyage ou les magazines s’imposeront d’emblée comme une évidence et IDEOZ ne s’avérera guère original sur cette sélection. Par incontournable, on entend en général le plus beau site ou la plus belle ville dans sa catégorie. Cela rime souvent avec des endroits très touristiques pas forcément reposants et parfois avec des prix des visites qui prêtent à la réflexion quand on a un budget serré. Si je peux vous être utile, c’est aussi en chassant quelques idées reçues et vous encourageant à sortir de ces évidences touristiques pour oser découvrir des destinations moins connues, mais non moins marquantes.

Comment réussir un voyage de rêve en Croatie ou du moins des vacances qui vous ressemblent? Partez de VOUS et ne cherchez pas à cocher toutes les cases des sites que les autres ont vus ou aimés, même si cela aide à se repérer et à présélectionner. Vous savez mieux que personne ce que vous recherchez et vous êtes seul(s) à savoir quel est votre rythme et votre approche des sites et le temps à accorder à des activités qui enrichiront plus encore chaque destination. La promesse est celle d’un voyage au croisement des influences slaves, autrichiennes, méditerranéennes et orientales, entre la mer Adriatique, son littoral et ses îles, les Alpes Dinariques qui offrent de superbes occasions de randonnées et la vaste plaine du Danube aux accents ruraux… Tout ne se limite pas aux plages et à la mer couleur turquoise!

Vous en conviendrez. Des vacances parfaites ne tiennent pas au fait d’avoir forcément vu les plus beaux sites touristiques, même si leur renommée est justifiée et attire les voyageurs du monde entier, concentrés sur une courte période entre juillet et août. Bien sûr, quand on les connaît déjà, on peut se permettre de l’affirmer et d’encourager à ne pas rester un touriste comme les autres mais de devenir un voyageur curieux et s’initier au slow travel. Prendre aussi le temps de savourer des facettes moins connues. Peut-être que votre escapade en république Hrvatska sera la seule de votre vie et vous motive à enchaîner les immanquables en une semaine ou deux, bien que la plupart des voyageurs n’aient eu ensuite qu’une envie : y revenir?!

Situé à peine 2h30-3h en avion et entre 12h et 24h de la France en bus, train ou voiture, ce petit état balkanique reste proche et donc accessible toute l’année. A la fois intensément maritime, montagneux et continental, il est façonné par des contrastes et la cohabitation de plusieurs cultures et communautés. Il s’avère idéal pour les randonneurs désireux de s’attaquer aux plus beaux parcs nationaux et naturels, d’autant que depuis plus de 10 ans, a vu le jour la voie de treks des Balkans de l’ouest sur la Via Dinarica.

Ceux qui recherchent plutôt une station balnéaire pour du farniente trouveront leur bonheur sur le millier de kilomètres de littoral s’étirant entre l’Istrie, au nord, jusqu’au comitat de Neretva-Dubrovnik, qui s’achève à la frontière du Montenegro. Les stations animées et tournées autour des activités maritimes et les villages plus tranquilles ne manquent pas et peuvent être associées à des étapes ou des escapades insulaires.

Avec plus de 1000 îles et îlots, elle vous livre une carte aux trésors qui semble sans fin… et c’est tant mieux. Si elle est très populaire, la location de bateau en Croatie reste surtout encadrée, sécurisée et ouverte à tous. En effet, vous pouvez louer un bateau avec ou sans skipper ou sans permis pour de petites balades près des côtes. Personne ne restera à quai pour vivre une superbe croisière en Dalmatie. Pourquoi pas depuis Biograd na Moru, un petit paradis pour la voile? Une mini croisière en liberté reste le meilleur moyen de se déplacer d’île en île sans être contraint par les liaisons et l’attente des car-ferrys et des catamarans et cela permet surtout de se poser et prendre son temps pour mieux profiter des lieux, alors que les excursions itinérantes d’une journée ne donnent qu’un aperçu limité de chacune.

icons8-coronavirus-64

NB : en raison de l’épidémie de coronavirus, qui s’accompagne de précautions et mesures sanitaires spéciales liées aux risques de contamination de covid 19, les liaisons depuis la France ont diminué pendant l’été 2020, mais quelques vols Croatia Airlines, Air France et Transavia assurent trois ou quart départs par semaine depuis Paris vers Split, Dubrovnik ou Zagreb et Volotea a repris depuis Nantes. Aller en Croatie en voiture personnelle reste l’option la plus sûre dans ce contexte, ce qui n’exclut pas de vérifier les infos réglementaires sur les passages des frontières.


Top 5 des immanquables en Croatie lors d’un road trip ou d’un premier séjour

Que voir en Croatie en une semaine? Si vous optez pour un circuit en étoile, le plus probable est que vous vous baladiez dans un rayon de 50 à 150 km maximum depuis votre base et perdiez un certain temps dans vos déplacements. En 7 jours, vous pourriez en envisager jusqu’à 3 ou 4 sites incontournables, si vous acceptez de rouler environ 700 ou 800 km et de changer d’hébergement tous les jours.

5 sites incontournables pour découvrir la croatie

Où aller en Croatie si vous disposez de d’environ 15 jours avec l’ambition d’avoir un aperçu des plus beaux sites? Les principaux lieux et leurs variations éventuelles sont envisageables et vous gagnerez à les agrémenter de plusieurs destinations moins connues.

Rappelez vous toujours qu’il s’agit de VOTRE voyage et que vous devez le vivre à votre mesure et non pas en fonction de ce qu’il faut absolument voir pour “faire la Croatie” comme l’affirment fièrement certains touristes, qui oublient l’essentiel et préfèrent jouer les consommateurs pressés.

15 sites incontournables à découvrir en croatie

1. Plitvice

Au coeur de la Lika dans le massif du Velebit : le “jardin du diable” cultive légendes et mystères depuis des siècles, avec une centaine de cascades et 16 lacs enchevêtrés par le travail du travertin qui forme aussi de nombreuses chutes.

Chutes des lacs inférieurs de Plitvice

Entre mi juillet et fin août, la foule de visiteurs pourrait être dissuasive mais ne renoncez pas à ce site sous prétexte qu’il y a trop de monde. Arrivez de préférence dès l’ouverture (6h30) pour débuter à partir de 7h ou au pire 8h, mais pas plus tard que 9h. Vous éviterez l’essentiel des embouteillages à la billetterie, sur les sentiers et aux embarcadères et ce sera encore plus vrai si vous randonnez avec des enfants.

Attention, les règles d’organisation ont changé en vue de préserver l’environnement et faciliter les conditions de découverte sur les circuits et il est désormais IMPERATIF de réserver votre billet en ligne entre 1 et 3 jours à l’avance (selon la saison)

2. Dubrovnik

A 3h de vol de Paris, elle est surnommée à juste titre “la perle de l’Adriatique en Dalmatie”. Cité fortifiée à l’histoire dense et passionnante, elle concentre sur à peine quelques kilomètres carrés et 6 rues et ruelles, une collection d’églises, de palais, de monastères et de jolies maisons en vieilles pierres étonnamment préservés.

dubrovnik le vieux port

En dépit des affres subis au cours des siècles, des convoitises multiples, des destructions lors de tremblements de terre ou lors de la récente guerre d’indépendance, elle paraît presque intacte, si sa principale actuelle menace n’était pas son tourisme de masse étouffant. Outre le tour des remparts, où l’on en prend plein la vue, elle réserve l’un des plus beaux couchers de soleils sur l’Adriatique, quand on l’admire depuis les hauteurs du mont Srd, qui la protège ou en s’éloignant de quelques kilomètres sur la route menant à Cavtat. Elle s’avère le premier choix pour une idée de week end au printemps ou à l’automne.

coucher de soleil sur dubrovnik

Il n’est pas évident d’échapper à la foule en haute saison et rien ne vaut une arrivée très matinale pour éviter pendant deux heures la chaleur pesante et épuisante. Mais quelques astuces données par Femica, habitante passionnée et guide francophone à Dubrovnik vous aideront à choisir la meilleure porte d’entrée et le bon sens du parcours surtout si vous circulez avec des jeunes enfants qui s’impatientent vite. Il est parfois préférable à cette période d’envisager cette étape comme une excursion, en se basant dans un village, une station balnéaire dans un rayon de 100 km pour ne pas subir les prix exorbitants des hébergements.

3. Split / Trogir

Ce duo de villes touristiques très proches et marquées par des influences antiques puis vénitiennes similaires, est très apprécié et s’avère une excellente base lors de vacances en Dalmatie centrale, quand on recherche une atmosphère urbaine et une animation diurne et nocturne. Exclusivement piétonnières dans leur centre historique, elles se découvrent facilement en un ou deux jours, en déambulant au gré de l’humeur dans leurs ruelles….

Split n’était pas pour rien la ville favorite de l’empereur Dioclétien qui lui a laissé en héritage son palais antique presque intégralement préservé. Aujourd’hui, elle connaît un engouement depuis 5 ans, en raison des lieux de tournage de Game of Thrones et du fameux trône que recherchent les fans. Si l’on est vraiment objectif, on pourrait se demander quand on l’aborde pourquoi la capitale dalmate attire autant, car elle n’est pas belle. Ses quartiers populaires et son bâti pas spécialement engageants interpellent. On imagine que l’aéroport de Split et les prix cassés sur les vols des compagnies low cost n’y sont pas pour rien dans cette attractivité nouvelle, alors que le port reste un des plus pertinents pour se diriger vers toutes les îles dalmates, vers Dubrovnik en 4h30 en catamaran entre juin et septembre et vers l’Italie.

Associez la à Trogir à 40 km seulement : son centre antique et médiéval également classé au patrimoine mondial de l’Unesco a un charme encore plus évident que celui de sa voisine.

Split promenade riva

4. Ile de Hvar ou de Korcula

Les îles en Croatie sont un monde à part, relativement indépendant du continent, car les îliens sont attachés à leurs modes de vie et chacun a son identité spécifique. Il n’est pas facile de choisir sur quelle île faire étape, séjourner ou envisager une excursion?

Ile HVAR Dalmatie
Hvar

Hvar est l’île dalmate la plus touristique et l’une des plus belles, d’où le tourisme assez important en haute saison, mais bien moindre hors saison. Par sa superficie et sa variété, elle justifie à elle seule un voyage d’une semaine pour en faire un tour satisfaisant. Elle allie culture, paysages, traditions rurales et folkloriques, des stations sympathiques sur le littoral, Jelsa, Stari Grad, Mlini, Sveta Nedelja, Sucuraj et des hameaux quasi désertés en son coeur vers Velo Grablje. Pour beaucoup hélas, tout se résume à la capitale insulaire, d’autant qu’elle est réputée pour son animation nocturne et son ambiance appréciée par certaines stars internationales. On peut très bien se déplacer d’une île à l’autre en catamaran (sans voiture) vers Vis, Korcula, Brac on en excursion depuis Split ou Makarska.

port de hvar et forteresse espagnole

Otok Korcula ne se limite pas à sa ville musée fortifiée, mais sa situation lui offre des atouts stratégiques pour explorer la partie méridionale et la presqu’île de Peljesac. On peut se rendre éventuellement jusqu’à Dubrovnik en 2h en catamaran pour éviter de subir les désagréments d’une ville ultra touristique …

Vieille ville de Korcula

Si vous vous orientez autour de la plage et un environnement verdoyant : Mljet avec les forêts de pins, sa végétation méditerranéenne, ses lacs salés, ses plages de rochers devrait retenir votre attention.

Les trois peuvent facilement être associées en trois ou quatre jours.

5. Krka

Près de Sibenik, on admire la géologie et les formations de la rivière éponyme, qui donne naissance à de superbes cascades dans lesquelles on peut se baigner! Les massifs dinariques façonnant les paysages dalmates se veulent plus rocailleux, et sauvages, malgré le havre de verdure autour des ruisseaux et chutes de Skradinski buk.

Baignade dans la rivière Krka aux chutes de Skradinski buk


Top 5 des villes ou sites à ne pas manquer, classés par région

Cette sélection de destinations plus touristiques ou plus insolites classées par région et par thème évoque leurs principaux atouts et centres d’intérêt et leurs bémols. Elle n’engage que l’auteur de cet article et se veut donc subjective.

Si votre objectif est de privilégier une région pour mieux l’explorer, sans faire de longs déplacements, ou si vous souhaitez composer un itinéraire en associant les incontournables de chacune :

Top 5 des visites en Istrie

  1. Rovinj
  2. Pula
  3. Motovun – Labin
  4. Porec
  5. Iles Brijuni

Nos autres idées d’itinéraires en Istrie

Carte Croatie Istrie Istria

Top 5 des visites dans le Kvarner

  1. Krk
  2. Cres
  3. Rab
  4. Les forêts et montagnes du Gorski Kotar dans l’arrière-pays de Rijeka : Lokve, son joli lac et sa grotte et Velebit
  5. Losinj – Mali Losinj
Carte Kvarner

Top 10 des visites en Lika

  1. Parc national de Plitvice
  2. Svjerni Velebit près de Gospic
  3. Canyon de rivière Krupa
  4. Majerovo vrilo, la source de la Gacka
  5. Slunj et chutes de Rastocke
  6. Refuge des ours de Kuterevo
  7. Karlovac et ses 4 rivières
  8. Senj
  9. Grottes de Barać
  10. Kruščica jezero lac artificiel près de Kosinj
carte lika-senj

Top 5 des visites en Dalmatie Centrale

  1. Split
  2. Hvar
  3. Trogir
  4. Ile de Brac
  5. Biokovo et Grotte bleue de Bisevo ; une grotte sous-marine près de Vis
  6. Omis et sa citadelle et son canyon de la Cetina
Carte Dalmatie centrale

Top 5 des visites en Dalmatie du Sud

  1. Dubrovnik
  2. Korcula
  3. Ile de Mljet
  4. Ile Lastovo (pour la recherche d’authenticité et de calme)
  5. Iles Elaphites
Carte sud de la dalmatie

Top 5 des visites en Croatie Centrale

  1. Lonjsko Polje – Cigoc
  2. Zagreb
  3. Château de Trakošćan
  4. Samobor et Kumrovec, ethnomusée et village natal de Tito
  5. Château de Varazdin
Croatie centrale Carte

Top 5 des visites en Slavonie

  1. Parc de Kopacki Rit
  2. Osijek
  3. Vukovar
  4. Ethno musée de Stara Kapela
  5. Parc naturel de Papuk
  6. Château de Donji Miholjac
carte slavonie

Top 5 des destinations à visiter depuis la Croatie

  1. Kotor – Bouches du Kotor et Budva (Montenegro)
  2. Mostar – Pocitelj – Blagaj – Kravice possible en un jour en Herzégovine
  3. Grottes de Postojna (Slovénie)
  4. Mont Lovcen (Montenegro)
  5. Piran – Koper (Slovénie)

Si vous recherchez d’autres idées de visites ou d’activités ou un itinéraire personnalisé, vous pouvez nous poser des questions en commentaire sur cette page, en postant un message sur le forum voyage Croatie


Top 5 des villes en Croatie

Où aller en Croatie si vous envisagez un city trip ou des étapes dans des villes pour apprécier leur animation?

1. Dubrovnik

C’est la destination numéro 1 des voyageurs et en particulier des français… Elle fait rêver la plupart des vacanciers. Un musée à ciel ouvert, certes, mais manquant de plus en plus d’authenticité au vu du tourisme de masse et des millions de visiteurs (croisiéristes, tours operators, itinérants etc) qui foulent les rues de leurs pas, en troupeau, avec des guides au pas de course sans vraiment regarder ce qu’ils voient.

Une évidence lors de tout premier séjour en privilégiant la Dubrovnik card de 24 h : effectuer le tour des remparts dès l’ouverture pour éviter la chaleur et le monde, puis vous engager dans les ruelles, et pousser la porte des églises catholiques et orthodoxes et de l’ancienne synagogue.

En terme de musées, la découverte du palais des recteurs s’impose comme le cloître des Franciscains, la plus ancienne pharmacie datant du XIVème siècle, ou le musée maritime enserré dans les fortifications, qui permet de comprendre l’influence de la mer dans le développement de la cité de Raguse. Outre quelques galeries d’art, vous pourriez apprécier la collection ethnographique du musée Rupe révélant le folklore local au cours des siècles, à travers des objets et des costumes d’époque. Tous sont intégrés dans le pass touristique pour une meilleure optimisation.

Néanmoins, il y a un bémol. Le coût de la vie est le plus élevé sans que la qualité, l’accueil, ni les services soient au rendez-vous (entre 30 et 50% pour certains domaines). Ne parlons pas du prix prohibitif des parkings publics entre le 1er mai et le 31 octobre en zone 0 (jusqu’à 75 kn, 11€ de l’heure). Ne ratez pas les remparts qui proposent de superbes vues et la vue panoramique depuis le point de vue qui se situe sur la route en direction du Montenegro.

Profitez de la vieille ville entre 6 et 8h. Les matinaux seront les plus chanceux des vacanciers! Vous ne verrez pas une âme et aurez l’impression d’avoir la cité tout à vous!

Si les hôtels ou appartements dans la cité historique ou ses quartiers plus modernes est hors budget pour vous en été, n’hésitez pas à opter pour l’une des bonnes adresses dans les environs (jusqu’à 100 km) pour effectuer une excursion pendant quelques heures comme on le ferait au Mont Saint Michel ou à la Cité de Carcassonne!

dubrovnik vieille ville

2. Split et Trogir

Splatano fut choisie par l’empereur Dioclétien comme lieu de résidence. Elle livre aux visiteurs un héritage historique et culturel classé au patrimoine mondial de l’Unesco et riche des influences romaines, médiévales et vénitiennes. Avec Trogir, sa voisine, elle s’est imposée pour des vacances entre farniente et découvertes variées en Dalmatie centrale.

On aime flâner dans le centre historique, s’éloigner des groupes de touristes massés à proximité de la cathédrale saint Domnius et du palais de Dioclétien ou sur la promenade maritime. Il suffit d’emprunter les ruelles ombragées de Varoš pour croiser des petites boutiques, des cafés et des petits restos moins chers que ceux de la Riva. On saisit son art de vivre très indolent en apparence et le goût des terrasses de cafés que les habitants adorent. Quoi de mieux que la Riva pour profiter du soleil clément en sirotant un “pipi”, le soda préféré des habitants comparable à l’Orangina, une bière blonde (pivo) comme l’Ožujsko ou Karlovačko ou un bon verre de vin dalmate?! Comptez au moins 4 à 5h pour les plus pressés, un jour complet pour se familiariser, en privilégiant le matin pour profiter du marché alimentaire quotidien, devenu trop touristique mais incontournable, et bien sûr l’odorant marché aux poissons, qui alimente tous les restaurants du coin.

En famille si vous avez des enfants qui s’ennuient quand vous envisagez une balade culturelle, que diriez-vous de vous adonner au jeu de piste et à la chasse au patrimoine historique organisés par la sympathique guide francophone Helena. Grâce à ce concept original, on apprend l’essentiel de l’Histoire du centre antique sur un mode ludique et on ne s’ennuie pas une seconde, d’autant qu’on porte son regard sur des lieux inattendus et des petits détails curieux sur lesquels on n’aurait pas forcément porté son regard en touriste!

A moins de 30 min, la petite ville de Trogir a plus de charme. Spontanément, les voyageurs y trouvent leurs repères dans le petit centre historique, fait de ruelles pavées et d’une petite riva agréable. Face à elle, l’îlot de Ciovo, reliée par un pont, l’île de Solta d’où l’on rejoint le fameux blue lagoon. Des pistes pertinentes pour une excursion de quelques heures.

Split trogir Croatie Dalmatie

3. Rovinj – Porec – Pula (Istrie)

Ces trois cités incarnent l’Istrie bleue. Compte tenu de leur proximité, elle se visitent facilement en 2 jours environ, ce qui permet aussi la découverte du terroir et de sa campagne nourricière, où l’on récolte de délicieuses truffes blanches, produit des huiles d’olive, des fruits, des vins et des charcuteries parmi les meilleurs …

Tandis que Rovinj affiche ses impressions vénitiennes non sans rappeler Piran en Slovénie et s’impose comme la destination qui a le plus de charme en bord de mer, Porec s’enorgueillit de posséder la seule basilique euphrasienne croate. En dehors de son port et des chantiers navals histoqies, Pula, quant à elle, abrite le second plus grand amphithéâtre romain d’Europe et le temple d’Auguste du IVème siècle, un héritage majeur de l’antiquité dont quelques pièces rares sont exposées au musée archéologique.

Rovinj Porec Pula

4. Zagreb (Croatie Centrale)

La capitale croate, ancienne capitale du royaume, trop souvent méjugée ou sous-estimée est un bon point de départ pour découvrir les influences d’Europe centrale, puisqu’elle entrait dans le giron de l’Empire Habsbourg jusqu’à la naissance de la Yougoslavie. Dès qu’on la quitte, on a l’impression d’être déjà à la campagne et de découvrir des inspirations très différentes des cartes postales de la côte dalmate!

Retrouvez toutes les bonnes raisons et nos conseils pour visiter Zagreb en un jour ou plus idéalement!

C’est clairement la ville la plus riche en musées et le choix est difficile mais ces deux là devraient plaire au plus grand nombre… Privilégiez le Musée des arts contemporains et modernes et le Musée Mimara, bien plus intéressants que le musée numéro 1 attrape-touristes : le musée des coeurs brisés.

N’hésitez pas vous rendre jusqu’à la forteresse de Medvedgrad d’où l’on domine la capitale, ainsi que dans la jolie localité de Bjelovar et celle de Samobor à 20 km à peine, bordée par les collines et forêts de Gorje Zumberak-Samoborsko.

Zagreb capitale croate

5. Zadar (Dalmatie Nord)

Zadar église saint Donatus et vestiges antiques
Zadar

Cette jolie cité antique au centre piétonnier de petite taille est un parfait point de chute ou une étape de plusieurs jours, en raison de sa situation, qui permet d’envisager un circuit entre Dalmatie du nord, centrale et Lika … Ses églises aux clochers vénitiens, sa porte d’entrée aux armoiries de la république de Venise, ses fortifications, et le musée du verre à Zadar racontent des siècles de relations avec l’Italie. Grâce aux orgues marines, elle s’est forgée la réputation de plus beau coucher de soleil sur l’Adriatique. Prévoyez 2 à 3h pour les plus pressés, ou dans l’idéal un jour.

Sibenik à 80 km à peine peut être associée au cours de la même journée. Elle est plus confidentielle, mais a un certain charme, entre ses ruelles, sa cathédrale Saint Jaques, qui lui a aussi valu un classement au patrimoine mondial de l’Unesco, la forteresse Saint Nicolas et le château Saint Michel, surplombant le centre ancien.

Sibenik depuis les hauteurs forteresse saint jean, vieille ville et ile de Murter
Sibenik

Parmi les autres alternatives : Osijek et Vukovar en Slavonie.


Top 5 pour la Nature en Croatie

Où aller en Croatie pour découvrir et explorer la nature protégée ou sauvage?

1. Parc national des lacs de Plitvice (Lika Senj)

Ma visite des lacs de Plitvice (Plitvitcka Jezera) a été mon meilleur souvenir lors de mon premier voyage en Croatie en 1995. Depuis, je l’ai visité à diverses reprises et je l’ai toujours autant apprécié.

De loin mon meilleur souvenir lors de mon premier voyage en 1995. Depuis, je l’ai exploré à diverses reprises et je l’ai toujours autant apprécié.

Plitvitcka Jezera est un paradis dans les montagnes karstiques des Alpes dinariques, entre lacs et cascades, une nature généreuse et luxuriante où la faune et la flore de montagne réservent des moments d’émotions intenses. Son seul défaut? Bien trop touristique. Mais les sentiers moins touristiques à l’écart des chutes, même s’ils sont moins impressionnants permettent de s’extraire un peu de groupes de visiteurs qui se pressent sans toujours respecter les règles.

Nos conseils pratiques et infos pour préparer votre visite de Plitvice en un jour

L’été est paradoxalement l’une des périodes les moins pertinentes pour apprécier Plitvicka Jezera, à cause de la surfréquentation, des embouteillages et des risques de sécheresse qui affectent les chutes. Une balade en automne, c’est l’occasion d’admirer des paysages inspirés de la peinture expressionniste, avec les couleurs changeantes jusqu’à mi novembre. En hiver, le climat peut s’avérer glacial, la zone ouverte au public est plus que limitée et quasi déserte. Les sentiers sont en général couverts de neige dès janvier, d’impressionnantes cataractes gelées se forment emprisonnant les chutes pendant des semaines.

Quelle que soit la période privilégiée et même la météo, l’expérience reste mémorable et accessible à tous types de visiteurs de préférence entre avril et octobre. N’hésitez pas à découvrir les meilleurs circuits pour optimiser votre randonnée avec ou sans enfants.


Il est désormais obligatoire de réserver votre billet en ligne au moins 1 jour avant votre arrivée en basse saison, 2 jours en moyenne saison (en théorie, car certaines dates sont au complet bien avant) et au moins 3 jours en été. Le quota de billets disponibles sur le site officiel est limité à 5000 billets par jour ; il sera très vite vendu pour la haute saison, donc on ne peut plus l’envisager à l’improviste.

Cette organisation est plus contraignante, mais vise à limiter les queues décourageantes dès la billetterie et dès le milieu de la matinée jusqu’à la fin de l’après midi en haute saison.

Pour dormir, privilégiez l’authenticité de l’agrotourisme de la famille Sokac (contact) dont le chalet traditionnel est un petit coin de paradis dans un cadre paisible au coeur de la vallée de la Lika près de Korenica (et surtout goûtez la vraie cuisine croate de Sonja) ! Vous pouvez également envisager la maison d’hôtes chez Mara à Korenica ou chez Loncar à Drežničko selište à 6 km de l’entrée 1 et l’hôtel Degenija 4*, juste à côté. Le camping est envisageable dans l’un des 2 campings institutionnels ou des 2 nouveaux campings de mobilhomes de haut standing.

Chutes des lacs inférieurs de Plitvice

Il est désormais obligatoire de réserver votre billet 1 à 3 jours à l’avance pour être assuré de visiter le parc.

Vous devrez réserver au moins 1 jour avant votre arrivée en basse saison, 2 jours en moyenne saison (en théorie, car certaines dates sont au complet bien avant) et au moins 3 jours en été. Mais sachez que le quota de billets disponibles sur le site officiel est limité à 5000 billets par jour ; donc il sera très vite vendu pour la haute saison et il faut donc désormais vraiment s’organiser pour visiter Plitvice, car on ne peut plus le faire à l’improviste.

Vous pouvez réserver en ligne votre billet d’entrée des lacs de Plitvice ; solution plus économique puisque vous pourrez payer en euros, alors que vous aurez des frais bancaires en plus du prix déjà élevé si vous passez par la boutique du site officiel.

La mise en place de ces quotas est contraignante, mais vise à limiter les queues décourageantes dès la billetterie et dès le milieu de la matinée, qui se prolongent à l’intérieur du parc jusqu’à la fin de l’après midi en haute saison.

Préparez votre visite du parc national Plitvice grâce à nos conseils pratiques

Chutes d’eau pres du lac Gradinsko aux lacs de Plitvice

Où dormir à Plitvice? Privilégiez l’authenticité de l’agrotourisme Sokac (contact) dont le chalet traditionnel est un petit coin de paradis dans un cadre paisible au coeur de la vallée de la Lika près de Koreninca (et surtout goûtez la vraie cuisine croate de Sonija) ! C’est de loin la meilleure adresse que j’ai trouvée en Croatie en 20 ans de voyage. Vous pouvez également envisager une chez Mara ou chez Loncar à Drežničko selište à 4 km de l’entrée du parc Plitvice.

2. Parc national Krka ; un parc de cascades et un espace culturel et historique en Dalmatie Nord

Chutes circulaires du parc national Krka

Cette rivière dont les flots capricieux sur les roches karstiques forment des chutes impressionnantes atteignant jusqu’à 59 mètres est l’une des plus réputées. Je vous recommande d’envisager un circuit plus complet que celui proposé par le sentier de Lozovac jusqu’à Skradinski buk qui est bouclé en 1h30-2h. La baignade près des cascades n’est pas le seul intérêt, d’autant qu’elle ne sera plus possible en 2021. Vous pouvez faire un tour en bateau optionnel (et pas uniquement le tour classique à 15-27€ selon la saison) pour découvrir l’îlot de Visovac sur lequel a été bâti le monastère de Visovac. Retrouvez en bateau ou en voiture les chutes de Roski Slap et les moulins transformés en musée ethnologique. Les deux monastères, le Burnum, camp militaire romain où se déroulent à la mi août les festivités des Burnum Ide, ainsi que le canyon protégé par les forteresses, dont on admire les vestiges.

Ilot monastère de Visovac dans le parc Krka
Krka monastère Visovac

Pour découvrir tous nos conseils pratiques et ne rien manquer des points d’attractions qui ne se limitent pas à la baignade et au tour sur le sentier de Lozovac autour de la chute circulaire…

Si vous ne souhaitez pas réserver votre billet en ligne en été pour éviter l’attente qui peut s’avérer très longue entre mi juillet et mi août, prévoyez une arrivée avant 9h.

Si vous deviez retenir un seul conseil : ne vous contentez pas du sentier de Lozovac pour admirer les chutes circulaires de Skradinski buk. Il y a plus de 15 chutes sur cette rivière dans un périmètre de 50 km environ. La plupart méconnues vous mèneront vers des zones surprenantes et représentatives du classement au patrimoine mondial de l’Unesco comme espace naturel, historique et culturel.

Ne manquez pas le circuit des forteresses médiévales défendant les villages bordant la rivière, le canyon de Cikola et à proximité le point de vue panoramique sur les chutes de Manojlovac hautes de 59 mètres, s’adonner au vtt, au trek et défier la tyrolienne à travers le canyon …

Cascades de la riviere Krka Manojlovac slapovi
Manojlovac slapovi

Où dormir? Choisissez l’agrotourisme Kalpic pour une étape vraiment authentique à 10 km de Lozovac dans le hameau de Radonic. Éventuellement l’agrotourisme Galic à 5 min de l’entrée de Skradin, qui propose des chambres simples, un bon accueil et des repas faits maisons pas très chers. Sans oublier la pansion Slapovi Krke à Lozovac, les chambres chez l’habitant chez Nikica et chez Gabi.

Vous ne savez pas encore s’il vaut mieux choisir Plitvice ou Krka? Ne choisissez pas, malgré le budget que cela constitue! Les deux sont complémentaires et en rien semblables et vous n’aurez pas l’impression qu’ils se ressemblent, même si beaucoup de voyageurs ont tendance à les comparer.

3. Parc national Mljet ; entre pinèdes et criques sauvages

Sur l’Ile de Mljet, découvrez cette zone protégée qui couvre environ un tiers du territoire. Un lac salé, un îlot abritant le monastère franciscain de Sainte Marie, une forêt de pins proposent quelques occasions de randonnées. Outre une grotte sous-marine, appelée la grotte d’Ulysse, les criques sauvages à l’eau d’un bleu profond mêlé de turquoise et d’effets émeraude comme les baies de Babino Polje ou de Kozarica et la fameuse baie de sable de Saplunara.

Mljet veliko jezero ile sainte marie monastère franciscain

4. Lonjsko Polje

Le parc naturel Lonjsko polje est non seulement une réserve ornithologique et animalière, mais surtout un espace folklorique en Središnja Hrvatska

Lonjsko Polje maisons traditionnelles et cigognes

Ici vous aurez la garantie d’un environnement paisible, au bord de la Sava, et de son écosystème exceptionnel… Vous découvrirez un monde plus authentique, ancré dans les traditions, et un peu hors du temps…. Et surtout vous pourrez y admirer une faune aquatique et aérienne, les troupeaux de chevaux de Posavina et de bovins qui évoluent en liberté au bord du fleuve. Que dire aussi des balades en barque sur les flots et de l’apprentissage de la pêche au poisson chat et aux carpes avec des filets traditionnels?

Idéal pour apprécier la vie rurale, l’écotourisme et le folklore, ainsi qu’une architecture typique qu’on ne trouve que dans cette zone défiée par les caprices de la Sava…

Lonjsko Polje Sava

5. Parc national Paklenica ; les canyons du Velebit

Randonner sur les sentiers escarpés et dans les forêts de Paklenica en néophyte ou en initié, est toujours une expérience particulière, car le Velebit est un massif très révélateur des alpes dinariques. La montagne révèle deux canyons qui attirent alpinistes du monde entier. Un héritage culturel encore très bien préservé… Partez à la découverte de l’ethnomusée, des maisonnettes typiques des moulins et des deux seuls habitants qui y demeurent.

Parc national Paklenica randonnée et vue depuis les hauteurs

Top 5 des parcs nationaux croates

  1. Plitvice
  2. Krka
  3. Mljet
  4. Parc national des Kornati
  5. Velebit nord

Parc national des Kornati

Ce chapelet d’îlots et de rochers, souvent désertiques, constitue un environnement maritime aux impressions lunaires proches de celles déjà repérées sur l’île de Pag ou du côté de Baska sur Krk. Ici on croise seulement quelques bergers gardant leurs troupeaux de moutons à partir du printemps, des pêcheurs dans leurs barques traditionnelles et une poignée de vacanciers qui ont envie de jouer les Robinson dans les anciennes cabanes de pêcheurs. Les rares maisons ont été rénovées pour apporter le confort de la modernité sur ces bouts de terre isolés de tout et battus par les courants marins et le violent vent du nord, la Bura, qui a contribué à définir les reliefs arides …

A découvrir uniquement en bateau touristique ou privé, en sillonnant entre les îlots que ce soit en excursion organisée ou en excursion privative.

Parc de Velebit Nord

Parc national Velebit Nord en Croatie

Le massif du Sjeverni Velebit bordant la moitié du littoral du Kvarner compte plusieurs réserves naturelles dont Rozanski et Hajducki Kuk. Les formations d’origine karstique sont très impressionnantes à l’instar de celles de Paklenica, qui concentre des formations rares et très variées.

Ne ratez pas le Lukina Jama ; la caverne Luka, l’une des plus profondes cavernes au monde et le jardin botanique de Velebit. Vous admirerez quelques uns des plus beaux panoramas à la vue imprenable sur l’Adriatique dont une vue sur le golfe du Kvarner ou l’archipel de Zadar depuis Paklenica, ainsi que sur Uvala Zavranitca, une rivière parcourant un fjord.…

Massif Velebit Nord Rozanski vrh

Top 5 des parcs naturels croates

  1. Parc de Lonjsko polje
  2. Parc de Biokovo
  3. Parc de Lastovo
  4. Parc de Kopacki rit
  5. Parc de Telascica

Le massif de Biokovo offre une vue exceptionnelle sur la Mer Adriatique et la riviera de Makarska

Biokovo panorama Harvepino l'un des plus beaux points de vue des Balkans de l'ouest

Entamez l’ascension par une petite route en lacets de 26 km ou si vous êtes marcheur, engagez vous déjà sur les sentiers du luxuriant jardin botanique de Kotisina à une altitude d’environ 400 m (comptez 2h). Vous aimerez aussi randonner à pied ou à cheval sur les sentiers escarpés menant depuis Vrata Biokova à mi chemin au niveau de l’arrêt du point de vue panoramique et du bureau d’infos, jusqu’au point culminant de Sveti Jure …

Le parc naturel de Lastovo occupe la moitié de cette île isolée et méconnue, desservie uniquement en haute saison le mardi et le jeudi … Elle marie paysages sauvages et plus ruraux avec ses patelins à flanc de montagne, sa végétation méditerranéenne… Un havre de paix qui a conservé toute son authenticité et ses vieilles pierres… et des criques très préservées.

Parc naturel Lastovo

Le Kopacki Rit ou Kopacki trscak est situé à Kopacevo en Baranja près d’Osijek et Vukovar et de la frontière serbe. Ici la Drave et la Mura rejoignent le Danube et forment une biosphère mêlant marais, marécages, forêts et visites culturelles dans le château … La réserve ornithologique, ainsi que les 400 espèces animales dont les cerfs sont les rois, constituent une attraction pour tous les amoureux de la nature

Kopacki Rit Slavonie

Carte de la Croatie et des parcs nationaux et naturels et des réserves naturelles

Cliquez sur la carte pour l’agrandir:

carte croatie parcs nationaux naturels

Top 5 des curiosités en Croatie

Qu’elles soient liées à la géologie, à la faune ou à la flore ou à des traditions humaines, les curiosités, activités et découvertes insolites ne se limitent pas à 5, bien sûr, mais ces suggestions allient à la fois une attractivité et une potentielle approche plus active ou sportive susceptible de transformer votre visite en expérience.

  1. Grotte bleue de Bisevo
  2. Source de la rivière Cetina
  3. Canyons et confluence des rivières Zrmanja et Krupa
  4. Lac d’Imotski
  5. Galesnjak, l’île en forme de coeur
picto plus

Retrouvez en détails notre sélection de curiosités, activités et découvertes insolites

1 . Grotte bleue de Bisevo

Modra Špilja près de l’îlot de Bisevo à 25 min de Vis est une grotte sous-marine réputée pour la couleur bleue de son eau et des jeux de lumières qui réservent un spectacle magique… Prévoyez une excursion organisée de 10 à 12 heures jusqu’à la grotte bleue depuis Split ou Trogir (à partir de 100€ ou pour les plus économes une excursion en itinérant, au potentiel plus limité mais au coûté plus avantageux (entre 50-60€). Mieux vaut partir dès 7h30-8h, afin d’admirer la couleur le matin, quand elle est la plus belle. Il est possible de plonger dans la grotte uniquement hors saison et selon des modalités réglementées.

En revanche ne comptez pas plonger pendant l’été ; tout le monde se presse aux abords de la grotte et les bateaux et embarcations de toutes tailles font la queue pendant plus de 2h pour passer quelques minutes dans les entrailles de la grotte! Les excursions en bateau plus ou moins rapide sont très demandées malgré leur coût, car elles intègrent une visite de la grotte bleue, de sa voisine la grotte verte, un arrêt sur l’un des îlots environnant Bisevo et une baignade dans la baie de Stinica sur Vis!

Valeri Jukic agence costa croatia (1)

Je vous conseille de contacter Valeri, responsable de son agence Costa Croatia et guide francophone basée dans la capitale dalmate et de loin la conseillère la plus judicieuse. Elle connaît et vous mettra en contact avec d’excellents skippers qui sauront vous amener dans la grotte bleue aux heures les plus indiquées pour en admirer la beauté pendant environ un quart d’heure (temps maximal compte tenu de l’attractivité), puis dans des baies paradisiaques pour que vous profitiez de la baignade et du snorkeling ; avant de faire un arrêt dans l’archipel des infernales Pakleni, dont la réputation touristique est un peu exagérée à mon sens. Vous pouvez réserver la veille de votre départ (jusqu’à 20h) y compris en haute saison. Mais mieux vaut toujours réserver quelques jours à l’avance pour avoir le choix du type de bateau.

L’excursion jusqu’à la grotte bleue de Bisevo, en petit groupe et en bateau rapide s’avère la plus demandée entre juin et mi septembre. Elle est très complète et variée, malgré un coût prêtant à la réflexion. Comptez à partir de 100 €/personne.

grotte bleue de bisevo

2 . Izvor Cetine : la source de la rivière Cetina

La source de la rivière Cetina fait partie de ces sites méconnus qui restent en mémoire quand on a le bonheur de les découvrir. Le mélange de bleu et de vert des eaux subjugue. On croirait un tableau impressionniste. Située près de la localité de Cetina, à 20 km du massif de Dinara qui inspira la Voie de trek de la Via Dinarica, la source de la rivière Cetina est troublante.

izvor cetine source de la rivière cetina

Si l’occasion vous est donnée, ne limitez pas votre découverte de la rivière à la source, mais parcourez les 104 km entre l’origine de la rivière dans ce vaste trou d’une profondeur de plus de 150 m et le canyon que traverse le cours de la rivière à l’abri de la montagne Biokovo, derrière Omis.

vue sur le canyon de cetina depuis le point de vue panoramique

3. Krupa et Zrmanja ; à la confluence des rivières et pont Kudin most

Ce magnifique site au carrefour entre Dalmatie du nord et Lika est vraiment peu connu des voyageurs et pourtant la zone où se rejoignent les belles rivières de Krupa et Zrmanja ressemble à un serpent ondulant à travers les gorges du Velebit.

canyon de la rivière krupa

A proximité, le pont Kudin Most est une curiosité associée à une légende prétendant qu’il aurait été construit par un jeune homme amoureux d’une jeune fille, qui habitait un hameau de la rive voisine et pour la retrouver plus rapidement, il aurait fabriqué ce pont. Sa spécificité est d’être composé de plusieurs arches de pierres. Kudin Most enjambe la rivière Krupa, près du monastère serbe orthodoxe Krupa.

kudin most sur la rivière Krupa en Dalmatie
kudin most sur la rivière Krupa

4 . Lacs d’Imotski

Rien de plus simple pour sortir des sentiers battus et s’engager à l’intérieur des terres jusqu’à la frontière bosnienne ; découvrez le lac rouge (Crveno jezero) et le lac bleu (Modro jezero) qui profitent d’une curiosité géologique et voient la couleur de leurs eaux se parer de rouge ou de bleu selon l’heure grâce aux reflets du soleil sur les roches. Situés dans la commune d’Imotski à la frontière de la Bosnie Herzégovine, Crveno jezero et Modro jezero peuvent faire l’objet d’une randonnée ou d’une exploration plus approfondie et même d’un survol en parapente pour les plus aventureux à la recherche de sensations…

lac bleu d'imotski
Lac bleu
Imotski lac rouge crveno jezero
Lac rouge d’Imotski

5. Galesnjak, une île en forme de coeur

Surnommée l’île des amoureux ou de l’amour en raison de sa forme évocatrice, l’île Galesnjak est une curiosité appartenant à l’archipel de Zadar. Bien que décevante à mon sens, ce bout de terre en coeur, propriété privée accessible uniquement sur réservation, attire les superstitieux qui imaginent qu’une étape sur l’île portera bonheur à leur couple! Les eaux sont d’un bleu turquoise exceptionnel et c’est la seule qualité que je trouve à cette balade. Mais rien ne vaut un survol en petit avion pour admirer les formes insolites des bouts de terre insulaires, puisque tout près de Galesnjak, on peut observer une autre île en forme de petit poisson!

Galesnjak ile en forme de coeur en Croatie

Monde animalier en Croatie

1- Rencontrer les ours bruns ; symboles de la Croatie

Depuis 2001, la localité de Kuterevo à l’initiative d’une ONG Velebit Association Kuterevo a créé le Refugium ursorum. Il est désormais possible de visiter le refuge dont l’existence tient aux dons et aux aides bénévoles et volontaires d’équipes qui prennent son et aident les oursons orphelins à trouver leur autonomie.

En savoir plus pour rencontrer les ours du Velebit au refuge de Kuterevo

ours brun adulte en croatie à kuterevo (1)
ours observé dans le refuge de Kuterevo en Lika Senj

2 – Balade au milieu des dauphins de l’Adriatique


Dans les environs de l’île Mali Losinj dans le Kvarner comme dans l’archipel des Kornati, il est possible de partir à la rencontre avec les dauphins. Pour vivre une expérience encore plus agréable, rien ne vaut de faire de la plongée parmi les dauphins. Mais pour les découvrir de plus près, embarquez avec David Maksan (contact ici) sur son bateau pour 3h30 sur les flots et notamment près de l’île de Vrgada réputée pour sa concentration de mammifères marins.

Topic (contact ici) propose une excursion express de 4 h et une journée en mode multi-activités dans les Kornati au départ de Zadar entre juin et septembre. C’est un super skipper francophone très sympathique et disponible, qui connaît bien l’archipel et les repères privilégiés des dauphins dont les sorties matinales pour trouver leur petit-déjeuner réjouissent toujours les vacanciers! Avec un peu de chance, vous pourriez peut-être nager au milieu des dauphins!

Découverte des dauphins dans l'Adriatique en Croatie
Balade avec les dauphins en Croatie près de Pakostane
admirer les dauphins en famille avec david maksan

3- Ecouter le brame du cerf et admirer la faune et la flore du parc de Kopacki rit

Si le brame du cerf est votre priorité, découvrez le parc naturel de Kopacki rit entre mi septembre et octobre. Ce spectacle durant lequel les cerfs combattent pour obtenir les faveurs des biches donne lieu au fameux brame, réservé aux initiés.

Cette réserve de Slavonie Baranja près d’Osijek façonne le patrimoine de la plaine danubienne, autour des affluents du Danube comme la Drava et la Mura. Il est surnommé “la petite Amazonie” d’Europe, tant les marécages, les marais et la faune et la flore concentrent un écosystème et une biosphère d’une rare richesse à l’instar du delta du Danube en Roumanie. L’un des meilleurs connaisseurs est Goran Safarek, dont je vous recommande les immersions au coeur de cet environnement pour en prendre la mesure avant votre propre découverte.

marais du parc naturel croate de kopacki rit goran safarek

4- Les chevaux en Croatie ; entre Lippizan et Posavac, des races autochtones

Que vous alliez du côté de la vallée du Konavle pour sillonner les sentiers à pied, en vtt ou en quad, ou au coeur du massif de Biokovo, dans les chaînes de Velebit du côté de Gospic, dans la plaine de la Sava à Lonjsko polje, ou en Slavonie, vous aimerez l’expérience des balades à cheval. Une randonnée à cheval est l’occasion d’explorer les espaces de façon active, mais en prenant son temps.

La Croatie compte quelques races de chevaux très enracinés dans leur territoire, à l’instar des Posavina, dont on rencontre des troupeaux sur les bords de la rivière Sava. Les chevaux Posavac évoluent en groupe et servent de chevaux de trait pour les tâches agricoles et le transport dans le parc Lonjsko polje.

Lonjsko polje chevaux bozinova en liberté sur les bords de la sava

Dans les montagnes du Velebit, on fait connaissance avec les chevaux Lippizan. On arpente les plateaux et les sentiers montagneux pour prendre la mesure des grands espaces du Svjerni Velebit en compagnie de Bozidar “Bruce” Yerkovich, grand amateur de western et amoureux des chevaux, qui est l’un des meilleurs connaisseurs du massif, dans lequel il aime partir en trek pendant plusieurs joueurs en vivant sous la tente à la manière des Indiens.

Découvrir le Velebit à cheval avec les Lippizans

On retrouve le sentier des Lippizan en Slavonie dans un périmètre peu touristique mais très agréable formé par le lac Raminac, Omanovac, Pjeskara et Pakurnovac et le sentier de Psunj. Tout près se trouve un célèbre centre équestre dans la localité de Djakovo, où sont organisés pendant la période estivale des spectacles de dressage de Lippizan et des reconstitutions historiques.

Djakovo Bal de noel des Lipizzans bozicni bal lipicanaca

5- Pêcher le poisson chat et la carpe dans la Sava à Lonjsko Polje

En Croatie centrale, dans le parc naturel de Lonjsko Polje, on appréhende un monde à part, comme coupé de la modernité. Il est possible de randonner, naviguer sur les flots mais surtout, mais il est recommandé d’apprendre à pêcher le poisson chat au filet sur une barque sur la Sava et ses affluents. La pêche traditionnelle aux filets est tout un art et tous les habitants qui savent manier la canne à pêche dès le plus jeune âge ont été initiés à cette technique. Rien ne vaut de loger dans la Ida joliment rénovée d’Igor et Mladen à Stara Lonja et de les prendre pour guides pour admirer et apprécier les secrets de la tumultueuse rivière dans leur petite embarcation…

Pêche sur la Sava à Lonjsko Polje

Top 5 des villages croates

Comment apprécier le charme des vieilles pierres et des traditions des villages ? Bien que certains s’avèrent très touristiques, ils demeurent à leur manière assez typiques. Mon coup de coeur est de loin Cigoc – Stara Lonja dans la réserve de Lonjsko Polje près de Sisak, cela sera pour vous une option si vous acceptez de ne pas limiter un voyage à la découverte du littoral et des îles.

1. Motovun

Motovun (Montana) synthèse tout le charme des villages perchés de l’Istrie verte ; un condensé dans les paysages de vignes environnants et ses quelques dizaines de maisons enserrées dans des fortifications … Située à 40 min de la frontière slovène, entourée de collines verdoyantes cette fameuse petite bourgade médiévale, la plus touristique de la presqu’île, affiche une poignée de façades colorées, des ruelles étroites entre ombres et lumières. Érigé sur un joli vallon recouvert de ceps, il est considéré comme l’un des plus beaux de la presqu’île.

Motovun en Istrie

2. Cigoc ; le village européen des cigognes

Toutes les maisons ont conservé une architecture traditionnelle spécifique depuis le XIXème s, est situé au coeur de Lonjsko Polje, un espace où les traditions, le folklore sont enracinés fortement… Sur les bords de la Sava, Cigoc comme les hameaux environnants est un havre de paix où l’on découvre une toute autre Croatie, fière de son art de vivre rural et à mille lieues des cartes postales des agences de voyage…

Lonjsko Polje maisons traditionnelles et cigognes
Stara Lonja folklore en Croatie centrale dans le parc Lonjsko Polje

3. Labin, hymne aux couleurs de l’Istrie rouge

Dans le même esprit que Motovun, la ravissante Labin est édifiée sur une colline et surplombe la station balnéaire de Rabac à 10 min à peine. Ses façades aux couleurs chaudes et son réseau de ruelles ombragées sont très pittoresques.

Labin village en Istrie

4. Lastovo

Méconnue, la capitale insulaire reste plus difficile d’accès, puisqu’il n’y a des liaisons chez Jadrolinjia qu’en Juillet et août, les mardi et jeudi. Lastovo, à flanc de montagne, est un bourg paisible, où les paysages ruraux contrastent avec des zones presque lunaires.

Ville de Lastovo sur l'île de Lastovo en Croatie du sud

5. Primosten ; incontournable près de Sibenik

La mer, ça faut souvent toute la différence pour beaucoup. Ce petit village de pêcheurs situé sur une presqu’île dont le coeur historique est protégé par quelques fortifications a beaucoup de charme malgré la fréquentation par de nombreux estivants…

primosten coucher de soleil
Primosten: coucher de soleil

Pensez aussi à Losinj (Kvarner), capitale de l’île du même nom ou Lubenice sur celle de Cres (Kvarner) bâti à flanc de montagne, ainsi que Nin, à proximité d’une plage de sable appelée Ninjska laguna!



Etnomusées et ethnovillages en Croatie

1. Ethno musée de Kumrovec

abritant la maison natale du maréchal Tito près de la frontière de la Slovénie

2. Ethno village et musée de Stara Kapela

Ce n’est pas un véritable musée mais un hameau qui a été racheté par un médecin local pour le restaurer et le protéger afin de conserver des traces des modes de vie traditionnels en Slavonie. (uniquement sur réservation)

3. Musée d’Alka à Sinj

ce musée interactif est tout récent puisqu’il a ouvert ses portes en 2015 dans la ville peu touristique de Sinj à 35 km de Split. Si vous voulez sortir des sentiers battus et remonter dans les temps anciens, le musée d’Alka est une immersion dans les traditions et les modes de vie régionaux et notamment une tradition propre à Sinj et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

musée de l'alka à sinj reconstitution du tournoi en habits traditionnels

Au mois d’août, les tournois équestres de Bara et Čoja se déroulent entre chevaliers de l’Alka. Les chevaliers, lanciers de la Madone, qui se prêtent à l’un des plus anciens tournois de chevaliers en Méditerranée se doivent d’être à la fois dalmates et originaires de la Sinjska Krajina.

course des chevaliers de la sinjska alka à sinj en dalmatie

Top 5 des îles croates

Où aller en Croatie pour apprécier la beauté des paysages insulaires ?

1. Hvar ; la Madère croate

Très prisée en été, elle voit sa population décupler. Sa capitale est souvent comparée à Saint Tropez, mais ce qualificatif est abusif et ses paysages réservent des expériences aux antipodes de ce que laissaient entrevoir les évocations autour de la réputation “jet set” et “bling bling”. Elle est suffisamment grande pour y faire des randonnées au fil des petites routes sinueuses et des sentiers escarpés dans les champs de lavandes, d’oliviers et les coteaux de vignes…

Ville de Hvar et port

2. Korcula ; l’île natale de Marco Polo

Difficile de départager Korcula et Hvar, tant elles ont des profils et un niveau d’intérêt comparables. Ce petit paradis est protégé par sa cité médiévale fortifiée Korcula, dont les remparts très préservés, les maisons en vieilles pierres de taille dalmates et les ruelles pavées et ombragées constituent les principaux attraits. Ne vous limitez pas pour autant à ces visites historiques et culturelles, il existe d’autres zones plus à l’écart des touristes pour apprécier l’art de vivre, entre vignes et dégustations de bons vins dalmates. Sans oublier les petites plages dont une de sable à Lumbarda et de jolies baies à l’eau translucide.

Korcula ville fortifiée sur l'île de Korcula

3. Krk et Rab, les joyaux du Kvarner

Krk est une île à la forte vitalité mêlant paysages arides, stations balnéaires dynamiques, atmosphère rurale et viticole du côté de Vrbnik et Dobrinje .. Vous pourrez y passer des vacances actives mais aussi plus orientées sur le farniente. L‘île de Krk ne vaut pas le détour que pour la petite ville de Krk, qui est très jolie. Son principal avantage est d’être reliée au continent par un pont ce qui facilite l’accès. Il y a quelques villages sur l’île qui reflètent la variété des possibilités puisqu’on peut profiter de la plage et des criques ou trouver des coins assez isolés pour apprécier la tranquillité tout en restant à proximité de Krk

Ville de Krk

A égalité Rab avec sa capitale aux 5 clochers vénitiens successifs au patrimoine culturel digne d’intérêt et sa baie de sable fin de Lopar bordée de pinèdes attirant les vacanciers en quête de farniente. Krk et Rab peuvent être combinées aisément puisqu’elles sont proches et reliées par un ferry ou un catamaran.

4. Lastovo ; l’île méconnue des pirates

Entre montagne, forêts et petits villages, Lastovo a beaucoup de charme et est très paisible dans la mesure où elle reste difficile d’accès même en été et elle est bénie des dieux si l’on en croit les amateurs de plongée, qui apprécient la richesse de ses fonds marins, rare dans l’Adriatique. Cette faune et flore sous-marine reste très protégée par le relatif isolement des circuits des bateaux, qui contribuent à l’appauvrir à cause de leur pollution.

Ile de Mljet ; la verdoyante

Le parc national de Mljet mérite tout l’intérêt en raison de la luxuriance de ses forêts de pins, le charme de l’îlot sur lequel se situe le monastère franciscain Sainte Marie. L’attraction de l’île tient à son parc et à ses lacs salés au bord desquels vous pourrez vous balader en profitant de la baignade dans les criques ou en effectuant une plongée dans la grotte de l’Odyssée.

ile mljet veliko jezero ile sainte marie

Et aussi à égalité :

5. De Dugi Otok aux Kornati, les îles lunaires

On dit souvent de Dugi Otok, qu’elle est la porte d’entrée évidente pour admirer cet archipel des Kornati. Après les imposantes falaises de la longue île de 58 km dont les paysages sont marqués par les lacs salés de Telascica, défile un chapelet de cailloux et de bouts de terres parsemés entre Zadar et Sibenik. Certains abritent quelques ruines antiques, la chapelle de Notre dame de Tarac ou encore la splendide baie de sable blanc de Levrnaka avec ses eaux turquoise.

Ile Dugi otok en croatie

C’est le genre de destination idéale pour ceux qui recherchent la tranquillité, car ces îles sont jalousement protégées par leurs rares habitants. A parcourir en petit groupe en excursion organisée ou privée avec Topic, Sebo ou Jure, trois skippers francophones très bons connaisseurs… Si vous ne souhaitez pas investir dans une excursion, vous pourrez avoir un aperçu des Kornati en découvrant Murter, une petite île juste en face de Sibenik connectée par un pont!

baie dans les îles kornati

Envisager également :

L’île de Vis est un excellent choix pour un séjour de quelques jours un peu à l’écart du continent sur une île qui est étonnamment préservée en raison de son ancien statut sous la période yougoslave. Longtemps les touristes n’ont pas eu droit d’aller sur Vis.

Ce tout petit territoire de moins de 15 km n’est constitué que de villages et principalement deux Vis et Komiza qui sont très marqués par leur identité en lien avec la pêche traditionnelle qu’on ne pratique que sur Vis. Une île idéale si vous voulez conjuguer baignade sur des criques ou des plages de sable (rares en Croatie) et les randonnées sur les petits sentiers accessibles pour tous.

Losinj, très verte, dans le Kvarner affiche ses impressions vénitiennes, comme Cres caractéristique avec ses falaises et sa réserve ornithologique…

Ne pas manquer aussi Brac pour Supetar, sur la côte ouest, son monastère ermite de Blaca, la randonnée au sommet du point culminant de Vidova gora donnant une vue imprenable sur la corne d’or de Zlatni rat…

vidova gora point culminant de l'île de Brac

L’archipel des Elaphites, exclusivement pédestre, est souvent envisagé à travers Sipan, Kolocep et Lopud, les îles les plus connues et associées dans la plupart des excursions classiques. Privilégiez une excursion en petit groupe avec Kaludrica, organisée par le beau-fils de Femica : cette expérience est différente des offres touristiques classiques et permet de découvrir cet archipel avec un habitant qui connaît bien Sipan.


Top 5 des sites et monuments historiques

Où aller en Croatie pour explorer un patrimoine historique et culturel vieux de plus de deux millénaires?

1.Vieille Ville de Dubrovnik

avec ses remparts qui offrent de superbes vues sur l’Adriatique, sur Lokrum et sur le centre historique

Où aller en Croatie? Top 5 des plus beaux sites pour un séjour parfait! 2

2. Palais de Dioclétien à Split

Avec le centre historique de la vieille ville, c’est l’un des plus imposants ouvrages entièrement préservé depuis l’Antiquité. Il rappelle la grandeur de Splatano aux yeux de Dioclétien qui l’a élue comme sa ville de résidence alors qu’elle n’était qu’un village méconnu de la côte dalmate. L’une des zones les plus touristiques puisqu’elle accueille des concerts, des représentations en habit de l’époque romaine

Palais Dioclétien à Split
Palais Dioclétien à Split

3. Amphithéâtre de Pula

L’un des plus importants d’Europe et se visite en association avec le musée archéologique

Pula amphithéâtre d'Auguste

4. Muraille de Ston

La plus importante d’Europe, ce qui lui vaut le surnom de muraille de Chine européenne

Ston citadelle et étangs

5. Site archéologique de Salona

Situé à Solin (10km de Trogir) ; le site archéologique et les vestiges de Salona sont le plus important du pays. Avec les ruines des villas romaines de l’archipel des Brijuni, c’est probablement aussi le site le plus passionnant à découvrir quand on s’intéresse à cette époque.

Salona Site archéologique antique Solin Croatie Split

Top 5 des châteaux en Croatie

Où aller en Croatie sur la route des châteaux médiévaux et Renaissance?

1. Château Trakošćan

Les fortifications médiévales dateraient du XIIIème s. Le château de Trakoscan fut construit au XVIème siècle par la famille Draskovic puis remanié dans le style « historique » au XIXème s… Son cadre dans la Zagorje près de Varazdin est très paisible avec son lac et sa forêt propices à de belles randonnées.

Bien qu’il s’agisse d’un lac artificiel, le cadre dans lequel est établi le château n’est pas pour rien dans l’attractivité du du bâtiment qui a un air assez romantique qu’on ne retrouve pas forcément dans les autres châteaux du pays.

Chateau Trakoscan en Croatie du nord

2. Château de Varazdin

Varazdin est une jolie cité typique de la Krapina Zagorje (près de la frontière hongroise), abritant probablement l’un des châteaux de Croatie Centrale les plus connus. Ce château-musée de Varazdin est connu sous le nom de Dvorac Erdödy et affiche sous ses airs Renaissance ses murs blancs, qui contrastent avec les toits rouges. L’édifice actuel date du XVIème siècle et est une réalisation de Domenico dell’Allio.

Chateau Varazdin

3. Château Veliki Tabor

Un château fort daté du XII – XIVème siècle situé au nord ouest de Zagreb. Ses origines de forteresse romaine remontent au IIème siècle après JC. Le château médiéval de Veliki Tabor servit à se protéger des envahisseurs ottomans. Sa tour octogonale du XIIème s était très particulière pour l’époque, tandis que des tours semi circulaires furent ajouter entre le XIVème et le XVIème s. Une légende prétendrait que le plâtre servant à son édification fut mélangé avec de l’eau et du vin.

Chateau Veliki tabor en Zagorje

4. Château de Nasice

Bel exemple de château baroque entouré de jardins à l’anglaise. Situé à Našice, propriété de la famille du comte Pejacevic, il est bâti en 1812 dans le style architectural propre à de nombreux édifices de la Slavonie, avec un mélange d’historicisme et de classicisme. Outre le musée, vous apprécierez la galerie d’art.

Chateau de Nasice en Croatie orientale

5. Château de Miljana

Château pittoresque des XVIIème – XIXème appartenant à la famille Ratkaj et situé près de Veliki Tabor et de l’ethnomusée Kumrovec, sur une colline d’où il domine la vallée de la Sutla. Restauré après son rachat au XXème siècle par le célèbre docteur Franjo Kajfež qui fut notamment le précurseur dans la production de la vitamine C, ce château peut être associé sans difficulté à Kumrovec et Veliki Tabor pour vous proposer une journée d’excursion en Zagorje.

Découvrir aussi dans la zone entourant Karlovac, le château de Ribnik:

Les amateurs de visites de châteaux apprécieront aussi de suivre la route des Frankopan en Liburnie…

Chateau Miljana en Croatie centrale

Découvrir aussi dans la région de Karlovac, le château de Ribnik:

ribnik Chateau croatie

Les amateurs de visites de châteaux apprécieront aussi de suivre la route des Frankopan en Liburnie…

Top 5 des citadelles et forteresses médiévales

Si vous aimez les citadelles du Moyen-Âge, vous devriez apprécier les vestiges et les points de vue imprenables de celles-ci:

1 – Citadelle de Ston

considérée comme la muraille de Chine de l’Europe, la forteresse de Ston à 10 km à l’entrée de la presqu’île de Peljesac est de loin la plus impressionnante par son système de double grand mur de plus de 7 km pour protéger l’isthme et réserve une vue magnifique sur Mali Ston et sur les parcs à huîtres, qui font la réputation du comitat de Neretva.

Citadelle de Ston Croatie

2 – Forteresse de Klis

L’une des plus importantes citadelles dalmates popularisée grâce à la série Game of Thrones, qui en a fait l’un de ses lieux de tournage. Elle est aussi l’une des clés de l’histoire croate médiévale et un témoin muet de cette histoire tumultueuse.

forteresse klis croatie

3 – Citadelle de Knin, ancienne capitale croate

Knin, l’ancienne capitale de la Krajina accueillait une forte communauté serbe jusqu’aux exodes durant la guerre entre Croatie et la Serbie et l’opération tempête Oluja, considérée comme le tournant décisif, qui mena à l’indépendance. Au bord de la frontière de la Bosnie Herzégovine, dans le comitat de Sibenik Knin en Zagora Dalmate, la citadelle de Knin surplombe la cité et rappelle son importance historique au cours du Moyen âge puisqu’en 1080, sous le règne de Zvonimir, elle fut la capitale de l’Etat médiéval croate et la citadelle, bâtie entre le Xème et le XIIIème siècle, fut le coeur de ce pouvoir. C’est aussi ici que chaque année, les anciens combattants se réunissent pour célébrer les victimes de la guerre d’indépendance.

knin croatie

4 – Forteresses médiévales de la rivière Krka

Perchées sur les massifs karstiques qui longent son cours, les forteresses réparties entre Drnis et Knin sont au nombre de 13 et constituent un itinéraire très intéressant et original

Plus d’une journée sera nécessaire pour vraiment apprécier ce circuit des forteresses anciennes, même si vous ne faîtes pas leur ascension. Les paysages karstiques, les ruines à la riche portée historique et quelques églises ou monastères serbes orthodoxes de Krajina devraient vous convaincre de sortir des sentiers battus. Ne manquez pas notamment la forteresse de Drnis. Si vous souhaitez loger aux environs, je vous recommande l’agrotourisme Duvancic et sa konoba dida Marka où l’on mange très bien!

Forteresse de Drnis en Dalmatie du nord

A compléter éventuellement par la découverte de Sibenik : la citadelle Sainte-Anne est parfaite pour apprécier le panorama sur la vieille ville et le fort Saint Jean

sibenik panorama

5- Forteresse d’Omis

La citadelle Starigrad d’Omis fut une place stratégique au Moyen-Âge avec ses tours Mirabela et Forticia. Elle offre une vue magnifique à la fois sur la petite ville d’Omis, le canyon de la rivière Cetina avec sa tyrolienne impressionnante, les îles de Brac, Hvar et Solta et la partie centrale de Poljice.

Le patrimoine médiéval reste très présent en Istrie et l’un des vestiges de cette époque est incarné par le château de Dvigrad

Omiš - Forteresse de Stari Grad

Ruines du château de Dvigrad

Le patrimoine médiéval reste très présent en Istrie et l’un des vestiges de cette époque est incarné par les ruines du château de Dvigrad.



Top 5 des édifices religieux en Croatie

1. Eglise Saint Domnius de Split

En raison de son ancienneté, puisqu’elle est la plus vieille du pays et l’une des plus anciennes cathédrales d’Europe

Split centre historique

2. Basilique byzantine euphrasienne de Porec

dont l’intérieur est de toute beauté avec ses fresques sans équivalent en Europe

3. Cathédrale Saint Stéphane de Zagreb

Cet édifice initié dès le XIème s a été partiellement détruit au XIIIème par les Tatars. Elle est aussi la plus grande de Croatie par sa taille imposante, elle est encerclée de fortifications et se situe au cœur de la capitale croate dans le quartier de Kaptol. Malgré un tremblement de terre qui l’a gravement endommagée en 1880, la cathédrale de Zagreb a été restaurée par l’architecte autrichien Hermann Bollé, qui dessina les deux flèches encadrant la façade ; lesquelles sont un repère urbain majeur.

Zagreb Cathédrale Saint Stéphane

4. Cathédrale Saint Jacques de Sibenik

La Cathédrale Saint Jacques de Sibenik valut largement à cette petite ville dalmate reconnue depuis l’Antiquité, son classement au patrimoine mondial de l’Unesco

Cathedrale saint jacques sibenik
Cathédrale de Sibenik

5. Cathédrale Saint Laurent de Trogir et les Eglises Saint Donat et Sainte Anastasie de Zadar, qui sont les sites majeurs d’attraction dans le centre ancien, à l’intérieur des fortifications.

La Croatie est un pays de tradition catholique et les églises y sont nombreuses ; en accès gratuit en Croatie centrale, dans le Kvarner ou en Slavonie et payant dans la plupart des villes dalmates et istriennes. Ne ratez pas les petites églises superbes de Nin et de Rovanjska (près de Stari Grad Paklenica) ou la chapelle de Sveti Jure dans le Biokovo, sans oublier Ludbreg, qui est connue pour son sanctuaire du Très-Précieux Sang du Christ et son Pélerinage à Marija Bistrica et la Vierge de Sinj qui est aussi célébrée tous les 15 août.

Monastères catholiques et serbes en Croatie

  1. Monastère franciscain Sainte Marie à Mljet
  2. Monastère ermite de Blaca sur l’île de Brac
  3. Couvents franciscain et dominicain de Dubrovnik
  4. Monastère franciscain de Hvar
  5. Monastère de Krka mon coup de coeur à ne pas confondre avec le Monastère de Visovac (à cause du cadre de l’îlot sur Krka) sur l’îlot de Košljun
  6. Près de Kudin Most dans le canyon de la Krupa, le Monastère de Krupa également orthodoxe, rappelle la présence multiséculaire des communautés orthodoxes en Croatie…
  7. Monastère de Lopud et de Krapanj

Pour compléter vos infos et vos préparatifs :

icons ebook gratuit sur l'hébergement en croatie

Téléchargez les ebooks gratuits dédiés à la Croatie

Où loger ?

Il existe une large gamme d’hébergements en Croatie à tous les prix et pour tous types de voyageurs. Comptez à partir de 5€ par personne en camping, à partir de 20-25€ en mobilhome; entre 12 et 20€ en hostels – auberges de jeunesse, à partir de 25-30€/pers. en hôtel 3*. On trouve des offres d’hôtel jusqu’à -40%. La location d’un appartement est pertinente à partir de 3-4 jours, en groupe ou en famille (à partir de 30-35€ par nuit pour 2).


La tradition depuis des décennies consiste à dormir chez l’habitant / entre 15 et 20€ / pers. dans l’une des nombreuses chambres d’hôtes (Sobe). Sinon, loger à la ferme dans des cadres traditionnels en agrotourisme et manger les spécialités croates régionales permet de visiter la Croatie à l’écart des touristes.


Réservez vos hébergements en haute saison. Découvrez nos meilleures adresses pour dormir en Croatie (téléchargez les 4 ebooks gratuits) et les brochures officielles sur le camping avec des campings de tous types pour trouver Le meilleur hébergement pour vous)…

carte croatie

 718,283 Visites au total,  7 aujourd'hui

5 réflexions sur “Où aller en Croatie? Top 5 des plus beaux sites pour un séjour parfait!”

  1. bonjour

    merci pour votre site….nous aimerions visiter la croatie
    quelle ville nous conseillerez vous avec de tres petits enfants en bas age qui adorent la plage ??

    merci à vous

  2. Coucou,
    Merci pour tes “enseignements”. Je suis allée à plusieurs reprises et j’ai vraiment été enchantée. Je n’attends plus que mes petits bouts prennent un peu de graine pour y retourner.

  3. Bonjour,

    J’envisage également de partir en Croatie en août et je ne sais pas trop ce qui est “incontournable” à visiter… Peux-tu me donner quelques idées par rapport à ce que tu as fait/visité là-bas? Quelles villes me conseilles-tu? …
    Merci d’avance pour tes réponses ! 🙂
    Mathilde

    1. Bonjour

      Incontournable: Plitvice, Krka, Dubrovnik.

      Après tout dépend de ce que tu recherches, plages, nature, contact, authenticité?

      Pour les plages il y l’embarras du choix entre Zadar et Dubrovnik. Mais beaucoup de galets, rochers ou bêton. Plages de sable à certains endroits mais rare. La riviéra de Makarska est très prisés par les allemands!!
      Le contact et l’authenticité? alors il faut éviter la côte très très très touristique mais aller dans l’arrière pays.

      Nous avons aimé les parcs de Plitvice, Krka, le Vélébit l’Ile de Mljet, Korkula, Sibenik, Dubrovnik, Kastel Sucurac, Dubrovnik, Split. La visite des Iles dont Mljet et Korkula esr superbe mais il y a beaucoup d’autres iles, voir le lien https://voyages.ideoz.fr/forum-croatie-iles-conseil-voyage/comment-page-1/#comment-24450

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *